vendredi, novembre 21, 2008

le point sur l'aérodrome de Fayence-Tourrettes

Une réunion publique s'est tenue hier 20/11/2008 à l'initiative du syndicat mixte et des maires de Fayence et Tourrettes. On trouvera en lien titre:

- la lettre envoyée aux habitants de Fayence et Tourrettes par les maires de ces communes en préparation à cette réunion publique;

- un compte rendu des questions et réponses lors de cette réunion.

Crédit: mairies de Fayence et Tourrettes. Textes reproduits in extenso.

8 commentaires:

  1. Présent à cette réunion, j’ai constaté que les deux maires ne s’attendaient pas un tel état d’exaspération de la population vis-à-vis des bruits aériens. Ils pensaient qu’en promettant de faire les gros yeux aux ULM et aux Hélico ils se mettraient le population dans leur poche. Le projet de charte municipale de bon usage qu’ils préconisent à la place du statut d’usage restreint (pourtant voté) n’a pas du tout convaincu d’autant qu’ils ont indiqué qu’ils n’arrivent même pas à faire appliquer les lois de la république sur cet aérodrome.
    En revanche, l’intervention du Conseiller Général, plus au fait des réalités humaines, a été ovationnée car il considère l’usage restreint comme le seul rempart efficace contre le développement des nuisances sonores générées par ce loisir.

    RépondreSupprimer
  2. Marc Brulé - Président de l'ACPE -
    Je tiens a apporter une précision sur deux points pour que l'information soit complète: 1/ Le tract comme la pétition qui circule sont signés par deux associations: l'AUCBA et l'ACPE (Association cantonale pour la Protection de l'Environnement) que certains voudraient bien occulter mais qui dans cette action est présente dès le début.
    2/ La réunion organisée hier au soir était à l'initiative des Maires de Fayence et Tourrettes. Ce n'était donc pas une réunion organisé par le Syndicat mixte, Monsieur Cavalier n'y étant invité qu'après la prise de cette initiative.
    Je rappellerai que Monsieur Fabre avait promis un "grenelle du vol à voile" dans son programme électoral. Or la réunion d'information qui s'est tenue hier au soir était de son propre aveu une réunion destinée à répondre à l'attaque injuste et perfide du tract diffusé par les Associations, réunion à laquelle il faut le dire nous n'avions pas été invité. Des intentions à la réalité il y a parfois une grande marge et il est trop facile de toujours pointer du doigt les Associatifs qui sont à l'origine du débat.

    RépondreSupprimer
  3. Au cours de cette réunion qui, nous sommes tous d'accord sur ce point, était une avancée dans le dialogue entre les élus, les associations et les citoyens quelques interventions hautement plus intéressantes que celle de " et pourquoi pas fermer le vol à voile ..." méritaient d'être citées.
    Tout d'abord, face à un sujet aussi important, l'idée d'un référendum a été proposé dans la salle, loin d'être une idée idiote elle a le mérite, au-delà des difficultés d'organisation, d'intégrer un maximum de citoyens à l'avenir de cette plateforme. Ceci est une expression plus forte de démocratie participative qu'une réunion publique (qui était tout de même souhaitable et nécessaire).
    Deuxième argumentaire a relaté : si l'AUCBA et l'ACPE défendent avec tant de convictions l'usage restreint c'est pour la simple et bonne raison que les aérodromes les plus proches (Cannes MAndelieu et ST tropez) ne parviennent pas à faire respecter leur charte d'usage!! Alors à quel titre les communes même volontaristes de fayence et de Tourrettes parviendraient elles à assurer ce que les autres n'assurent plus??? Il ne s'agit pas que de questions de lois et d'affaires interminables devant les tribunaux, il s'agit de gênes sonores importantes et immédiates pour nos concitoyens. La réponse des autorités ne convainc pas.
    Enfin dernier manque selon moi de ce rapport, l'intervention d'un des petits fils de créateur de l'aérodrome de Tourrettes Fayence, qui a rappelé notre attachement à celui-ci, à notre cadre de vie, et donc à l'indispensable déclassement de la plateforme accompagnée pourquoi pas d'une charte qui tolère tous les aéronefs actuels et futurs NON BRUYANTS. En ce qui concerne la vision développement durable du site,leur projet d'implantation d'un laboratoire d'essais du type pégase, s'il n'est basé sur le développement de moteurs d'aviation électrique, n'est pas plus développement durable que les tas de déchets inertes qui pullulent dans notre canton pour raison là aussi économique...
    En conclusion, la démarche adoptée par les communes propriétaires du vol à voile n'est pas du tout la seule démarche possible. Sans aucune garantie de résultats souhaitons lui donc une issue heureuse !

    RépondreSupprimer
  4. si le conseiller est pour un usage restreint, alors il faut s'attendre à d'avantage quand il aura à plaire à ses collègues du conseil général ou autre sénateurs...

    RépondreSupprimer
  5. Actons que nos 2 nouveaux maires reprennent l'initiative de manière coordonnée après la passivité coupable de leurs prédécesseurs.
    Démarche conforme à une saine vision et aux attentes pour ulm et hélicos.
    Encore timide pour l'usage restreint, certes il peut paraître délicat d'affronter la DGAC (pas l'Etat, qui n'a pas à s'intéresser au problème, mais une administration qui n'a pas voulu complètement assimiler les lois relatives à la décentralisation), mais il est plus efficace de le faire une bonne fois pour revenir à un cadre adapté à la situation attendue par la population, puis de gérer la suite avec souplesse, en bon propriétaire et dans le respect prioritaire des attentes locales.
    Plus efficace certainement que de vouloir faire passer des tiers inconnus de la réglementation CAP, qu'ils connaissent, à une charte sans support légal, qu'ils n'auront aucun scrupule à tourner chaque fois que la pression économique le leur imposera.
    M. Cavalier vient de vivre pendant 6 ans la difficulté d'obtenir des représentants de l'Etat de passage qu'ils se préoccupent avec diligence de problèmes locaux, ils n'en ont ni le temps, ni la volonté, ni, souvent, la possibilité ... on comprend bien qu'il ait opté pour l'usage restreint.

    RépondreSupprimer
  6. A mon avis, le compte rendu de la réunion ne restitue pas fidèlement cette réunion d'information et comporte quelques inexactitudes :

    - il y avait, me semble t il, bien plus de 80 personnes (beaucoup de personnes debout ou restées dans le couloir par manque de place dans la salle)

    - il me semble également que "l'ambiance" n'est pas fidèlement retranscrite : l'ensemble de la population présente était très largement favorable aux propos de F. Cavalier et de l'aucba (ainsi qu'aux autres intervenants favorables au déclassement) qui furent très longuement applaudis !

    - Si les arguments favorables aux déclassement (F. Cavalier, aucba, etc.) ont été cohérents, clairs et précisément exprimés, ce ne fut pas le cas pour les maires de Fayence et Tourrettes qui se sont souvent concentrés sur des sujets connexes sans intérêt pour le débat ou visant à conforter leur main mise sur la plateforme : dénigrement de l'aucba, création d'un siège supplémentaire pour les mairies au syndicat mixte (afin de disposer d'une majoritée absolue face au conseil général), explication peu claires sur pegase et autres projets, pas de réponse claire à certaines questions pertinentes des intervenants, etc.

    - A noter également l'intervention de Claude Allongue qui, indépendamment de la question du déclassement, me semblait extremement pertinente quant à l'importance du vol à voile pour Fayence.

    - cette réunion n'était pas un grenelle sur le vol à voile : les maires ont manifestement déjà décidé. Quoi qu'il en soit, cette réunion était bien nécessaire dans le cas où d'autres suivront, sinon c'est uniquement un faire valoir, faisant semblant d'associer la population au devenir de la plateforme.


    Conclusion personnelle :
    je ne comprend pas l'attitude des maires de Fayence et Tourrettes qui prétendent, à l'aide d'une charte, vouloir écarter les ULMs, hélicoptères &co afin de préserver le vol à voile !
    Il semble si évident que cela ne fonctionnera pas qu'on ne peut qu'imaginer d'autres intentions de leur part.

    Il est évident que la maitrise de la plateforme passe par un déclassement qu'il sera toujours temps d'assouplir plutôt que par une charte dont tout le monde connait la non-efficacité,
    Cela tombe sous le sens !
    (même si, comme exprimé par F. Cavalier, on peut regretter d'en passer par là).

    Finalement je ne comprends pas pourquoi la mairie risque un divorce avec la population alors qu'elle pourrait s'assurer de son soutien et même de sa particiaption plus active pour soutenir le seul vol à voile !

    RépondreSupprimer
  7. Bien content d'apprendre qu'une réunion a eu lieu.
    Je suis riverain de l'aérodrome et je n'ai jamais reçu de courrier de la part de la mairie de fayence.
    Alors sélection or not sélection

    RépondreSupprimer
  8. pas été prévenu non plus de cette réunion

    RépondreSupprimer

Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer tout commentaire indésirable selon les critères ci-après: propos racistes, attaques et invectives personnelles; et que les commentaires soient signés et accompagnés d'une adresse email valide.