vendredi, août 17, 2007

Des informations nouvelles sur le POS de Fayence

Voir sur le site de la mairie de Fayence les informations de celle-ci sur la situation du POS.

Pour vous faciliter l'accès direct à ces documents, voici le dossier explicatif du POS par le maire de Fayence lui-même en 4 dossiers (au format pdf) le 4è est encore en cours de construction:

> la lettre du Maire


> Comprendre le P.O.S.


> Historique et présentation du P.O.S annulé


> Evolution en temps reel de la procédure de révision du P.O.S de 2001 (page en construction)



Et revoir ici les différents billets publiés sur le POS de Fayence.

1 commentaire:

  1. on connaît mieux maintenant la douloureuse histoire du pos de fayence.

    victime pendant 9 ans d'une incroyable tournante montée par un gang toulonnais tout puissant, notre secrétaire devenu fils-mère a accouché en 2001 d'un nouveau pos bâtard dont elle ne peut évidemment assumer la paternité,
    comme souvent cependant, la nature reprend ses droits et notre jeune mère courageuse s'est attachée à son rejeton au point de le défendre becs et ongles contre les envieux habituels, accrochés aux règles désuètes de l'hydraulique classique et à leurs avantages immobiliers acquis.

    mais voilà que la réalité dépasse la fiction : un ignoble parrain marseillais arrache notre pos à l'affection des siens, un adolescent enfin heureux après de nombreuses et belles constructions permettant de soulager la misère des boat peoples anglais, allemand, hollandais, ou autres qui fuient par des moyens de fortune la dramatique situation climatique de leurs pays.

    gageons que le bon peuple de fayence va vélivoler très vite au secours du conseil de famille bafoué,
    il y va de l'avenir des zac nord que notre village, ses commerçants et onc' picsou attendent avec ferveur pour remplir à nouveau rues et parkings déserts,
    il y va de l'âme de notre commune qui se doit d'accueillir au plus vite la misère de ce monde cruel, chassée de st tropez par des prix démentiels, quitte à déplacer ses enfants là où bon leur semble,
    nul doute que le bonheur leur viendra du sentiment d'avoir fait le bien et d'avoir séché les larmes de notre mère éplorée.

    aux urnes donc, citoyens, il ne sera pas dit que vous êtes restés indifférents au dévouement de vos élus à la cause de vos NB obsolètes et de leurs ZAC d'avenir!

    RépondreSupprimer

Ce blog est ouvert à la contradiction par la voie de commentaires. Je tiens ce blog depuis fin 2005; je n'ai aucune ambition ni politique ni de notoriété. C'est mon travail de retraité pour la collectivité. Tout lecteur peut commenter sous email valide ou sous son nom. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie.
- Je modère tous les commentaires pour éviter le spam et d'autres entrées malheureuses possibles.
- Cela peut prendre un certain temps avant que votre commentaire n'apparaisse, surtout si je suis en déplacement.
- Je n'autorise pas les attaques personnelles. Je considère cependant que ces attaques sont différentes des attaques contre des idées soutenues par des personnes. Si vous souhaitez attaquer des idées, c'est bien, mais vous devez alors fournir des arguments et vous engager dans la discussion.
- Je n'autorise pas les commentaires susceptibles d'être diffamatoires (au mieux que je puisse juger car je ne suis pas juriste) ou qui utilisent un langage excessif qui n'est pas nécessaire pour l'argumentation présentée.
- Veuillez ne pas publier de liens vers des publicités - le commentaire sera simplement supprimé.
- Je suis pour la liberté d'expression, mais il faut être pertinent. La pertinence est mesurée par la façon dont le commentaire s'apparente au sujet du billet auquel le commentaire s'adresse. Si vous voulez juste parler de quelque chose, créez votre propre blog. Mais puisqu'il s'agit de mon blog, je vous invite à partager mon point de vue ou à rebondir sur les points de vue enregistrés par d'autres commentaires. Pour ou contre c'est bien.
- Je considère aussi que la liberté d'expression porte la responsabilité d'être le propriétaire de cette parole.

J'ai noté que ceux qui tombent dans les attaques personnelles (que je supprime) le font de manière anonyme... Ensuite, ils ont l'audace de suggérer que j'exerce la censure.