vendredi, juillet 02, 2010

Inondations: vidéo conférence de Georges Olivari, hydrologue, directeur de la maison régionale de l'eau du Var à Barjols

Voir en lien titre la vidéo conférence de Georges Olivari, hydrologue, directeur de la maison régionale de l'eau du Var à Barjols. Cette conférence conforte le dossier que j'ai réalisé. Il est très intéressant de noter que nos petits rus en pays de Fayence, à bassins versants exigus de quelques dizaines de km2 ne sont pas à l'abri de crues dévastatrices. Que les incendies de forêt et les débroussaillements excessifs aggravent les conséquences des crues. Je note aussi l'importance de ne pas construire en zones inondables; et là où on a construit, de protéger par un endiguement cad. un rehaussement du lit de la rivière donc une augmentation de sa section pour absorber les plus fortes crues connues.

3 commentaires:

  1. ne pas construire en zone inondable. Quand rase t on Venise ?
    effectivement, construire mais avec des précautions telles que rehaussement des berges, mais commençons déjà par un nettoyage accru de celles ci

    RépondreSupprimer
  2. Rien de comparable du point de vue des conditions naturelles, entre notre situation et celle de Venise ou des Pays-Bas où le danger vient de la mer; c'est plutôt avec le delta du Rhône et d'Arles ou du Mississipi et de la Nouvelle Orléans, qu'il faut se comparer. En revanche, la protection des implantations humaines requiert toujours des aménagements importants qu'on ne peut faire qu'au cours de décennies voire de siècles.
    Chez nous l'inondation se concentre dans le delta de l'Argens, alimentée par les crues de tous ses affluents du piémont des Alpes, aux bassins versants exigus et pentés qui font des dégâts importants sur leur passage. Ces dégâts sont d'autant plus importants que les implantations humaines sont importantes et que - économie moderne aidant - tout le monde a accumulé une grande quantité de biens. Les assurances paieront et la reconstruction viendra alimenter la relance et le PIB, bien que cet accroissement du PIB soit assurément du "négatif". Imaginez de tels dégâts sur toute la France, ce serait comme la guerre 39-45 et la reconstruction ce serait "les trente glorieuses"!
    Chez nous, nous sommes plus habitués à la sécheresse et aux incendies de forêts que favorise cette sécheresse - avec en plus et souvent, l'allumette apportée par les hommes - qu'aux inondations. C'est pourquoi au cours des siècles passés, peu de capital a été accumulé en matière de protection contre les inondations.
    Il faut aussi rapprocher ces inondations de juin 2010 dans le bas Argens, avec l'information qui vient d'être donnée: la communauté d'agglomération de Fréjus Saint-Raphaël va procéder à des essais de recharge artificielle de la nappe phréatique par infiltration des eaux usées sortant de la STEP du Reyran, afin d'endiguer la montée des eaux salées dues au surpompage de la nappe par les activités agricoles.

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour le liens de cette vidéo qui montre la multifactorialité de la crue. Jamais vu à la télé, cet hydrologue....

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.