mercredi, mars 02, 2011

Journée Internationale des Femmes » MOUANS-SARTOUX 8 mars

Journée Internationale des Femmes à MOUANS-SARTOUX; 8 mars à 18h30 – Cinéma La Strada

Projection suivie d'un débat : mardi 8 mars à 18h30 – Cinéma La Strada

A travers cette soirée, la ville de Mouans-Sartoux souhaite sensibiliser le public aux grands questionnements que soulèvent ces pratiques culturelles ancestrales qui portent atteinte à l'intégrité et à la dignité physiques et mentales des femmes. Cette rencontre permettra également de souligner qu'aujourd'hui, il existe des solutions pour remédier à cette mutilation mais que la route reste longue avant son abolition totale.

Pour poursuivre l'action et la réflexion sur la violence faite aux femmes, le dernier "Voix libre" du Festival du livre de Mouans-Sartoux est sorti en librairie. Il présente la magnifique réflexion de Françoise Héritier sur l'origine de la violence faite aux femmes, un texte de Nadia Kaci sur le massacre de Hassi Messaoud. Nous l'avons enrichi des débats qui ont eu lieu au Festival, de textes fondateurs de la défense du droit des femmes et des dates importantes qui ont jalonné l'évolution - lente- de ces droits. Et d'une introduction dans laquelle j'appelle à la réflexion et à l'action sur cette violence qui, loin de s'éteindre, semble au contraire s'accentuer sous différentes formes, physiques et morales, sur l'ensemble de la planète. Et notre pays n'y échappe pas où tous les trois jours une femme meurt sous les coups de son compagnon.... Un grand travail d'éducation, de compréhension, d'explication et de législation sera nécessaire pour progresser. De la part de toutes et tous.

Les droits d'auteurs de ce livre, "Ces yeux qui te regardent, et la nuit, et le jour" paru aux éditions de l'Aube, seront reversés à l'association Réseau Wassila, réseau algérien de défense des droits des femmes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.