jeudi, décembre 21, 2006

le conseiller général François Cavallier a ouvert son site internet et un blog

Je cite son prologue.

"Ce site ne servirait à rien s´il se contentait de grandes célébrations d´auto-satisfaction, même s´il est légitime que j´y défende mes convictions, et que j´y valorise le bilan de mon action en en rendant compte à ceux qui m´ont confié le mandat de les représenter jusqu´à mars 2008. A l´inverse, il ne servirait à rien non plus s´il devenait un défouloir et une compilation de quolibets anonymes : beaucoup de ceux des sites de notre canton qui ont une dimension politique, malgré la grande qualité qui est souvent la leur, ont du mal à éviter cet écueil. Entre ces deux extrêmes, la porte est plus étroite qu´il n´y paraît : il faut cliquer pour essayer de la franchir ensemble..."

Comme souvent avec FC, si j'apprécie bien le fond, j'apprécie moins le ton et le style... A lire ses articles suivants du bulletin de novembre 2006 - Dossier Eau et Dossier RD101 - lui a le droit d'être satirique, ironique et railleur; pour les autres c'est faire du mauvais esprit... Il n'y a pas eu d'invectives anonymes inacceptables dans ce blog. Et l'anonymat c'est le mode choisi par la majorité des bloggers, sinon on n'a pas de commentaires. Voir aussi son blog.

Réagir sur ce message dans le forum.

8 commentaires:

  1. bien d'accord avec vous Pierre... Monsieur Cavallier râle, discrimine... et se plaint des râleurs... Qui plus est, je lui raffraichi la mémoire. Le peuple l'a élu jusqu'en 2007. Le peuple n'a pas choisi que les élections municipales aient lieu en 2008

    RépondreSupprimer
  2. En réaction aux deux articles de Monsieur Cavallier... j'ai l'impression que Monsieur Cavallier serait seul s'il n'avait pas d'opposants. C'est d'ailleurs pour cette raison que je ne suis plus opposant aux élus...
    A noter tout de même le peu de connaissance en la matière de notre conseiler à propos des chômeurs et des salariés. Celui ci laisse entendre que les premiers auraient fait le choix de ne pas travailler et de vivre de la solidarité nationale quand les seconds auraient choisi de travailler. Très sincèrement, Monsieur le conseiller, et avec tout le respect que je vous dois, je n'ai jamais entendu pareille énormité !!!!
    Aussi, ne comtpez pas sur moi pour m'opposer à vous !

    RépondreSupprimer
  3. Effectivement, le premier intervenant a raison sur la durée du mandat : dont acte ! Par ailleurs, je ne parle que des "invectives", et je n'en ai pas vu sur ce site. J'en ai vu dans d'autres, et je ne vois pas pourquoi je ne le releverais pas.
    Par ailleurs, j'ai trouvé du travail à un certain nombre de personnes dans ce canton, ce que je n'aurais pas fait si je considérais que les chomeurs font le choix de ne pas travailler : je n'ai jamais écrit ni pensé cela. J'ai seulement déploré la dévalorisation du travail dans notre société, et c'est tout autre chose !

    François Cavallier

    RépondreSupprimer
  4. Une nouvelle fois, sachons apprécier que Mr Cavallier intervienne sur ce blog pour dialoguer.

    RépondreSupprimer
  5. Oui, comme vous le dites Pierre: Sachons apprécier ...
    Parce que nos autres élus, ceux "que l'on a mérités" ne se manifestent pas beaucoup. Et pourtant ils seront là encore 1 an, eux aussi, à se congratuler et à pédaler dans le yaourt dans l'opacité la plus complète.
    Etre en communication, en visibilité c'est pas toujours facile ... M.

    RépondreSupprimer
  6. Le conseiller général et maire de Callian fustige la "culture du non travail" qui s'est répandue dans notre pays depuis un certain nombre d'années. A juste titre à mon sens. Je suis d'accord mais sans doute pas pour les mêmes raisons que lui. Car je suis aussi d'accord avec les propos du 2è commentateur .... à propos des chômeurs et des salariés. Celui ci (le conseiller général) laisse entendre que les premiers auraient fait le choix de ne pas travailler et de vivre de la solidarité nationale quand les seconds auraient choisi de travailler". Je suis d'accord avec cela aussi, mais sans doute pas pour les mêmes raisons non plus.

    J'avance, avec bien d'autres commentateurs et analystes, dans ce blog, dans ma lettre et dans les forums associés, des explications quant aux problèmes de la France, en mettant l'accent sur l'excès des dépenses publiques qui bride l'activité économique, réduit la production et écarte du système un grand nombre de gens en les condamnant au sous emploi. Il est aujourd'hui plus intéressant pour certains, quand on est dans cette situation, de vivre de la solidarité nationale, car le salaire minimum est trop près des indemnités d'assistance. Mais comme la demande de produits et de services est grande, surtout à des prix supportables, ceux qui le peuvent par leurs compétences, peuvent travailler au noir et ainsi vivre mieux que s'ils travaillaient au SMIC ou en travail précaire sur la base d'un SMIC. J'observe que les gens qui ont un emploi dans le canton, sont en général satisfaits de leur employeur et se trouvent bien payés. Leur gros problème est le logement. J'interroge systématiquement des gens sur leur lieu de travail.

    La production de biens et de services des entreprises du secteur marchand n'est pas ce qu'elle pourrait être. Les entreprises ont assez de personnel pour produire ce que les ménages, les entreprises et l'État leur demandent de produire. Il y a plus de personnels qu'il n'en faut, donc notre société produit et doit entretenir des laissés pour compte. Il faut donc augmenter la production marchande et pour cela réduire les dépenses de l'État et respecter, pour le moins, les critères de Maastricht (déficit 3% du PIB et dette 60% du PIB).

    RépondreSupprimer
  7. Et 3% de déficit budgétaire tous les ans c'est impossible et non durable car la dette croît sans cesse. Quand l'économie va, il doit apparaître du surplus et alors on peut diminuer la dette. Quand l'économie va mal (c'est cyclique), le déficit augmente pour soutenir l'activité et on augmente la dette. Or en France depuis plus de 20 ans on est toujours en déficit de l'ordre de 3% et la dette ne cesse de croître....

    RépondreSupprimer
  8. Merci Monsieur Cavallier pour exliciter votre point de vue à propos des chômeurs. Je vous en remercie, parce qu'il est temps pour grand nombre d'homos sapiens que nous sommes de revaloriser le travail et surtout ne plus faire culpabiliser les personnes privées d'emploi. Surtout, parce que ce sont les premières victimes d'un système devenu obsolète. Merci encore d'encourager ce blog où les personnes savent rester courtoises tout en donnant leur opinion.
    Votre bien dévoué Gavroche

    RépondreSupprimer

Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-après: propos racistes, attaques et invectives personnelles.