dimanche, juin 27, 2010

Montauroux; Quel avenir politique (suite)

16 commentaires:

  1. Petite question ( je compte sur ce blog pour avoir une réponse):
    Le nouveau parking de Leclerc, qui est en soi une bonne chose car il désengorge le parking existant, me pose problème. Il est situé juste le long de la rivière. Or au moment des pluies, toute l'eau de ruissellement se dirige dans la rivière. Normalement un parking est équipé d'un système de recueillement des eaux de pluie et le tout passe par un séparateur d'hydrocarbure avant d'être rejeté en milieu naturel?
    C'est le cas?

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour la question. J'étudierai; à moins que la mairie de Montauroux donne une réponse.

    RépondreSupprimer
  3. En réponse à la question sur les équipements de parking. J'ai vendu de tels séparateurs qui en fait ne séparent rien du tout : des sortes de gros réservoirs recueillent les eaux polluées, tandis que les autres continuent leur chemin. Mais pour un parking par exemple, dès que les volumes de liquides dépassent une certaine quantité,le "tanker" est plein et le système est automatiquement by-passé. Tout fout le camp ensemble,les eaux non polluées et les hydrocarbures avec. Il suffit de voir un des système sur internet (S..OP par exemple)

    RépondreSupprimer
  4. Et le vendeur de voitures de l'autre coté du court d'eau a t il un ou des séparateurs d'hydrocarbure ? pou les bagnoles qu'il vend certaines sont trés vielles,a voir aussi!.

    RépondreSupprimer
  5. Petite explication. Après quelques semaines sans pluie, les rues, les parkings sont pleins de dépôt d'hydrocarbures et autres polluants, qui se sont déposés peu à peu. Lors d'un évènement pluvieux, les premières minutes de pluies forment une eau de rinçage riche en polluants. C'est ces premieres eaux qu'il faut donc traitées et qui doivent passer par le séparateur. Évidement si la pluie dure, le reste de pluie peut aller directement dans le milieu naturel. C'est aussi comme ça que fonctionne les déversoirs d'orage "Dans les années 1970, la prise de conscience de la pollution des eaux de ruissellement a donné un nouveau rôle aux déversoirs : celui de transférer vers les stations d'épuration le maximum de pollution et si possible tous les flottants." source wikipedia.
    Si l'anonyme du 27 juin pense que c'est inutile ( ce n'est pas mon cas), est ce une raison pour qu'il n'y ait aucun traitement des eaux de rinçage sur ce parking...

    RépondreSupprimer
  6. Je n'ai jamais dit qu'il était inutile d'installer un "séparateur". Je précise seulement qu'en cas de forte pluie, il ne fonctionne pas. C'est tout. Maintenant, si vous en vendez, il vaut mieux faire croire que c'est opérationnel tout le temps pour pouvoir le placer, mais c'est un mensonge. Comme on dit dans la région "un c.n se lève tous les matins, le tout est de le trouver". Salutations!

    RépondreSupprimer
  7. Bravo pour ce dernier commentaire de quelqu'un que la question semble trés enerver. Pourquoi? ...Pensez vous aussi que les stations d'épuration sont inutiles.
    Je ne vends pas ce genre d'appareil.

    La question était de savoir si c'est obligatoire ou pas? Et si c'est obligatoire , y en a t'il un sur ce parking?
    Mais peut être que le dernier anonyme préfère que l'on ne se penche pas sur ce parking...

    RépondreSupprimer
  8. Je ne sais pas si les services techniques de Montauroux ont étudié le problème des eaux pluviales avant de réaliser ce parking important en bordure du Riou Blanc. Voir ce document des services de l’Environnement et de la Prévention des Risques de la région Rhône Alpes Cliquer.. Au vu du site il semble bien que NON. Ce document dit que les techniques de capture des particules polluantes - hydrocarbures - sont inefficaces, et qu'il faut aménager l'espace avec des aires d'infiltration. C'est ce qui a été fait sur les parkings Leclerc. Il n'y a pas d'aires d'infiltration sur ce parking en face de Leclerc. Cela suggère une fois de plus qu'à Montauroux on ne respecte pas les préconisations règlementaires. A suivre.

    RépondreSupprimer
  9. Voir la loi sur l'eau n° 92-3 du 3 janvier 1992, et la loi n° 2006-1772 du 30 décembre 2006, sur l'eau et milieux aquatiques (qui a valu d'ailleurs la grogne des agriculteurs le 16 février dernier...)

    RépondreSupprimer
  10. Les liens vers ces titres sont ici;
    loi sur l'eau n° 92-3 du 3 janvier 1992, pour laquelle je retiens l'article 8...

    la loi n° 2006-1772 du 30 décembre 2006
    John Doe peut-il attirer notre attention sur ce qui s'applique particulièrement à nous?

    RépondreSupprimer
  11. Il faudrait prendre le code de l'environnement dans sa totalité mais plus particulièrement dans le cas présent, les art. L.211-7 et 213-12 qui règlementent la bonne gestion des cours d'eau et des risques d'inondations.
    En parallèle, il conviendrait de se référer au code des collectivités territoriales qui règlemente également la gestion de l'eau. Tous ces textes constituent de manière générale ce qui est communément appelé "la loi sur l'eau".

    RépondreSupprimer
  12. Les codes, les règlements les décrets, les textes législatifs, ce sont les bases de notre "vivre ensemble"... Mais quand on voit la complexité de ces lois nouvelles ou qui se réfèrent à des lois anciennes qu'elles modifient, comment le citoyen lambda peut-il s'y retrouver? et nos maires de petites communes rurales avec des moyens limités... il faut des conseils de spécialistes - département, DDE, etc..., ce qui requiert de se spécialiser dans ces domaines. Quand FC envisage d'offrir un jour ses services pour des "missions d'exploration de l'environnement règlementaire", cela me semble correspondre à un vrai besoin, surtout chez nous!

    RépondreSupprimer
  13. L'adjointe a l'urbanisme de Montauroux est agent de la DDEA, donc en principe, compétene sur le sujet...

    RépondreSupprimer
  14. Je maintiens que les "séparateurs" d'eau de pluies/et hydrocarbures se by-passent dès que les volumes dépassent les capacités de séparation, envoyant tout au meme en droit, c'est à dire dans les réseaux d'eaux pluviales. Bien entendu il s'agit de parking et pas d'un sol de garage. Avant de répondre n'importe quoi, donnez vous la peine d'étudier le système. C'est facile avec internet. Maintenant qu'on en mette ou non c'est une autre affaire et, personnellement, je m'en moque, sachant comme cela se passe.

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.