samedi, février 27, 2016

Montauroux le PADD Version N°1 11 février 2016

Bonjour à tous les Montaurousiens et Montaurousiennes et aussi à tous les habitants du pays de Fayence.
Pour vous aider  à y voir clair dans le PADD de Montauroux élaboré par le Cabinet Citadia, j'ai préparé cette version html navigable  sur PCs, Tablettes et Smartphones.  Cliquer.

Sachez que c'est après le 3è document "Orientations générales" avec le plan des zonages et le règlement d'urbanisme, que vous aurez à donner votre avis et exercer vos pouvoirs, lors de l’enquête publique. En attendant découvrez ce PADD sur lequel il y a beaucoup à dire et réagissez; car les élus lisent ce que pensent les lecteurs.

27 commentaires:

  1. Il semblerait qu après avoir vu pousser des barres d habitations on ne pourrait plus construire sur un terrain de 2000 ou 3000 m2 en restanques !!! Quelle aberration ! Une association de propriétaires est en cours de création afin de défendre leurs intérêts. Mais le plus grave est le manque d informations de la part de nos élus et de l opposition.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous devez agir! l'information est là dans les documents publiés. Agissez vite si vous voulez influer sur l'élaboration du PLU et sur les élus quand il est temps. Agissez! Créez une association de propriétaires; mais soyez nombreux, pas une poignée de MG extérieurs à Montauroux.

      Supprimer
  2. Je réitère ma question : quelĺe est la date limite autorisée pour déposer un permis????

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant sue la révision du PLU (le (POS) actuel ne deviendra pas force de loi opposable aux tiers, les demandes de permis de construire seront reçues et instruites. Ne répandez pas la panique comme vous dites. Je ne serai pas contredit par le maire ni l'adjoint urbanisme.

      Supprimer
  3. "Limiter la croissance démographie à Montauroux " mais ou loger la population locale ??alors que nous accueillons les migrants !!!

    RépondreSupprimer
  4. La croissance de la population est exclusivement de migration de personnes et de familles venant d'autres régions de France et d'Europe. Si la croissance était interne cad. naturelle (naissances moins décès), on aurait une pression d'avoir à fournir du logement. Fournir du logement aux migrants est un processus de demande et d'offre qu'on n'est pas obligé de subir. Les gens viennent, sont séduits, achètent des logements existants mis en vente sur le marché, en l'état ou à rénover; ou ils achètent des terrains à construire. Et tous ces migrants ont des revenus confortables comme le montrent la distribution des revenus sur la base des impôts payés. Montauroux, Callian, Tourrettes et Fayence sont les plus riches; plus que la moyenne varoise et nationale. Alors limiter la croissance revient à tenir compte des zones à risques naturels (inondations, incendies, géologiques) et de préservation des paysages. La densification est une idéologie du moment qui n'est pas adaptée partout, notamment chez nous. Mais il faut donner des possibilités de logement à des actifs locaux dont les revenus sont insuffisants pour acheter les villas sur grands terrains dont les prix dépassent les 350000€. Et je ne suis pas pour interdire les constructions sans assainissement collectif ou semi collectif. Une fosse septique bien conçue et contrôlée par le SPANC c'est mieux qu'un assainissement collectif qui produit des boues en permanence. Cette action indiquée dans le PADD par Citadia résulte d'une loi antérieure aux SPANC. Mais comme toujours notre pays manque de cohérence au fil des années. Je demande que Citadia modifie cela (c'est page 7 du PADD).

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour votre synthèse. Privilégions la construction individuelle aux logements collectifs qui génèrent tant de problèmes !

    RépondreSupprimer
  6. Il faut diffuser largement l'échange des idées sur le PLU et cette phase du PADD si importante pour la suite. Il faut du temps pour assimiler ce qui est écrit par Citadia, résultat d'un travail important certes! mais beaucoup de choses sont inadaptées à notre territoire. Je prends pour exemple à la page 7, l'image de la rue Antoine Bonnet et d'un immeuble collectif à Bordeaux, comme si c'était cela qu'il fallait faire! Les immeubles de la rue Antoine Bonnet sont des actifs bien entretenus qui servent de logements et de commerces. Les détruire pour mettre à la place cette merveille d'architecte est une plaisanterie!

    RépondreSupprimer
  7. Oui effectivement d où notre inquiétude face a ce rapport. Mais ce qui nous préoccupe nous propriétaires c est que lors de la reunion du 05 02 16 nous avons fait face à un Maire et une opposition également présente sans réaction pertinente et qui parraissait adhéré au projet !!!!!

    RépondreSupprimer
  8. Oui effectivement d où notre inquiétude face a ce rapport. Mais ce qui nous préoccupe nous propriétaires c est que lors de la reunion du 05 02 16 nous avons fait face à un Maire et une opposition également présente sans réaction pertinente et qui parraissait adhéré au projet !!!!!

    RépondreSupprimer
  9. Si on ne peut plus construire dans l adret on va assister à une flambée des prix déjà assez haute a ce jour et on sera contraint de se loger dans la plaine et dans du collectif forcément puisque la zone va être intensifiée !Posons nous des questions, drôle de conception pour l avenir!

    RépondreSupprimer
  10. L'information concernant le PLU et les changements de constructibilité sur la commune de Montauroux, n'a pas été diffusée et ce de façon quasi volontaire de la part de la municipalité afin d'être en harmonie avec sa politique de limitation des constructions sur la commune. Il semble que ce soit une politique contraire à celle de l'élu qui a pour mission d'informer et de défendre les intérêts de sa population et c'est fort regrettable.
    Heureusement que les informations sur ce blog ont commencées à faire effets et nombreux sont les propriétaires qui ont réagis peut être au regret de la municipalité !
    Mais voilà un point très positif de ce blog dans l'intérêt des habitants du canton.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "en harmonie avec sa politique de limitation des constructions sur la commune"...

      Avant de lancer des ballons comme ça, il conviendrait de savoir s'il y aura des gens lésés, qui se sent menacé et où; pour l'instant personne à ma connaissance est menacé de spoliation! Faut qu'ils soient vigilants et se constituent en association s'ils veulent. Des rencontres avec Robert Cecchinato sont tout à fait possibles; c'est son rôle. Allez y et tenez nous au courant.

      Supprimer
    2. et je reviens sur mes propos d'hier: "la collectivité ne peut pas indéfiniment supporter les conséquences de choix individuels faits à certaines périodes de la vie".

      Les jeunes viennent à la campagne, mais doivent travailler loin de chez eux tous les jours en utilisant leur véhicule personnel; et les enfants grandissant doivent aller au collège puis au lycée, et ils aiment pratiquer des activités sportives et culturelles... Ils n'ont aucun moyen de transport individuel et les transports en commun sont limités au bus scolaires.

      Je sais que ces conditions pèsent sur certaines familles. Alors pourquoi ne pas se ré-inventer à certaines périodes de la vie quand les circonstances ont changé?

      Supprimer
    3. Dans le Morbihan, des propriétaires se disent plumés par la loi Alur qui veut lutter contre la construction de nouvelles maisons. Leurs terrains, jusqu'ici constructibles, redeviennent de simples terres agricoles. Les propriétaires sont en effet perdants : deux d'entre eux, rencontrés par France 2, ont chacun perdu environ 100 000 euros.
      Plusieurs milliers de propriétaires concernés

      "Je l'ai acheté en tant que terrain à construire, donc je l'ai payé un certain prix. J'ai payé des droits d'enregistrement que l'État a encaissés. L'État continue d'encaisser des impôts fonciers en tant que terrain à construire et non pas en terrain agricole. Et ça, l'État ne va pas me le rembourser", explique Michel Corda, propriétaire. Ces propriétaires ont donc fondé une association : Les plumés du Morbihan. Ils réclament un assouplissement de la loi. Et cette situation ne préoccupe pas que les propriétaires. Le maire de Kervignac a dû renoncer à la construction de nouveaux logements dans sa commune. Le maire dit avoir écrit à la ministre du Logement, pour l'instant sans réponse. L'association estime pourtant à plusieurs milliers le nombre de propriétaires touchés dans le département.

      Supprimer
    4. Vous avez raison, on saura si il y a eu des spoliés plus tard mais ce sera trop tard. Que diriez vous si vous étiez dans ce cas ?
      A ce jour les propriétaires ne savent plus que faire car la municipalité n'a ni dit lors de la dernière réunion du 5 février ni par voie écrite ce que devaient faire les propriétaires face à ces changements.
      Comment seriez vous à leur place ?

      Supprimer
    5. Je crois que la mairie n'a pas encore mesuré l'impact des mesures qui résulteraient de ce PADD; je crois même qu'ils ne l'ont pas encore bien assimilé ce PADD. Ils devraient faire une nouvelle réunion publique pour que les gens s'expriment. Je demande donc une nouvelle réunion publique de débat. Cela étant, Citadia applique la loi SRU, la loi Alur, la loi sur l'environnement etc... il n'y a pas beaucoup de marges de manœuvre pour eux professionnels du sujet. C'est au maire et à ses élus d'agir s'ils veulent infléchir et déroger... mais en fin de parcours c'est le préfet cad. l'état qui dictera la loi. C'est dans l'air du temps.

      Supprimer
  11. La liberté individuelle doit rester un point important dans notre démocratie, mais chacun doit en assumer les conséquences, les internats existent encore et personne n'en est mort dans le passé mais a appris la vie en collectivité.
    Ceux qui ne sont pas prêt à cette vie doivent vivre en ville.

    RépondreSupprimer
  12. Nous sommes plusieurs propriétaires a qui Mr Cecchinato dont je souligne au passage sa disponibilité a conseillé de déposer un permis rapidement !ce qui génère beaucoup de tracas pour ma voisine qui est dans l incapacite financière de déposer un permis et qui avait mis son terrain en vente pour l aider à finir ses vieux jours !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà effectivement un cas douloureux qu'il faut absolument publier, s'il est avéré. A mon sens la solution ne peut provenir que de l'économie sociale et solidaire, pas d'une dérogation à la loi qui est en train de se faire. Il lui faut déposer un permis, comme l'a recommandé Robert Cecchinato, ce que fait le maire et d'autres élus aussi. Car ils savent bien qu'ils ne pourront pas tourner la loi et l'air du temps. Madame veut vendre son terrain. Il faut lui trouver un acheteur en position de demande, prêt à constituer un dossier de demande de permis de construire. Des agents immobiliers de la place peuvent peut-être aider. Exemple Eric Mercier ex agence du Puits, ou l'agence de l'Orme ou Eric Gal.

      Supprimer
  13. Je suis là proprietaire qui a mis un terrain en vente pour m aider a finir mes vieux jours et maintenant l adjoint a l hurbanisme m a conseillé de vite déposer un permis avant que mon terrain passe inconstructible mais je n ai pas les moyens financiers de déposer un permis alors Mrs les élus comprenez mon désarroi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Madame, je suis très touché par votre situation, aussi je suis prêt à vous aider dans vos démarches si vous le souhaitez, mais je ne suis qu'un simple habitant.

      Supprimer
  14. Mais dans le meilleur des cas on ne pourrait déposer un permis dans les temps.Il parrait qu' il faut déposer ce dernier avant fin avril.

    RépondreSupprimer
  15. Pour vous défendre effectivement vous devez vous regrouper et adhérer à une association, en voici une avec qui vous pourriez vous unir :

    Kervignac

    Les PLUmés du 56.

    L'association les PLUmés du Morbihan a été déclarée en préfecture le 23 décembre 2015, dans le but de poser publiquement les questions engendrées par l'adoption de la loi Alur et ses conséquences sur le Plu et de débattre avec les autorités. Le siège social est à Kermainguer, à Kervignac.
    Plusieurs collectifs dans le Morbihan

    La pétition lancée il y a une semaine, à l'attention de Sylvie Pinel, dans le but de « défendre les petits propriétaires terriens contre la spoliation étatique au travers des lois Alur et Littoral », a déjà recueilli 200 signatures. L'association s'est rapprochée des PLUmés de Clohars-Carnoët (précurseur de la mobilisation), de Riec, de Moëlan-sur-Mer et du collectif d'Erdeven (160 adhérents) également constitué dans le même objectif.
    Des appels de toute la France

    Ronan Le Roux, secrétaire de l'association, reçoit de nombreux appels de particuliers confrontés aux drames humains générés par la perte de constructibilité de nombreux terrains. Certains, achetés à crédit, avaient pour vocation de recevoir un investissement immobilier locatif ; d'autres, hérités dans le cadre d'une donation-partage, donnent lieu à des conflits familiaux. Tous laissent les propriétaires démunis : « Que faire ? Comment ? Comment ne pas se tromper ? Comment se prévenir juridiquement ? Comment porter l'action devant un tribunal ? Quel coût ? », se demande ainsi l'association.
    Un avocat brestois

    sportif, en présence de maître Vallantin, avocat.


    Contact
    Michel Corda, président, lesplumesdumorbihan56@gmail.com

    RépondreSupprimer
  16. Que devez-vous faire ?
    3 actions sont à mener très rapidement en parallèle des dépôts de permis et de la diffusion de l’information aux habitants :
    - Vous regrouper en association de défense des propriétaires et ou adhérer à une existante pour renforcer le combat
    - Saisir la presse locale écrite Var-matin et soulever tous les manquements de la municipalité en matière de communication aux habitants ...
    - Saisir les médias FR3 pour les mêmes raisons
    Comment vous connaitre entre propriétaires ? :
    Utilisez ce blog comme pilier d’information et désignez une personne porteuse de votre groupe qui s’identifiera et permettra ainsi le regroupement.

    RépondreSupprimer
  17. bon exemple ils pourrait lui acheter pour 3 frs 6 sous aussi

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.