jeudi, août 30, 2012

Sur le gaz de schiste | Amicale des Foreurs et des Métiers du Pétrole

À tous ceux qui cherchent un avis documenté sur le sujet, pour faire contrepoids à toutes les aberrations techniques distillées par le "lobby" écologiste et reprises sans vergogne par les médias et les nombreux collectifs "anti gaz de schiste", l'amicale des Foreurs et des Métiers du Pétrole suggère la lecture du texte ci-dessous rédigé par un "vrai" spécialiste de la question, Gérard Medaisko, dont le CV apparaît en fin de texte et dont des liens google sont ici (cliquer).


Les vrais spécialistes du sujet ne sont pas légion en France; pourtant ils sont nombreux, géologues, journalistes, hommes politiques, ministres, etc. qui prétendent tout savoir sur le gaz de schiste, la fracturation hydraulique, la pollution des nappes phréatiques, etc. et qui dispensent leur "pseudo" connaissance dans les médias, dans les parlements français et européens et dans les rencontres publiques qui sont organisées dans nombre de villes et villages.


Une attention toute particulière est portée dans ce texte au film "Gasland" qui constitue pour l'opinion publique "la référence" en la matière.


Lire la suite...
Pour les raisons que j'ai expliquées précédemment, le gaz de schiste est un potentiel énergétique énorme. C'est que la vie produit du carbone depuis 4 milliards d'années et que nous n'avons exploité qu'une infime partie cad. les concentrations de charbon, pétrole et gaz près de la surface.

Lire le texte de Gérard Médaisko.

En savoir plus (mon dossier de suivi).

12 commentaires:

  1. La partie du texte consacrée au gaz de schiste est du caractère des connaissances techniques; l'essentiel est de terminologie anglaise puisque les techniques sont développées et progressent aux États-Unis. On retrouve quasiment tous les éléments du texte sur le site geology.com qui suit et rassemble toutes les connaissances sur le sujet. On retrouve aussi ces éléments sur le site gaznonconventionnelsEurope.org.

    Je suggère aussi de suivre le blogger 8-e.fr, notamment son dernier billet "Stockage de l'énergie éolienne en Allemagne selon "Les Echos", où il explique clairement la relation production/consommation d'électricité et les moyens d'en assurer l'égalité en permanence.

    Certaines parties du texte de Gérard Medaisko relèvent de ses opinions, comme en politique ou pour le changement climatique.

    RépondreSupprimer
  2. J'extrais pour les lecteurs du blog les deux lettres ouvertes de Corinne Lepage à l'amicale des foreurs et métiers du pétrole (AFMP); et la réponse de cette institution.

    > lettre de Corinne Lepage
    > Réponse de l'AMFP

    La lettre de Corinne Lepage était une réponse à la lettre de l'AMFP à la ministre de l'écologie Delphine Batho [lien].

    RépondreSupprimer
  3. Lisez aussi de Claude Allègre "Monsieur Hollande, n'ayez pas peur du gaz de schiste" Cliquer.
    J'en profite pour signaler que durant l'année scolaire 1955-1956, Claude Allègre et moi étions élèves de MathSup au lycée Faidherbe avec Mr Bocquet (Bill) comme prof de Maths et Edmond comme prof de physqiue. Il est à gauche de Grosjean Photo.

    RépondreSupprimer
  4. corinne lepage produit un texte très véhément qui sent malheureusement plus le politique de salon que le rationnel, avec au moins une erreur grossière et d'évidence (facteur 1000...) sur la quantité d'eau susceptible d'être concernée par l'exploitation des gaz.
    notre dégraisseur de mammouth et contempteur de certitudes faciles et superficielles est plus intéressant.

    reste à faire une synthèse efficace, s'agissant d'intérêts majeurs pour notre société en panne d'idées, en attendant l'énergie écologiquement idéale du siècle prochain, il sera intéressant de juger sur pièces notre nouveau pouvoir de gauche, en n'oubliant pas l'inefficacité du précédent de droite sur cette question.

    RépondreSupprimer
  5. Bien sûr, le lobby écologiste émet des aberrations techniques alors que Mr Medaisko, expert au dessus de tout soupçon, serait le seul à tenir un discours de vérité. Il ne vous vient pas à l'idée que ce Mr Medaisko, membre actif de l'AFMP, appartient, lui aussi, à la grande famille des lobbyistes et en tant que tel, prend la défense des intérêts de sa corporation. A ce seul titre, comment peut-on juger de l'objectivité de son billet apologétique sur les gaz de schiste ? Billet, qui plus est, diffusé à l'en-tête de l'AFMP. Allons, soyons sérieux Mr Ratcliffe ! Si vous voulez vraiment nous convaincre de l’innocuité des procédés d'extraction des gaz de schiste, proposez nous des liens vers des experts totalement indépendants de toute obédience, et alors nous pourrons en rediscuter. Bonne recherche et bonne chance...

    RépondreSupprimer
  6. "des experts totalement indépendants de toute obédience!"

    C'en est à mourrir idiot! avec de tels propos on peut tout écarter; aucune invention, aucun progès technique, rien n'aurait jamais abouti. Et pourquoi devrais-je me fier, pour cette avancée technique entièrement nouvelle, à des gens qui n'y connaissent absolument rien? Oui Gérard Médaisko est un professionnel du secteur; oui Gérard Médaisko dit des choses exactes concernant les techniques et les méthodes employées - je le dis en raison de mon expérience professionnelle de 40 ans dans le secteur minier; oui peut-être que Gérard Médaisko dit des choses pouvant être fausses sur certains aspects... oui Gérard Médaisko est peut-être vendu à l'industrie pétrolière... On n'en sait rien, alors pourquoi un procès d'intentions? Dans cette nouvelle technique et pour les entreprises qui s'y spécialisent, il y a des milliers de facteurs à considérer pour réussir... qui mieux que les professionnels d'entreprises peuvent donner les connaissances. De toute façon "vos experts totalement indépendants de toute obédience" doivent s'adresser à eux pour les obtenir leurs connaissances. Ou alors ils font comme Josh Fox ou Corinne Lepage ou José Bové, ils donneront un "avis d'exoert indépendant" sans connaître le sujet mais en fonction de leurs connaissances d'autres sujets.

    Les connaissances sont distribuées dans tous les individus du corps social mais seulement partiellement. Aucun individu, aucune institution ne possède toutes les connaissances nécessaires pour agir efficacement pour notre bien commun à tous. Je me fie à l'ordre social spontané et à ceux qui connaissent leur sujet, en raison de leur formation et de leur activité professionnelle liée à ce sujet.

    On est passé du bois au charbon puis au pétrole et maintenant au gaz, le combustible le plus efficient avec le ratio hydrogène sur carbone le plus élevé donc le moins polluant. L'exploitation du charbon a fait des milliers de morts - Marcinelle, Courrières, des milliers d'accidents mortels et incapacitants, des milliers de silicosés... 47 morts dans une mine de Chine cette semaine par un coup de grisou. Le gaz de schiste est d'une toute autre nature et origine géologique; les techniques modernes permettent de l'exploiter alors que quand j'ai débuté ma carrière on en ignorait totalement l'existence. L'exploitation du gaz de schiste ne fera pas de morts comme l'exploitation du charbon ou d'autres substances minières; car pour celles-là, il faut descendre au contact du matériau et l'extraire à main d'homme ou avec des machines conduites par les hommes.

    Aujourd'hui les totalitarismes déstructeurs des libertés couvent toujours; ces libertés sont celles des individus et des corps sociaux organisés, constitués d'individus, que sont les entreprises et qui travaillent à produire les biens et services pour tous. Parmi ces totalitarismes, il y a le totalitarisme VERT; un totalitarisme qui veut imposer à tous sa vision: un monde organisé comme il l'entend.

    RépondreSupprimer
  7. " il y a le totalitarisme vert ; un totalitarisme qui veut imposer à tous sa vision : un monde organisé comme il l'entend".


    Et que dire du totalitarisme économique, du mythe de "l'homo oeconomicus" qui nous impose sa vision de la nature humaine et des relations sociales, qui nous impose au nom d'une croissance sans but, sans sens, une destruction progressive de nos environnements, un totalitarisme qui nous impose lui aussi sa vision du monde, une vision basée sur la concurrence de tous contre tous, une guerre économique dont les 1ères victimes sont 3 millions de chômeurs, 2 millions de travailleurs pauvres, 8 millions de personnes vivants en dessous du seuil de pauvreté de 60%,.... N'est-ce pas là une autre forme de totalitarisme masqué derrière une illusion démocratique savamment entretenue ?
    
Quant au mot "liberté", évitez de l'associer aux entreprises car s'il est aujourd'hui des lieux non démocratiques où la seule loi qui règne est celle d'une totale obéissance (autre définition du totalitarisme), ce sont bien les entreprises dont l'objectif, pour une grande majorité d'entre elles, n'est pas le bien de tous - dont elle se foute comme d'une guigne -, mais la course aux profits

    RépondreSupprimer
  8. Il y a encore moins d'un an je tenais exactement le même langage. J'ai écrit maints billets comme cela;
    > [en voir certains ici sur mon blog].
    > [et d'autres ici]

    Mais la découverte récente de l'oeuvre de Friedrich August von Hayek m'a donné une autre vision des choses. J'ai réalisé que ce langage est une idéologie "totalitaire" aussi. Une idéologie prônée en toute sincérité et croyant bien faire... par les Mélanchons, les économistes atterrés, les Attac, les tenants de la décroissance, et bien d'autres encore... Et partant des mêmes constats et connaissances, d'autres ont des visions idéologiques opposées: les libres.org, cercle des économistes, libéraux de tous bords. Pourquoi cette opposition radicale?

    Hayek m'a fait réaliser quelque chose que je savais au fond de moi-même depuis toujours, mais que je ne comprenais pas car c'est dans la nature humaine de manière quasi génétique. Tout individu a une histoire dont les circonstances ne sont connues que de lui même et qu'il ne peut partager que partiellement avec ses semblables. Tout individu agit de manière égoïste: pour assurer sa survie, se développer et se reproduire, faire mieux que ses semblables; mais comme on ne peut pas vivre sans ses semblables, pour réussir ses relations avec eux, il faut agir de manière que leur "égoïsme" symétrique soit satisfait. Pensez au sexe. C'est ainsi qu'en poursuivant chacun leurs intérêts égoïstement, la multitude d'hommes et de femmes, en interaction permanente depuis la nuit des temps, promeut une satisfaction commune. C'est la théorie de la main invisible!

    Nous sommes tous issus d'une combinaison de gênes de nos deux parents, et chacun d'eux d'une combinaison de gênes des deux leurs et ainsi de suite, remontant le temps de génération en génération, un facteur de 1sur2 à chaque fois. Nous sommes ainsi porteurs des gênes de l'ensemble de l'humanité, que nous transmettons aux générations après nous.

    Les idées suivent à peu près le même processus de manière plus rapide sans doute. Mais il en est qui sont aussi anciennes et permanentes que nos gênes et qui sont imprimées dans nos cerveaux. Il en est ainsi du langage, de son codage qu'est l'écriture, et des nombres pour quantifier les choses. Il en est aussi de la liberté: liberté de vivre de manière isolée, individuellement, en couple ou en famille restreinte, liberté de penser et de s'exprimer, liberté d'agir et d'entreprendre, de produire des biens et des services et de les offrir à l'échange par la monnaie, les prix, le profit étant le moteur de ce processus. Tout cela est imprimé en nous de manière "naturelle" et "universelle" et se manifeste dans un ordre social spontané. Aucune idéologie, aucun ordre social organisé dans le but de changer cela, ne parvient à effacer l'ordre social spontané. Et là ou quand cela a été tenté, cela a conduit à des catastrophes.

    Les 3 millions de chômeurs 4 millions de précaires et 8 millions de mal payés dans notre économie d'aujourd'hui en France sont dûs à une multiplicité de facteurs d'influence, liés à l'extrême complexité des rapports sociaux de notre ordre social étendu.

    Je suggère de lire:

    > de Hayek son discours lors de sa réception du prix Nobel d’économie en 1974 http://www.scribd.com/doc/10325489/A-FreeMarket-Monetary-System-and-The-Pretense-of-Knowledge

    Et aussi « la théorie des phénomènes complexes » http://www.douban.com/note/134092925/

    Et pour relativiser notre situation, je suggère aussi de lire le discours du premier ministre chinois à l'ouverture de l'exposition Eurasie à Urumqui Xingxiang [lien]

    RépondreSupprimer
  9. Merci pour ce long et intéressant commentaire.

    Vous comprendrez aisément que je ne suis pas un grand fan de la pensée hayékienne, le père du néolibéralisme triomphant, grand pourfendeur de l'interventionnisme étatique (La Route de la servitude) et que je lui préfère celle d'un Polanyi, auteur du remarquable "La grande transformation". Toutefois,je dois reconnaître qu'Hayek fut un grand théoricien de la pensée libérale et qu'à ce titre, son oeuvre doit être respectée.

    Ceci dit, je me permets de remettre en cause un axiome que vous reprenez à votre compte à savoir que "tout individu agit de manière égoïste". C'est une vision réductrice et partielle de la nature humaine, et dans tous les cas, tronquée de la complexité humaine. Certes, nous sommes des êtres égoïstes, mais nous sommes aussi des êtres de compassion et d'altruisme, prêt dans certaines circonstances à sacrifier nos vies pour d'autres. Comme le pendule de Schopenhauer, nous oscillons en permanence entre ces deux pôles, comme nous oscillons entre l'ouverture et la fermeture. L'homme n'est pas fait d'une seule argile mais d'un patchwork d'argile qui le rend parfois incohérent, paradoxal, hésitant, capable de forces et de faiblesses, de loyauté et de lâcheté... Montaigne l'avait remarquablement bien vu quand il écrivait « c’est un sujet extraordinairement vain, divers et ondoyant que l’homme.».

    Je vous renvoie si cela vous intéresse, à l'inventaire des valeurs universelles de Schwartz (http://www.cairn.info/revue-francaise-de-sociologie-2006-4-page-929.htm), valeurs à l'origine des motivations humaines. Vous y lirez notamment que "La bienveillance, l’universalisme et l’autonomie sont les valeurs qui arrivent en tête" en d'autres termes le bien-être des proches, le bien-être de tous et de la nature et enfin le besoin de liberté et d'indépendance. Nous sommes loin d'une vision purement égoïste de l'être humain.

    À partir de cet inventaire a été créé un circumplexe qui rend compte de la diversité des motivations humaines avec deux axes principaux :
    - un axe ouverture/fermeture au changement
    - un axe affirmation/dépassement de soi, l'égoïsme se situant alors plutôt du côté de l'affirmation de soi.

    Loin de moi l'idée de minimiser l'importance de l'égoïsme dans nos comportements. Je souhaite simplement rétablir une vision plus juste, plus équilibrée de la nature humaine en évitant de tout ramener à un seul primum movens qui serait la clé de base de toute explication. Or, toute la conception économique de notre temps, et par voie de conséquence toute l'organisation économique, repose sur un seul axiome : l'égoïsme supposé de l'être humain. C'est une vision trop réductrice pour être acceptée par toute conception un tant soit peu complexe de notre nature profonde, et je pense que le malaise de nos sociétés, illustré par tous les mouvements d'indignation qui les traversent, est lié à cette vision tronquée.

    Quant à la main invisible, le Dieu des libéraux créé par Adam Smith, je pense que la situation actuelle nous montre ses limites faute d'une régulation de la "folie" financière. Il en va de même avec l'idée d'un ordre social spontané qui faute d'un minimum de régulation et de contrôle laisse la porte ouverte à toutes les formes de dérives possibles (inégalités, injustices, toutes celles que j'ai recensées dans mon précédent commentaire). Tout ordre social nécessite pour sa viabilité un minimum de règles sans lesquelles nous sombrerions dans un "struggle for life" sans merci. Hobbes en est certainement l'un des meilleurs théoriciens. L'idée d'un ordre social spontané et total est une utopie néolibérale, libertarienne et anarchisante.

    Bien à vous.

    RépondreSupprimer
  10. Comme suite à notre échange, voir ce billet (cliquer).
    Cordialement

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.