samedi, avril 09, 2016

À propos d'emplois en pays de Fayence

Lors du "Force et Confiance" du jeudi 7 avril 2016, il a été question d'emplois dans le pays de Fayence. Passer du résidentiel au productif a dit Citadia. Julien Bertrand développait les pages 31-35 du PADD  (lien).

Audrey Prestat a posé une question relative à ce sujet: agent immobilier au service d'entreprises, elle sert un client qui souhaiterait investir à Montauroux pour y établir une grande surface dédié à la vente de produits d'habitat de haut de gamme. Je suppose qu'il s'agit de l'enseigne Habitat.
La demande porte sur le terrain ILS en friche, face à Cifre-Bona. 60 emplois seraient à la clé. Ce projet est bloqué non par Montauroux a dit le maire, mais par la commission départementale d'aménagement commercial CDAC. On sait que celle-ci doit être consultée par les collectivités territoriales. On sait que la CDAC veille à l'équilibre du nombre et de l'offre de grandes surfaces dans le contexte local. Au vu du nombre de grandes surfaces déjà présentes sur notre territoire on peut comprendre que la réponse de la CDAC soit NON pour le moment. Le maire n'a pas voulu dire NON mais s'est retranché derrière la décision de la CDAC. Voir cet article de Nice-Matin qui nous en apprend plus [lien].

Une personne a rebondi sur la question et la réponse faites à Audrey Prestat en disant que la multipliaction de Grandes surfaces de ce type ne correspondait pas au pouvoir d'achat des familles, contraint par la stagnation des salaires et les hausses de fiscalité nationale et locales - j'ajouterai les inégalités croissantes. Les intervenants sont restés coi.

La formation et les emplois sont de plus en plus dissociés. D'une part on dispense une formation supérieure à des jeunes qui ne trouvent pas les emplois correspondant à ces formations. D'autre part les emplois moins qualifiés sont de moins en moins payés par rapport aux besoins de vivre des gens, dans la société moderne de consommation à outrance. Les jeunes du pays formés  au lycée puis à l'université ou en écoles d'ingénieurs, doivent travailler dans les industries de pointe et de haute technologie: aéronautique, aérospatiale, informatique, banques  et autres entreprises d'exportation. Ce n'est donc pas dans le pays de Fayence qu'ils trouvent des emplois. Mais ce sont eux qui bénéficient de salaires élevés. Les autres doivent se satisfaire d'emplois peu rémunérés par rapport au coût de la vie: nourriture, vêtement, logement et déplacements. Ce sont tous les emplois liés aux services aux résidents, ce que Citadia qualifie d'économie résidentielle. Dans notre pays, les emplois liés à la construction, bâtiment et infrastructures sont aussi très importants, mais tant que la construction durera.

Un petite entreprise de production de pellets pour les poêles à bois  pourrait se créer dans la même zone de Montauroux (ex ILS ou Sunwood) . Voir.

20 commentaires:

  1. Bah, cette dame ne fait que son boulot : elle tente de répondre aux souhaits de son client et de faire passer la pillule. Quant à ses arguments de sophiste, c'est une autre histoire.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,

    Effectivement l'adéquation entre la cible de clientèle, haut de gamme, ne correspond et ne correspondra jamais au Pays de Fayence, même s'il existe des enclaves touristiques, Terres Blanches, Seillans.
    En dehors de ce point, il est illusoire de croire que lorsque l'on est employé de vente de produit haut de gamme, la rémunération suit le prix des produits vendus...
    J'ai eu l'occasion de travailler pour le compte d'Habitat, LVMH, et bien d'autres, le département cost-killer y règne en maître, cela faisant partie de mes missions.
    Je modulerais mes propos, en affirmant que les Terres Blanches sont légèrement plus généreux que la moyenne locale, mais j'ai un doute sur leur rentabilité, et leur ROI.

    RépondreSupprimer
  3. Un projet pour la grande surface Habitat me parait très bien car il n'y a pas vraiment de concurrence dans leur domaine.
    Il me semble que la commission départementale d'aménagement commercial CDAC ne fait pas la différence entre les grandes surfaces Leclerc ( alimentaire ) et Habitat ( mobilier )!!!
    On peut se poser une fois de plus la compétence de ce type de commission ou ses aspirations politiques !
    Vous allez dire que je critique encore monsieur HUET mais lorsque l'on est maire dans une commune et un pays touché par le chômage et qu'une entreprise propose la création de 60 emplois et que l'on ne défend pas cette cause qui est le cancer de Hollande on peut tout de même se poser beaucoup de questions ! tant sur la compétence de la CDAC que sur celle de monsieur HUET à défendre les intérêts de notre commune !
    Michel GRAILLE

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La CDAC est souveraine en la matière; le maire faisait partie de la commission qui a prononcé un vote négatif (cf. le site officiel de la Direction des Entreprises). Raisons invoquées selon Audrey Prestat: zone inondable et carrefour Fondurane pas réalisé. Le maire n'a pas démenti. Mais le Maire a dit que le dossier serait présenté à nouveau et qu'en cas d'acceptation, la commune accorderait le permis de construire.
      "Conformément à l’article L. 751-2 du code de commerce, chaque CDAC est composée de 7 élus, dont le maire de la commune d’implantation, et de 4 personnalités qualifiées en matière de consommation, de protection des consommateurs, de développement durable et d’aménagement du territoire. La commission se prononce par un vote nominatif. L’autorisation n’est acquise que si le projet recueille le vote favorable de la majorité absolue des membres présents."
      Le maire n'en a pas dit plus. A t il voté pour ou contre le projet? Sans doute "pour" puisqu'il a dit que le projet serait présenté à nouveau.

      Supprimer
  4. Merci de ces précisions mais on peut regretter le fort risque de la perte de 60 emplois ! On constate encore une fois les difficultés que rencontre les entreprises pour s'installer en France ! et on peut de ce fait comprendre qu'un patron choisisse un autre pays qui aura une législation et organisation bien plus opérationnelle !
    Vive la France mourante !
    Michel GRAILLE

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Obsédé par son combat politique d'un autre temps, tel Don Quichotte chargeant les moulins à vent, MG voit rouge dès qu'il est question de JYH, niant même la réalité : "64 % des investisseurs interrogés considèrent que la France est une destination attractive pour les investisseurs étrangers, contre 53 % en 2009" cf. Baromètre TNS Sofres 2013.

      Supprimer
    2. latribune.fr | 15/06/2015, 14:24
      La France est-elle attractive ? Cette question récurrente ressurgit à l'occasion d'un sondage publié par Top Management et Opinion Way. 72% des cadres-dirigeant estiment que l'environnement économique n'est pas attractif pour les entreprises en France. Ils sont notamment 77% à percevoir un manque d'attractivité dans l'industrie et la construction , 86% dans l'hôtellerie et le commerce.

      Ainsi, 92 % des cadres-dirigeants fustigent notamment le droit du travail, les 35 heures, les charges sociales et les impôts.
      Michel GRAILLE

      Supprimer
    3. Toujours la même partialité, lisez donc l'article que vous citez en entier : "Pourtant, du côté de l'étranger, le son de cloche est radicalement différent. Le baromètre TNS Sofres 2014 indiquait que 64% des 700 investisseurs estimaient que la France est attractive, contre 59% en 2009. Mieux, 72% d'entre eux tiraient un bilan positif de leur(s) investissement(s) dans l'Hexagone." (Par latribune.fr / 15/06/2015)

      Supprimer
    4. La politique c'est la politique !
      M GRAILLE

      Supprimer
    5. Certains politiques qui se declarent pourtant profondément démocrates ne supportent pas les différences.

      Supprimer
  5. Le problème des commentaires anonymes resurgit. Un trublion pollue ce blog tantôt de manière anonyme, tantôt sous le nom de Michel Graille. Les deux sont mauvais car cela donne lieu à des prises de bec stupides qui n'apportent rien et qui occupent le temps de l'éditeur. Je m'ex^primerai donc désormais sous pseudo l'étendard et levé.

    RépondreSupprimer
  6. Vous confondez "politique" qui signifie : qui concerne le citoyen et suppose honnêteté et objectivité avec propagande.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez raison :
      le 9 septembre 2012, sur le plateau du "20 heures" de TF1, le chef de l'Etat garantissait d'"inverser la courbe du chômage d'ici un an".
      Alors oui pour créer 60 emplois sur Montauroux et cela aidera le Moi Président car il rame fort !Mais surtout cela aiderai avant tout de nombreuses gens en recherche d'emplois.
      MG

      Supprimer
  7. Vous avez raison " moi Président " "mon ennemi c'est la Finance "...... ehhh vous dites ?
    MG

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le rapport avec l'article de La Tribune m'échappe, sans doute votre obsession politique vous fait-elle dérailler.

      Supprimer
  8. La question que personne ne pose serait ici plutôt celle-ci : pour 60 emplois créés, combien seraient détruits ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aucun car il n'y a pas de concurrent dans ce domaine de prix et article

      Supprimer
    2. Anonyme 15:26 : vrai, il n'y en pas dans ce domaine actuellement

      Supprimer
  9. Ce projet réunissant 60 emplois, permettrais d'établir un nouveau moteur pour notre commune (comme l'a était le golf depuis 10ans). En terme de visibilité, de tourisme, d'emplois.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait d'accord surtout que ce projet ne détruit rien et apporte 60 emplois
      MG

      Supprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.