lundi, juillet 10, 2017

La lettre N°61 Juillet 2017 du Conseiller départemental est en ligne... Gens du voyage, RD101 RD562, au revoir OAT et en avant marche.

La lettre N°61 Juillet 2017 du Conseiller départemental est en ligne... ce que je retiens: Gens du voyage, RD101 RD562, au revoir OAT et en avant marche. Lire la lettre.
  1. Gens du voyage: une aire de quoi accueillir 25 caravanes! alors qu'ils viennent à 250 et se mettent là où ils veulent; du moins sur les terrains qui restent accessibles. 
  2. RD101... des années d'incantations! et c'est toujours la variante routes des crêtes,  bois de l'Ermite et Esterets du lac qui est privilégiée. Mais la tonalité maintenant c'est que la route est sur la voie de l'enterrement. Il faudrait que la CdC (SCoT) et que plus de monde la veuillent ... cette  route et cette variante. "Clairement donc, si le S.C.O.T. ne change pas d’orientation sur ce point, la route nouvelle aura bel et bien été enterrée, à son corps défendant ou non, par la communauté de communes : je suis allé, pour ce qui me concerne, jusqu’au bout de ce que je peux faire sans elle." NB: le lien vers Délibération G79 du 29 mai est erroné.
  3. En attendant l'aménagement de la D562 avance! mais à pas de limace car c'est difficile!.
  4. Au revoir OAT et maintenant en avant marche  - sans optimisme - avec mais en espérant que je me trompe .... "Cela ne renforce pas mon optimisme à son égard, mais je suis assez beau joueur pour ne demander qu'à être détrompé."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes les bienvenus pour partager et commenter mon analyse de l'économie, de la société et de la politique. Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. A moi de proposer, à vous de réagir, de contredire et de donner plus de richesse dans le contenu, car les commentaires, parties intégrantes des billets, en constituent la valeur ajoutée. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer ou de modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus: propos racistes, attaques et invectives personnelles.