jeudi, octobre 21, 2010

Le nettoyage du terrain du bas a commencé.



Le nettoyage du terrain du bas de Callian près du pont de la Camiole a commencé. Je ne dirai pas qu'il y relation de cause à effet avec les évènements récents. Chacun pensera ce qu'il veut. Je dirai ce qui s'est passé depuis la publication du billet de rappel le 16 octobre. Puis un appel à une manif "bon enfant" le 22/10 à 16h00; appel annulé suite à un mail du Maire FC d'une violence inouïe - que je ne publie pas car il m'a demandé à ce qu'il reste privé; un mail de menaces d'un bouledogue de Callian Voir ici. Mais si le nettoyage du site est le minimum minimorum, cela ne rendra pas cette terre "agricole" à nouveau puisque toute la terre arable a été enlevée. Ce n'est pas un labourage quel que soit sa profondeur qui rendra la terre nourricière, avec sa vie intense, ses insectes, ses champignons, ses nutriments. Cette affaire n'est pas finie, loin de là.

12 commentaires:

  1. Merci Mr Ratcliffe pour ce blog.
    je n'apprécie pas les menaces quelqu"elles soient, votre lien en est un avec ce mot d'un " Roncevaux" , un primaire sans doute puisqu'il pense " violence" au lieu de connaissances et intelligence..
    Quoiqu'il en soit, ce sujet semble être porteur de tension, son propriètaire est peut-être soumis à des pressions?
    Ou bien alors, avait-il accepté de laisser son terrain agricole être dénaturé et abîmé moyennant finance? tout cela reste dans le flou et l'interrogation.

    RépondreSupprimer
  2. Le "bulldog" en question ne serait-il pas le propriétaire a l'orthographe improbable? Ca ne manque pas ici de gens qui pensent qu'ils peuvent étaler le caca où ils veulent au prétexte qu'ils "sont chez eux". J'en connais un qui, sur ces bases, envisageait de faire un dépot en zone résidentielle et qui paraissait tout étonné d'apprendre qu'on ne le laisserait pas faire. Curieux comme, dans ce canton, on veut ignorer les lois de la République. Parfois même des "élus" se croient inatingnables. Pourtant, il n'y a que quelques mois un ministre, ami de Sarko de surcroit, s'est vu confondre et a du démissionner pour une simple affaire d'extension non respectée. Si un "élu" veut passer en force et dans l'illégalité, le web et certaine presse peuvent lui mettre le nez dedans. Il verra si ses copains de l'UMP le soutiennent ouvertement ou le larguent pour ne pas être éclaboussés.

    RépondreSupprimer
  3. Rendre un terrain agricole constructible : procédures
    Il existe deux types de procédures possibles pour rendre un terrain agricole constructible :

    •procédure de « modification » : le projet initié par le maire ou par le préfet devra être soumis à enquête publique (réunion publique de consultation des habitants de la commune quant à l’opportunité du projet), à consultation d’un certain nombre d’autorités et d’organismes concernés, ainsi qu’à l’approbation par délibération du conseil municipal
    •procédure de « révision » : elle intervient si la procédure de modification est juridiquement impossible, les démarches étant toutefois sensiblement les mêmes que dans le cas d’une procédure de modification

    RépondreSupprimer
  4. Le bouledogue ou bouledogue français est une race canine de la race molosses qui apparut d'abord en orient avec le molosse de Sumer dont les principales caractéristiques sont un crâne très développé et une imposante musculature. Il descend du dogue du Tibet , ancêtre de tous les chiens de type molosse et dont il tire certaines particularités, comme le museau aplati et la mâchoire puissante. Le poil est assez court, de couleur généralement bringé.

    La taille du bouledogue est moyenne, et en fait un type de molosse relativement petit.

    RépondreSupprimer
  5. "Maladie mentale: touchant 14% des français et cause principale d'invalidité, la maladie mentale regroupe l'ensemble des affections de la sphère relationnelle qui perturbent le comportement, le sentiment, la relation à autrui ou la pensée d'un être humain dont l'insertion sociale, trop douloureuse pour lui-même, sa famille ou le voisinage, est rendue problématique sinon impossible.".

    Théraphie
    "Le pack est une technique de soins pour malades psychotiques graves, dérivée de l'enveloppement humide pratiqué par la psychiatrie Française au XIXe siècle et qui présente des analogies avec le rituel Africain de l'ensevelissement thérapeutique ou le bain glacé des moines Tibétains. Le pack a été introduit en France vers 1960 par le psychiatre américain WOODBURY, qui a ajouté à l'enveloppement physique par des linges, un entourage étroit du malade par le groupe de soignants. Cette adjonction apporte une confirmation non préméditée à l'hypothèse du double étayage du Moi-peau: biologique sur la surface du corps, et social sur la présence d'un entourage uni et attentif à l'expérience que l'intéressé est en train de vivre. Le malade, en sous-vêtements ou nu selon son choix, est enveloppé dans des linges humides et froids par les soignants. Ceux-ci enserrent d'abord séparément chacun de ses 4 membres, puis le corps entier, membres compris mais tête exceptée. Le malade est aussitôt après enveloppé dans une couverture qui lui permet de se réchauffer plus ou moins rapidement. Il reste allongé 3/4 d'heure, en étant libre de verbaliser ou non ce qu'il ressent (de toute façon, de l'avis des soignants qui se sont soumis eux-mêmes à l'expérience du pack, les sensations-affects éprouvés alors sont si forts et si extraordinaires que les mots en rendent mal compte). Les soignants touchent de leurs mains l'enveloppé, l'interrogent du regard, lui répondent: ils sont avides et anxieux de saisir ce qui se passe en lui. La pratique du pack noue entre eux un esprit de groupe si fort qu'il tend à susciter le jalousie du reste du personnel. Je trouve là une confirmation de mon autre hypothèse selon laquelle l'enveloppe corporelle est un des organisateurs psychiques inconscients des groupes. Après une phase relativement brève d'angoisse liée à l'impression d'un environnement global froid, l'enveloppé expérimente un sentiment d'omnipotence, de complétude physique et psychique. Ce bien-être ne persiste pas, mais il devient plus durable avec la répétition des packs (la cure complète, sur le modèle de la psychanalyse, peut prendre des années au rythme de trois enveloppements hebdomadaires).

    ouah ouah

    RépondreSupprimer
  6. "Le voisinage, est rendue problématique sinon impossible.". Et bien oui ce site est en plein délire et son directeur également,que faire des bains d'eau chaude ou des cataplasmes d'herbe a chat ?


    miaou

    RépondreSupprimer
  7. oi je contate que le terrain du pont de Camiole est nickel que dire d'autre il existe bien des endroit à l'abrit des regards qui sont dans de drôle d'état et la vous ne dite rien pourquoi vous etre contre ceux qui reussisent,ou alors y a d'autre chose (sexe,maladie,politique,andropose,pipi au lit,manque d'appétit)!.

    la mouette

    RépondreSupprimer
  8. @la mouette
    Vous ne comprenez donc rien; ce terrain est un terrain agricole dans le POS en vigueur aujourd'hui; savez vous ce qu'est un terrain agricole? le maire assure qu'il restera agricole dans le future PLU; mais ce terrain n'est plus agricole puisqu'on en a précisément extrait toute la terre agricole. C'est le seul et vrai problème.

    RépondreSupprimer
  9. Alors si il manque la terre faire autre chose un batiment pour une exploitation agri par exemple pour stokage de foin ou paille ,en terre agri ça existevoir le lomg de la RD 562
    la mouette

    RépondreSupprimer
  10. Attention m^m si l'on recharge en terre végétale un delais de 6 mois est a attendre avant toute repousse.


    Galette

    RépondreSupprimer
  11. @lamouette
    Vous vous trompez; une terre agricole ne se transforme pas comme cela dans notre pays; c'est surveillé par le ministère de l'agriculture et la Safer. Il y a des lois et des procédures à respecter (lien). Et de toutes façons, ce n'est pas cela qui était envisagé par l'aménageur, mais des constructions... puis des tennis, et maintenant on ne sait pas...

    RépondreSupprimer
  12. @lamouette
    Selon vous je ne dis rien des autres sites de dépôts de déchets? Vous ne devez pas souvent visiter le blog. Je ne cesse de déplorer des dépôts sauvages de déchets de BTP.... Fondurane, le Bois de l'Ermite, partout des dépôts sauvages en petites quantités. Les gens refont leur cuisine et se demandent où mettre leurs déchets? Alors ils les déposent au bord d'une route, là où il y en a déjà un peu, histoire de ne pas exagérer et se faire honte; il y aura toujours une benne à ordure pour les ramasser pensent-ils; et on paie ses impôts bordel! Le problème est que les gens n'ont pas encore pris conscience que c'est la collectivité qui trinque, en paysage dégradé et en coûts de nettoyage car il faut bien qu'un jour le service d'ordures ramasse! Pourtant il y a une déchetterie cantonale et les agents responsables sont accueillants et compréhensifs. Et c'est gratuit pour les particuliers. Quant aux artisans, ils doivent répercuter les coûts sur leurs clients. Mais le font-ils?

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.