dimanche, septembre 12, 2010

Les prédateurs s’accaparent les terres arables africaines | Tribune de Genève


Le mot prédateur dans le titre de cet article de la Tribune de Genève est un "accroche lecteurs". Le sujet est sérieux; il relève de la population mondiale et des subsistances pour la nourrir; des terres arables pour produire ces subsistances et de la distribution fort inégale des populations et des terres arables sur la planète. Sur ces sujets qu'il est intéressant de comprendre, je tiens à jour ces liens:
Avenir de la population mondiale
La population mondiale dépend des subsistances
Acquisitions et location de terres en Afrique
Olivier De Schutter, rapporteur spécial des Nations Unies pour le droit à l'alimentation
Resister à la pression foncière, préserver nos terres agricoles
Olivier de Schutter, rapporteur spécial des Nations Unies pour le droit à l'alimentation

1 commentaire:

  1. Sur le même sujet, on trouve dans Alternatives Économiques N°294 de septembre 2010, cet article (lien). Ce qui est intéressant c'est qu'il se réfère à un rapport du Centre d'Analyse Stratégique CAS (lien). . On trouve dans ce rapport les mêmes analyses que dans celui d'Olivier de Schutter rapporteur des Nations Unies. (lire le rapport du CAS)..

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.