vendredi, avril 11, 2014

Site de dépôt de déchets du BTP controversé à Tanneron.

Le site de décharge de déchets inertes suspect à Tanneron au chemin de Touordan va faire l'objet d'une enquête de la DDTM du Var le 18 avril prochain en présence d'un représentant de la commune.
Nous ne savons toujours pas ce que la commune veut faire sur ce site. Aménagement d'une zone de plat pour l'implantation d'une déchetterie communale serait le projet. Il faut des déchets inertes alors et donc offrir le site à des entreprises qui font de la démolition. Mais malgré la publication de ce billet sur le sujet [lien], il n'y a toujours aucune explication du maire de Tanneron. Les associations fnepaca udvn83  ABI  et ADEV06 se mobilisent sur cette affaire.

Pour en savoir plus sur les déchets du BTP cliquer sur les libellés.

6 commentaires:

  1. de quoi se mêle l'ADEV une association du 06 célèbre pour la mégadécharge de la Glacière?

    RépondreSupprimer
  2. la transparence et la pédagogie ne sont pas les points forts de Robert Trabaud.

    RépondreSupprimer
  3. Je déplore l'extrêmisme sous toutes ses formes; cela conduit toujours au conflit; puis à l'appel à la justice de trancher, pour dire qui a raison et qui a tort, après des années d'instruction. Mon expérience de l'action humaine liée à mon grand âge m'a appris que le conflit est une des caractéristiques permanentes de l'espèce humaine à tous les niveaux de la société. Cela se passe au niveau des individus, des ménages, des familles, des entreprises et de tous les corps sociaux organisés. Mais je pense que 95% des conflits sont dûs à des erreurs des hommes; et 90% de ceux-ci peuvent être résolus par le dialogue, l'échange des connaissances et la compréhension mutuelle.

    Les associations UDVN84, FNEPACA, ADEV comme tant d'autres qui se disent défendre farouchement l'environnement, sont financées en partie par leurs membres mais aussi par des subventions qui contribuent aux dépenses publiques et aux impôts des contribuables. Un petit nombre de leurs actions sont utiles et aboutissent malheureusement et légitimement en justice; mais d'autres actions sont nuisibles dans la mesure où elles n'ont pas toute l'information nécessaire, qu'il y a refus du dialogue, de l'échange des connaissances et de compréhension mutuelle, bref de la désinformation.

    Pour ce qui est de cette décharge de déchets du BTP à Tanneron au chemin de Touordan, je déplore que le maire ne donne pas d'information. Je lui demande de bien vouloir le faire en commentaire à ce billet.

    En attendant, je veux dire ceci: il y a partout des travaux de démolition et de rénovation d'immeubles vétustes; cela implique pour les entreprises qui exercent ces activités de trier, d'évacuer et de transporter quelque part les déchets produits. Les quantités varient selon la nature des chantiers, depuis la réfection d'une cuisine ou d'une salle de bains, l'isolation de murs intérieurs, la réfection de planchers ou la démolition complète d'immeubles. Comme pour les déchets ménagers, il faut trier ces déchets en fonction de leur dangerosité et réduire au minimum ce que l'on porte en décharge. Les produits inertes, c.a.d physiquement et chimiquement neutres, peuvent être stockés en installations de stockage de déchets inertes ISDI; ce sont des sites choisis en fonction de leurs caractéristiques géomorphologiques et techniques; mais il s'agit de volumes importants: comblements de trous ou rehaussements. Quand une collectivité locale ou un privé - particulier ou entreprise - veut combler un trou ou effectuer un rehaussement, pour pouvoir faire un aménagement sur son terrain, il peut utiliser des déchets inertes; c'est une forme de recyclage de tels déchets plus utile qu'une mise en décharge ISDI. La loi permet de telles opérations librement sans autorisation administrative.

    Les entreprises qui font de la démolition sont tenues de respecter le plan départemental de traitement des déchets du BTP [lien sur celui du Var]. Elles doivent faire un plan de démolition, de tri et d'évacuation respectant les préconisations énoncées dans ce plan.

    Le problème est le contrôle de l'accès du site et des matériaux déposés. Les entreprises sérieuses et compétentes le font et n'amènent que des déchets inertes (voir chapitre III); mais un petit nombre de particuliers, des artisans ou des entreprises inciviques, viennent déposer subrepticement des déchets non triés. Je pense que lancer des actions en justice ou entretenir un conflit permanent sur ces désordres ne sert pas à solutionner le problème. C'est un problème de comportement des gens. Allez en Suisse, en Autriche ou en Allemagne, on n'a pas ce problème.

    RépondreSupprimer
  4. Vous avez entièrement raison Mr Ratcliffe !!
    mais les Français ne seront jamais, dans ce domaine comme beaucoup d'autres , des Suisses, Allemands ou Autrichiens et encore moins dans cette partie de France............

    RépondreSupprimer
  5. William Dumont ABI12 avril, 2014 20:42

    Ce site de décharge de déchets est suspect pour son statut autant que sa destination (déchets inertes BTP mélangés à divers autres non triés abandonnés en vrac sur le sol!). Il va faire l'objet d'une enquête de la DDTM du Var le 18 avril prochain en présence d'un représentant de la commune. (préciser l’heure SVP).

    Nous ne savons toujours pas ce que la commune veut faire sur ce site comme déchetterie communale car la CC Pays de Fayence me parait très en retard pour le nombre (une seule à Tourrettes actuellement peu proche de l'ensemble des communes et pas équipée pour tous types de déchets !), les équipements de ce type participant au tri et au recyclage des Déchets. S’il s’agit des seuls déchets inertes BTP, il sera conçu et disponible sans possibilité de dépôt subreptice pour des entreprises de toutes tailles et individus qui font de la démolition, conformément à la réglementation environnementale sous la responsabilité de la DDTM. Si ce site est destiné à accueillir aussi d’autres déchets (ménagers ou assimilés, déchets verts…) l’organisme de tutelle est la DREAL éventuellement associée à la DDTM. Les Plans départementaux de gestion sont logiquement distincts pour ces différents types de déchets, mais tous fondamentalement doivent correspondre à un même degré de sévérité pour le même type d'infraction aux dispositions légales ou réglementaires en matière d'environnement. La collecte, le tri sélectif, le recyclage... sont indispensables pour la gestion des déchets.

    William Dumont, Président de l'Association Bagnolaise d'Information - ABI qui ne sollicite ni donc ne reçoit aucune subvention publique.

    RépondreSupprimer
  6. ça va ruer dans les brancards .
    Attendons l'enquête pour les déchets suspects.
    Du nettoyage enfin .

    Didier .T.

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.