lundi, avril 30, 2018

Callian: la commune vend un bien commun de valeur patrimoniale.

Il s'agit de l'ancien moulin à farine, une grande bâtisse de 430m2 sur 3 niveaux, située juste avant l'actuel moulin à huile, en quittant la route qui monte vers Callian village. L'ensemble constitue un élément du patrimoine historique de la commune
 Affaire à suivre avec vigilance!!! 

Suite...

4 commentaires:

  1. Cela me fait penser au projet de réhabilitation du "chateau Vidal" de Mons qui d'ailleurs n'est absolument pas un chateau mais une ruine privée sur la place inclassable avec vue sur mer.
    Des milliers d'euros à investir juste pour la toiture et le reste en ruine pour faire une mairie.
    Pas grave c'est que de l'argent public et des emprunts pour faire plaisir à la reine...ou plutôt la trésorière de service !

    RépondreSupprimer
  2. Si j'envisageais d'acheter le bien, je demanderais à un expert BTP spécialiste en structures de me dire si le bâtiment est sain dans sa structure; car des infiltrations d'eau ou fuites de la toiture peuvent avoir fait pourrir des pannes de liaison entre les murs et/ou des planchers; si la structure était atteinte ou menacée, cela affecterait grandement les coûts de réhabiitation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si la commune changeait la destination de l'immeuble, un promoteur pourrait s'y intéresser pour l'aménager et le revendre.

      Supprimer
  3. Il y a 65 ans (1953, le moulin était habité par une famille pauvre venue d'Italie:les Loreti:(orthographe? )
    la fille, Jeannine, était dans une chaise roulante...
    Je pensais que le père travaillait au moulin....en fait il était hébergé par la famille Dior.
    Cela m'a été raconté par Bernard Robion né à Callian....Son père a également été hébergé par les Dior. Le moulin ne fonctionnait déjà plus à ce moment -là.

    RépondreSupprimer

Vous êtes les bienvenus pour partager et commenter mon analyse de l'économie, de la société et de la politique. Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. A moi de proposer, à vous de réagir, de contredire et de donner plus de richesse dans le contenu, car les commentaires, parties intégrantes des billets, en constituent la valeur ajoutée. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer ou de modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus: propos racistes, attaques et invectives personnelles.