samedi, octobre 25, 2008

Soeur Emmanuelle: témoignage d'une habitante du pays de Fayence bien connue.

1 commentaire:

  1. Nombreuses personnes s'investissent au quotidien pour l'autre. Dire que c'est la foi en dieu qui animent celles ci serait risquer tromper l'opinion à une époque où les intégrismes "nagent dans l'opulence"... Je crois que la foi en l'Autre est plus près de la vérité.
    Mais si la foi en dieu peut aider à avoir la foi en l'Autre... si cette étape est nécessaire pour ouvrir son coeur à l'Autre, alors croire en dieu c'est mieux que se résigner à l'égoïsme.
    C'est le message que m'a transmis Soeur Emmanuelle chaque fois que nous avons eu l'occasion d'être ensemble. "tu ne crois pas en dieu" me disait elle, "tu crois en l'homme, c'est pareil".

    Tout comme le prêtre GUY GILBERT, Soeur Emmanuelle avait cette faculté de savoir respecter l'autre dans ses plus profondes croyances. "que faire ?" lui confiais je un jour "ils ne veulent pas avancer !" faisant référence aux politiques sociales du Var. "je sais" me répondit elle, au tac au tac, "il faut travailler avec ceux qui veulent avancer" ajouta Emmanuelle.

    Au même instant, Elle et moi avons pris de la distance avec ceux qui ne souhaitaient pas avancer. Lorsque j'ai revu la Soeur quelques années après, un de ses projets était réalisé et ALICE était née.

    Emmanuelle ? Ce n'est pas la foi qu'elle prônait mais des convictions d'Amour qu'elle distribuait. Son Amour pour l'autre, gratuit, généreux, profond.

    Si le curé qui me préparait à la première communion avait eu cette perception de la chose de dieu, j'aurai sans aucun doute terminé mon cathéchisme.

    Sylvain Scant

    RépondreSupprimer

Ce blog est ouvert à la contradiction par la voie de commentaires. Je tiens ce blog depuis fin 2005; je n'ai aucune ambition ni politique ni de notoriété. C'est mon travail de retraité pour la collectivité. Tout lecteur peut commenter sous email valide ou sous son nom. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie.
- Je modère tous les commentaires pour éviter le spam et d'autres entrées malheureuses possibles.
- Cela peut prendre un certain temps avant que votre commentaire n'apparaisse, surtout si je suis en déplacement.
- Je n'autorise pas les attaques personnelles. Je considère cependant que ces attaques sont différentes des attaques contre des idées soutenues par des personnes. Si vous souhaitez attaquer des idées, c'est bien, mais vous devez alors fournir des arguments et vous engager dans la discussion.
- Je n'autorise pas les commentaires susceptibles d'être diffamatoires (au mieux que je puisse juger car je ne suis pas juriste) ou qui utilisent un langage excessif qui n'est pas nécessaire pour l'argumentation présentée.
- Veuillez ne pas publier de liens vers des publicités - le commentaire sera simplement supprimé.
- Je suis pour la liberté d'expression, mais il faut être pertinent. La pertinence est mesurée par la façon dont le commentaire s'apparente au sujet du billet auquel le commentaire s'adresse. Si vous voulez juste parler de quelque chose, créez votre propre blog. Mais puisqu'il s'agit de mon blog, je vous invite à partager mon point de vue ou à rebondir sur les points de vue enregistrés par d'autres commentaires. Pour ou contre c'est bien.
- Je considère aussi que la liberté d'expression porte la responsabilité d'être le propriétaire de cette parole.

J'ai noté que ceux qui tombent dans les attaques personnelles (que je supprime) le font de manière anonyme... Ensuite, ils ont l'audace de suggérer que j'exerce la censure.