mercredi, février 08, 2012

COS à plus 30% les mesures Sarkozy divisent

Les droits à bâtir augmentés de 30 % et la libération des terrains de l’état pour doper la construction laissent dubitatifs les élus comme les professionnels du Bâtiment. En matière de logement, rien de nouveau depuis un bon demi-siècle. Depuis ce fameux hiver 1954 où l'abbé Pierre poussait son cri d'alarme. Cette année, la Fondation de l'abbé crie toujours et pointe 3,6 millions de victimes du mal-logement en France. Lire l'article de Var Matin.

2 commentaires:

  1. Si certains se réjouissent a l'idée du "+30%" en pensant que cette addition vaudra aussi pour la valeur de leur terrain, ils se mettent le doigt dans l'oeil pour la majorité d'entre eux. Quand vous avez un cos possible de 300 m2 -et l'argent pour les construire - allez vous en faire 400 et supporter les charges de tous ordres du a cette augmentation? En réalité, ce projet vise a pousser la densité dans les zones où il y a un cruel manque de logement, mais où il n'y a pratiquement plus de foncier (Paris, Cote d'Azur, Montagne skiable, etc...) A moins d'envisager un réhaussement systématique des immeubleS EXISTANTS lorsque c'est possible, cette annonce est une vaste blague.

    RépondreSupprimer
  2. Vaste blague ? croyez vous ? celà va faire les affaires
    de l'intercom à 14 communes du fameux tranfert d'une population du littoral vers l'intérieur.. mais risque de manquer l'emploi... au fait.. l'environnement de la centrale photovoltaïque est il propîce à un tel développement ?? pas tout de suite, bien entendu...
    TRISTOUNET;

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.