dimanche, octobre 19, 2008

Montauroux: la gouvernance territoriale analysée par les élus minoritaires

Je ne ferai pas de commentaire sur le fond.... Seulement que cette équipe "minoritaire" a reçu 46% des suffrages lors de élections de mars 2008. La loi électorale veut éviter l'impuissance dans la gouvernance et il en est résulté 6 élus sur 29 soit 2O%. Ils sont donc, eux les minoritaires, pratiquement condamnés à l'impuissance!

3 commentaires:

  1. Sans intervenir sur le fond, je voudrais apporter quelques idées sur la manière dont la gouvernance territoriale s'exerce. Il est clair que le maire d'une commune comme Montauroux, de surcroît président de la CdC a beaucoup de dossiers et de lettres sur son bureau. Le travail du directeur général des services est capital pour lui. Et celui de ses adjoints aussi. Pour pouvoir se consacrer aux dossiers les plus importants il faut qu'il délègue.

    Il est clair aussi qu'il est plus facile de régler tous les petits bouts de l'activité de la commune, comme donner une subvention à XYZ, régler l'indemnisation de ABC, une concession au cimetière, nommer une personne à la cantine, etc. etc. Par contre les grands dossiers sont beaucoup plus difficiles à traiter, en temps, en conciliations, en recherches de financements, et plus encore en matière de respect des contraintes administratives. Raison de plus pour déléguer les choses moins importantes et s'attacher avec plus de détermination aux dossiers importants. C'est vrai au niveau de la commune comme au niveau de la CdC. Dans une commune importante en population et en diversité d'habitants, avec de nombreuses infrastructures sociales et économiques, la gouvernance territoriale ne s'exerce pas comme dans de petites communes restées essentiellement rurales. Et Montauroux est la commune du canton où les déséquilibres sont les plus criants.

    Autre idée; la plupart des politiques qui nous gouvernent, ne sont pas principalement préoccupés par la recherche de la vérité, en l'occurrence la solution des problèmes de société à Montauroux. Ils sont d'abord préoccupés d'avoir le pouvoir et de le garder. C'est ce révèlent toutes les élections, notamment les municipales de mars 2008. L'analyse des élus minoritaires de Montauroux s'inscrit dans une recherche de vérité, cad. la solution des problèmes de société à Montauroux. Ils ne peuvent prétendre exercer de pouvoir. Le seul moyen de contribuer à la recherche de vérité, c'est que les électeurs s'expriment en disant leur accord ou désaccord avec les actions des politiques. Comme cela ne se produira à nouveau qu'en 2012, il faut que les 46% d'électeurs qui ont soutenu la liste alternative, soutiennent les élus de cette liste dans leur démarche de recherche de solution des problèmes de société à Montauroux.

    RépondreSupprimer
  2. Je profite de cette page pour demander à Monsieur Ratcliffe de créer une rubrique SECURITE sur la canton de Fayence.
    Aussi de lui demander s'il y a des informations sur cette fameuse POLICE INTERCOMMUNALE que souhaitent mettre en place nos élus.A Montauroux on en parle pas mal,vu que Monsieur BOTTERRO est à l'origine de ce projet.
    Merci de nous donner des nouvelles

    RépondreSupprimer
  3. Voir le dossier que j'ouvre sur le sujet "police intercommunale". Je ne connais rien en ce domaine. Donc les apports de connaisseurs, intéressés ou spécialistes sont les bienvenus.

    RépondreSupprimer

Ce blog est ouvert à la contradiction par la voie de commentaires. Je tiens ce blog depuis fin 2005; je n'ai aucune ambition ni politique ni de notoriété. C'est mon travail de retraité pour la collectivité. Tout lecteur peut commenter sous email valide ou sous son nom. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie.
- Je modère tous les commentaires pour éviter le spam et d'autres entrées malheureuses possibles.
- Cela peut prendre un certain temps avant que votre commentaire n'apparaisse, surtout si je suis en déplacement.
- Je n'autorise pas les attaques personnelles. Je considère cependant que ces attaques sont différentes des attaques contre des idées soutenues par des personnes. Si vous souhaitez attaquer des idées, c'est bien, mais vous devez alors fournir des arguments et vous engager dans la discussion.
- Je n'autorise pas les commentaires susceptibles d'être diffamatoires (au mieux que je puisse juger car je ne suis pas juriste) ou qui utilisent un langage excessif qui n'est pas nécessaire pour l'argumentation présentée.
- Veuillez ne pas publier de liens vers des publicités - le commentaire sera simplement supprimé.
- Je suis pour la liberté d'expression, mais il faut être pertinent. La pertinence est mesurée par la façon dont le commentaire s'apparente au sujet du billet auquel le commentaire s'adresse. Si vous voulez juste parler de quelque chose, créez votre propre blog. Mais puisqu'il s'agit de mon blog, je vous invite à partager mon point de vue ou à rebondir sur les points de vue enregistrés par d'autres commentaires. Pour ou contre c'est bien.
- Je considère aussi que la liberté d'expression porte la responsabilité d'être le propriétaire de cette parole.

J'ai noté que ceux qui tombent dans les attaques personnelles (que je supprime) le font de manière anonyme... Ensuite, ils ont l'audace de suggérer que j'exerce la censure.