mardi, juillet 11, 2017

RD101 où en est-on en ce 11 juillet 2017.

La lettre mensuelle de François Cavallier N°61 de juillet 2017 nous donne la situation en ce qui concerne la RD101 telle que conçue et souhaitée depuis des années. Il y a eu une étude de variantes confiée au cabinet Grontmij par le département dont le rapport a été publié en octobre 2014; il y a eu en 2016 une concertation publique organisée par le département; et voici que le 29 mai 2017, le département a publié une délibération sur le résultat de toutes les études. La voici (crédit François Cavallier Conseiller départemental).
C'est la dernière synthèse en date qui reprend tous les éléments du dossier.
Je souligne, car c'est important, qu'on y trouve les interventions des acteurs locaux à la concertation publique et les pétitions des habitants (pages 9-13). En voici l'extrait.  Il en ressort que la grande majorité des intervenants à la concertation publique a donné préférence à la variante RD101 route des crêtes et Esterets du lac. François Cavallier a donc raison de dire que la balle est dans le camp de la CdC et du SCOT du pays de Fayence. Et implicitement il met en cause le maire de Montauroux et des Esterets du lac. Car vu les procédures institutionnelles, selon François Cavallier il ne peut pas y avoir de DUP si le projet n'est pas inscrit dans le PADD du SCOT.  La décision de la commission permanente du département (page 3) est en effet :
- de prendre acte du bilan de la concertation publique liée au projet d’amélioration de la desserte du Pays de Fayence,
- de poursuivre les études d'amélioration de la desserte du pays de Fayence en lien avec le schéma de cohérence territoriale porté par la communauté de communes.

6 commentaires:

  1. Dans la situation de la circulation où nous en sommes arrivés avec le développement du pays de Fayence (ça fait 20 ans que j'y suis en permanence), un aménagement des routes d'accès et de circulation est devenu indispensable. Mais de mon point de vue d'humain observant où la croissance de tout risque de nous mener .... voir les liens de mon blog http://pierreratcliffe.blogspot.com concernant l'énergie, la croissance, le changement climatique, le terrorisme... je pense que cette route participe au processus qui mène à l'effondrement qui attend les générations futures. Mais c'est un autre sujet. Il n'y a qu'à voir tous les semi remorques qui circulent à longueur de journée sur la D562.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour pierre, permettez moi de ne pas partager votre pessimisme. Depuis la nuit des temps l'homme a été confronté a des défis qu'il a du surmonté pour ne pas disparaître. Nous sommes aujourd'hui en face d'un challenge délicat, concilier développement économique et sauvegarde de notre environnement. Ce qui semblait encore impossible il y a quelques années devient plausible aujourd'hui La transition écologique et son cortège d'innovations laisse augurer d'un futur meilleur que ce que nous aurions pu imaginer il y a seulement 20 ans. Certes le temps presse, il ne s'agit plus de tergiverser sur les mesures a prendre, mais a y regarder de plus prés, il semble que nous allions dans le bon sens avec la réduction du nucléaire (dont les centrales obsolétes vont coûter plus qu'elles ne rapportent..) la mise en place des Energies alternatives, la culture BIO qui progresse chaque année de 15 % depuis 3 ans, l'arrivée du tout electrique en automobile dans un futur proche, etc etc... Il faut par ailleurs souligner que les jeunes générations semblent beaucoup plus concernées par les problèmes environnementaux que leurs géniteurs. pour toutes ces raisons additionnés et sans être un optimisme béat, il me semble qu'il ne faille aps craindre le futur proche a condition de prendre a bras le corps les problemes qui lui sont inhérents. rappelons nous que le pire n'est pas toujours sur... et "Qu'a cœur vaillant, rien d'impossible" (Jacques Cœur ) Bonne journée Pierre et au plaisir de vous voir

      Supprimer
  2. Bonjour
    Vous avez raison, mais je crois avoir aussi raison. Ce que je veux dire c'est que la croissance exponentielle de la population de la production de biens et de services se fait grâce à et par la production d'énergie. Il y a des formes d'activité qui ne porront pas être conduites sans énergies fossiles, dont principalement le pétrole et le gaz qui concentrent par unité de volume liquide ou gazeux la plus grande quantité d'énergie. Les grands travaux d'aménagements, de construction d'infrastructures et de bâtiments de même que les activités minières et la production d'acier, ne pourront pas se faire par l'électricité qu'elle soit d'origine nucléaire ou ENR. Comme mineur, je ne crois pas en la finitude des ressources minières. Comme vous le dites, l'homme par sa technique accumulée depuis des siècles et surtout les 2 derniers, saura toujours repousser les limites de ce qu'on peut exploiter économiquement. Exemple on exploite économiquement des gisements de cuivre à 0.3% de Cu! Mais ça prend toujours plus d'énergie. Et l'énerge réchauffe la planète et la rend progressivement inhabitable pour nous. Bien des gens refusent cela; mais aujourd'hui le changement climatique est bien réel. Je me fie aux GIEC/IPCC en la matière.

    Ce que je dis c'est qu'il a fallu 100 ans pour construire la cathédrale de Notre Dame... et il faut 2 ans pour construire une tour de 40 étages dans Paris aujourd'hui. Alors comme on ne reviendra pas en arrière volontairement, dans nos pays à sociétés, économies et politiques totalement imbriquées... il y aura forcément décroissance imposée voire effondrement. Lisez de Jared Diamond "Collapse".

    RépondreSupprimer
  3. Le non dit de cette lettre 61 de FC c'est qu'il sait parfaitement que le département ne veut pas de route RD101 - cad. les variantes 5a ou 5b - bois de l'Ermite, chemin des crêtes et Esterets du lac. Le département continuera seulement à étudier l'amélioration de la desserte en investissant pluri-annuellement sur le réseau existant: donc RD562 (contre allées) et les voies au nord de celle-ci.

    Je reste d'avis que les variantes 3a et 3b - chemin du Gabinet puis Riou blanc en rive droite ou gauche - pour moi préférablement en rive droite sous le hameau des Villards mais loin - est une solution de désenclavement. En effet, si on réalisait cette voie de dégagement, on pourrait alors plus facilement aménager la D562. Car le vrai problème, c'est qu'on ne peut pas faire de gros travaux sur la D562 tellement le trafic est intense et qu'on a pas de moyen de le dévier durant les travaux. Enterrer la D562 en tranchée couverte est la solution technique la plus employée dans ces configurations; cela peut se faire par sections.

    FC se sent seul! Appeler la CdC à faire le choix de la RD101? mais gare à ne pas créer un processus genre Notre Dame des Landes ou barrage de Sivens et mettre deux parties de la population dans les rues.

    RépondreSupprimer
  4. Je reviens sur le différend entre François Cavallier et Jean-Yves Huet ce qui apparaît dans la newsletter 61 de FC (juillet 2017).

    L'un a été élu maire avec les voix de certains de son corps électoral qui entendaient qu'il s'opposerait à la RD101 dans sa version route des crêtes. L'autre a été élu conseiller départemental avec les voix de certains de son corps électoral qui entendaient qu'il ferait tout pour que cette RD101 se réalise.

    Alors mandat impératif - et pyramide renversée: les électeurs commandent? ou mandat représentatif? (lien.

    Sur le fond, l'évolution des choses depuis 1996 (21 ans) montre que le problème est complexe, multi-facteurs, et que l'accès au pays implique plus que la seule route dont le concept découle de l'interruption de la circulation sur le pont en 1996. Je note que dans la synthèse technique de la délibération du 29 mai 2017, il est dit que le pont est fragile. Non, le pont n'est pas fragile techniquement; il fut mal conçu au départ et c'est ce défaut qui fut corrigé par un "autre pont" en dessous, métallique cette fois. S'il est fragile c'est en raison du risque qu'un jour, un camion citerne tombe dans le lac. Il n'y a jamais eu d'accident de ce genre.

    Cela dit, c'est l'ensemble accès et circulation générale à travers le pays entre Terrassonnes et Colle Noire qui doit être traité de manière systémique - un projet d'ensemble de développement du territoire (*). La seule route RD101 ne résoud pas cela. C'est bien ce que la décision de la délibération du 29 mai exprime, au vu des études des services techniques et de la concertation publique de 2016.

    Le PADD du SCOT dans sa version 2010, donc antérieure à JYH désigné VP de la CdC chargé du SCOT, a bien souligné cela; sans proposer aucune solution, puisque cela doit entrer dans les mesures à mettre en oeuvre; mais cela reflète l'énorme difficulté que représente la circulation sur la RD562. Et dans la version 2016 de ce PADD, le sujet est encore plus flou.

    Relisant toujours la délibération, le département me semble ne pas vouloir prendre position sur la RD101 et préférer une aide pour l'amélioration points par points de la circulation. Je redis mon point de vue qu'un désenclavement par la variante 3B (Gabinet et Riou Blanc rive droite) rendrait plus faciles les aménagements nécessaires sur la RD562. Ça revient à doubler la RD562 pour délester une partie de la circulation.

    (*) Les maires de Tourrettes et de Saint-Paul comme la CdC sont sous forte pression du propriétaire du golf de Terre Blanche et de Chateau Grime, pour que Chateau Grime se développe et devienne une "Sophia Antipolis" aux Champs. Ce sujet a été maintes fois évoqué dans le blog. Et la route RD101 par la piste des crêtes est une de leurs conditions. Pour le moment, le PLU de Saint-Paul maintient la zone en non développable.... mais ça grince.

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.