jeudi, décembre 11, 2008

Faut-il une police intercommunale s'ajoutant aux polices communales?

J'ai eu un grand nombre de courriers de lecteurs sur l'intérêt d'une police intercommunale pour nos huit communes. Ces courriers émanent de personnes qui sont soit policiers eux-mêmes dans une commune du canton soit de personnes compétentes en matière de sécurité publique. Je remercie vivement tous ces lecteurs. Bien que je ne sois pas compétent moi-même sur ce sujet, je vais m'efforcer de faire le point afin de contribuer à la réflexion et permettre aux élus d'agir dans le meilleur intérêt des habitants. Ce n'est pas une affaire simple.

18 commentaires:

  1. la question devrait être "faut il une police intercommunale s'ajoutant à la police municipale, à la police nationale, à la police ferroviaire, à la BAC, au GIPN, à la BRB, aux STUPs, à la brigade des mineurs....

    Un policier derrière chaque citoyen, c'est peut être rassurant pour les uns... Mais qui paie ?

    RépondreSupprimer
  2. Oui il faut une police intercommunale, un complément qui s'ajoutera aux polices communales.
    Les polices Municipales des différentes communes de notre canton, n'ont pas de patrouilles de nuit, à l'exception de Montauroux et de Seillans, qui le font selon les évênements qui surviennent sur leurs communes.
    La Police intercommunale prendrait le relai pour assurer la sécurité la nuit, car nos amis de la gendarmerie ne peuvent plus malheureusement vu la politique de notre gouvernement, qui va supprimer un gendarme sur trois, être sur le terrain la nuit deviendra difficile vu leurs effectifs .
    La communauté de commune devra recruter des agents formés à ce type de missions.
    Des agents armés.
    Faire une police intercommunale avec les agents existants va, à mon sens, être difficile.
    Beaucoups de policiers municipaux de certaines communes n'ont jamais travaillé la nuit et n'ont jamais été armés.
    Il faudrait recruter du personnel pour la nuit,ou bien si le coût est trop élever,
    utiliser dans un premier temps les agents des communes qui ont déjà eu une expérience dans les grandes villes et qui sont déjà armés?
    Maintenant, il faut être conscient que beaucoup de policiers municipaux du canton ne veulent pas être armés de peur de travailler la nuit et n'ont pas, peut être, les compétences.

    RépondreSupprimer
  3. Il ne s'agit pas de créer une police intercommunale : çà serait illégal car une CdeC ne peut avoir cette compétence ni sa propre police (ce sont des services qui dépendent du maire ou de l'état). Il s'agit en fait de partager les forces selon les besoins et donner le pouvoir aux polices municipales d'intervenir sur une autre commune que la leur avec une hiérarchie et une organisation car il faut bien un chef et expérimenté ; c'est une mutualisation des personnels et des moyens pour les rendre plus rentables : véhicules adaptés (motos, voiture) radars, etc... pour ce qui concerne des embauches il faudrait surtout utiliser le personnel de police déjà en place selon ses compétences et capacités (aussi aptitudes physiques et psychologie ...), affecter en "terrain" ou administratif selon les résultats et n'embaucher que les compléments !
    Le problème de nuits est crucial: autant les zones commerciales que résidentielles de Montauroux ont été nettoyées des voyoux qui s'y trouvaient(ex: les dealers dans le centre Espace ou les motos pétaradantes dans les rues du village pour ne citer que ces 2 exemples) les parkings du cinéma sont aussi surveillés par des passages réguliers de la PM, les quartiers excentrés ne sont pas oubliés; dans ce domaine là, oui, Montauroux a des leçons à donner

    RépondreSupprimer
  4. les fumeurs de joints et les motocyclistes des voyoux ? Parce que les uns préfèrent l'herbe au pinard, à la bière et au pastis et les autres ont un tuyau d'échappement homologué mais un peu bruyant ??! OUF, OUF
    Heureux homme, vous n'avez jamais eu un voyou face à vous, un vrai, un dur, un qui parle pas... Sinon, vous auriez un autre langage sous votre plumage ! Ouf ouf

    RépondreSupprimer
  5. L'anonyme du 12 à 10h22 sent le policier de Montauroux ,il cherche une mutation ou le maire de cette commune a trop de policier ? IL cherche une mutation à la CdC.

    RépondreSupprimer
  6. Deux réflexions supplémentaires sur les 2 aspects de la "sécurité intercommunale":

    1: Police intercommunale: la demande de "service public supplémentaire" - car c'est bien de cela qu'il s'agit; cela aurait un coût pour l'ensemble de la CdC et cela se traduirait forcément par une hausse des impôts locaux - émane de gens qui ont un sentiment d'insécurité, la nuit, au centre des villages ou à proximité. Il y a assurément des actes de délinquance et des incivilités pour employer l'euphémisme qui a cours dans les média. Mais quelles statistiques de la fréquence et de la nature de ces délinquances selon les méthodes du ministère de l'intérieur? Les effectifs de police municipale (qui opère de jour à des horaires fixes), et ceux de la gendarmerie (qui opère 24h sur 24) sont insuffisants pour assurer des rondes jour et nuit et partout dans l'ensemble du canton. 0.75 gendarmes pour 1000 habitants chez nous au lieu de 1? La direction de la gendarmerie dit que les statistiques de délinquance le justifient. Mais ceux qui vont déposer des plaintes en gendarmerie se plaignent que leurs plaintes ne sont pas reçues ou qu'elles sont sans suite. Une police spéciale de nuit pour faire des rondes et répondre aux appels? Et les villas les plus éloignés des centres en habitat dispersé? Voilà un exemple de conséquences de la politique d'urbanisation suivie depuis des années - habitat diffus - les gens finissent toujours un jour ou l'autre par demander des services publics. Alors pourquoi pas des services privés de gardiennage pour ceux-là, plutôt que d'imposer à toute la population du canton le coût de ces services, pour des gens dont les maisons sont vides les 2 tiers de l'année.

    2: Sécurité en situation d'évènements de catastrophe naturelle: Nous avons eu 3 événements de ce genre en 2008: le premier en février, un coup de vent violent qui avait emporté le ballon dirigeable de Jean Louis Etienne qui était venu s'encastrer dans une maison de Tourrettes et qui avait déraciné un grand nombre d'arbres. Le second en automne des pluies diluviennes qui avaient provoqué une coupure de courant sur l'ensemble de l'Est du Var. Et le troisième le plus grave dans la nuit du 21 au 22 novembre: une coup de vent violent sur tout le canton qui a déraciné de nombreux arbres, couchés sur les lignes des réseaux EDF et Télécom, barrant les routes, empêchant l'accès de certains quartiers. Lors de cet événement plus d'électricité, plus de téléphone, plus de sortie de chez eux pour certains. Pompiers des différentes casernes de la région, agents d'EDF, policiers municipaux furent mobilisés... Une cellule de crise fut formée sous la direction du préfet. Et chacun a pu se rendre compte que même avec le téléphone portable - pour ceux qui en avaient - on ne pouvait quasiment rien faire sinon attendre. Les coupures ont duré plusieurs jours voire une semaine et plus selon les dégâts provoqués aux réseaux par les chutes d'arbres déracinés ou étêtés, de poteaux électriques et télégraphiques.
    On comprend donc que la gestion d'une telle situation de crise doit être prévue - en mobilisation des moyens, communications, information des habitants, hébergements éventuels dans des lieux publics et que tout cela doit être coordonné. Cela fait l'objet des plans de sauvegarde que l'état met progressivement en oeuvre. Et c'est dans ce cadre que l'action intercommunale doit s'intégrer. Je sais qu'on s'en préoccupe à la CDC.

    RépondreSupprimer
  7. Je ne sais pas si l'anonyme du 12 à 10 h 22 est un policier ou alors, il est bien imprudent de poster à 10 h (22), mais voyons dans l'objectivité de Pierre dans son dernier post me semble un élément de reflexion à retenir. Que ceux qui se sentent en insécurité paient leur propre service de sécurité et qu'ils cessent de tenter de nous faire prendre les vessies pour des lanternes et les jeunes pour des voyoux !
    Plus de professeurs dans les collèges. Moins de classes surbondées. Plus d'éducateurs. OUI !!!
    Plus de policiers NON !!

    sylvain

    RépondreSupprimer
  8. un fumeur de hash ou une moto qui pétarade volontairement, ce ne sont pa des voyou ? on 'a pas dit "bandit" ni "gangster" on ne parle pas de grand banditisme ouh lala ; mais les petits délinquants deviennent des petits bandits si on laisse faire et pour pas laisser faire, ça s'appele de la prévention
    quand je dors j'aime pas entendre pétarader toute la nuit et les flics sont là pour empêcher le bruit
    je n'ai pas envie que mes gamins à 12 ans,croisent des mini dealers de joints non plus
    les flics sont là aussi pour çà

    faut il attendre de voir les vrais gros bandits s'installer ici ? demandez l'avis de la commerçante fayençoise agressée il y a 3 semaines ?

    RépondreSupprimer
  9. pour dormir, le boules "quies" ou "kies" sont un moyen moins onéreux sur la feuille d'impôt que des policiers. Si non éfficace, tentez le lexomil...
    Vos gamins, nous les connaissons, et vous ?
    ceci dit parce que ceux qui connaissent le moins leurs gamins, ce sont les parents. Ouf ouf, ilarant de discuter avec vous !

    RépondreSupprimer
  10. Bien vu... car les petits délinquants qui deviendront grands c'est le système qui les forme. Parents et non parents, éducateurs, système économique et distribution des richesses produites... A force d'en éduquer ainsi il faudra un jour que la majeure partie des français deviennent policiers! ça éviterait le chômage.

    RépondreSupprimer
  11. Attachez vous toujours votre ceinture ? Roulez vous toujours avec moins de 0,20 gr d'alcool dans le sang ?? Taillez vous vos haies à la hauteur convenue dans le code de l'urbanisme ??? Avez bvosu construit une clôture, un cabanon de jardin, un abri à outil... sans autorisation ?????
    Payez vous vos impôts dans les délais ?????? Déclarez vous tous vos avantages ???? Portez vous assistance à une personne en danger ???????? Même si c'est votre ennemi, adversaire ???? Si vous répondez par l'affirmative à toutes ces questions, vous n'êtes pas délinquant. Si non. Taisez vous !!

    RépondreSupprimer
  12. Les éléments de réflexion proposés dans ce billet et les commentaires des lecteurs, sont une base de réflexion. Messieurs les élus de nos communes, réfléchissez sereinement, discutez entre vous sereinement, avant de prendre une décision. Certes, vous êtes "condamnés" à l'action face aux évènements et à l'évolution des choses en notre pays. Mais n'agissez pas avant d'avoir bien réfléchi et en tenant compte des avis de la société civile car votre action a des conséquences sur les conditions de vie de notre société.

    RépondreSupprimer
  13. dans l'action de nos élus, apelons surtout de nos voeux des gens compétents en matière de sécurité publique travaillnt en équipe avec des gens de terrain !

    Pour toutes les questions posées le 16 dec à 1h52 par (décidément, en dehors de Pierre, il n'y a que des anonymes courageux ici ) les réponses sont OUI sauf à la dernière car je ne me connais pas d'adversaire, n'étant pas en compétition, moi

    RépondreSupprimer
  14. très bien pour le OUI massif. dOMMAGE, on ne sait pas à qui attribuer les félicitations ! facile de dire son honnêteté dans l'anonymat...
    si j'étais une mouche...

    RépondreSupprimer
  15. le "plus" de policiers est une demande qui ne découle pas tout à fait naturellement … qq besoins, certes, mais surtout les films et surtout les téléfilms policiers (PJ-COMMISSAIRE MOULIN-JULIE LESCAUT-LES CORDIERS JUGES ET FLICS, BOULEVARD DU PALAIS + téléfilms américains (GOLD SQUAD, DRAGNET...) ne cessent de montrer à l'opinion LA DIFFICILE, CRUELLE ET VIOLENTE VIE DE FLIC ET DE JUGE. Il ne manque aucun épisode où ces PAUVRES FLICS ne soient montrés à la fois comme des héros mais aussi des victimes en proie aux doutes, à la séparation conjugale, aux difficultés financières... Bref des êtres humains normalement constitués, respectant la loi, l’honneur la profession, les collègues… A faire rêver l’adolescent et pleurer les minettes…
    Il est impossible que ces images qu'on nous ressasse n'aient pas d'influence sur les consciences.
    Pourquoi pas des feuilletons télévisés montrant la vie du maçon, du mécanicien, du boulanger, de l'épicier, du jardinier, de la mère de famille, de l'étudiant.... ????
    N'ont ils pas de difficultés eux ? N'ont ils pas de vie de famille difficiles en raison du travail qu'il faut accomplir pour "croûter" ? Sans compter les PV à payer pour mauvais stationnement ou vignette d'assurance qu'on a oublié de changer sur le pare prise, etc, etc.. Vive le zèle policier !!
    « Fantasia chez les flics », « les Ripoux » ou « deux hommes dans la ville » avaient au moins l’avantage de nous montrer le côté pile du policier… Mais ça, c’est du passé… Nous n’avons plus que des flics à la hauteur de toutes les situations scientifiques… Et des chaines de télévision .
    Et puis pourquoi ne pas plus nous montrer la vie des truands sympathiques et charismatiques tels qu'Arsène Lupin... Les réalisateurs sont ils à court d'idées ou sont ils déjà à la botte du pouvoir en place ??
    Dans ce contexte, il est donc bien difficile de ne pas espérer voir près de chez nous le sympathique et viril Yves Régnier (commissaire Moulin) défendant la veuve et l’orphelin…
    Pour ma part, après avoir étudier ces feuilletons pro policiers, j'évite ceux ci car je me suis rendu compte qu'ils risquaient d'avantage me faire mépriser cet état policier dans lequel on souhaite nous faire vivre un peu plus chaque jour grâce aussi à des maires qui souhaitent surtout vivre en paix alors que la fonction ne le justifie en rien.

    Sylvain

    RépondreSupprimer
  16. Michael Moore dénonce la même politique de la peur véhiculée par les médias et les policiens. http://fr.wikipedia.org/wiki/Michael_Moore

    RépondreSupprimer
  17. A choisir parmis tous les policiers de séries ou cinéma, je préfèrerai un ranger type Walker , un boy-scout quoi

    mais on est bien loin de cet idéal chez nous

    ce n'est pas le maire qui souhaite vivre en paix Sylvain, c'est seulement le simple citoyen qui se casse le bol toute l'année pour joindre les 2 bouts

    RépondreSupprimer
  18. certes, notament par le fait des augmentations des impôts locaux, taxes foncières, etc. Encore plus par la peur du chômage et celle d'être un jour SDF... (50 % des français l'ont ainsi exprimé)
    Nos élus sont quelques peu dépensiers.
    Face à tout ceci, je comprends que les jeunes puissent être plus menacés que nous par la délinquance, car ils risquent la prison et sa cohorte de dommages collatéraux. (suicide, perte des droits, perte de la représentation nécessaire à une intégration réussie, etc, etc)
    En ce qui concerne le maire, il a a supporté tous les gens qui se plaignent. C'est en ce sens que j'avais abordé le sujet de la tranquillité qu'il recherche. Etre maire n'est pas une tâche facile. Nous le savons. Ils le savaient avant d'être élus.
    Si je conçois qu'ils sont des hommes ou femmes comme nous, je n'excuse pas qu'ils cèdent à la pression sécuritaire. On n'élimine pas la délinquance avec des flics. On la déplace.
    Quant au policier à choisir, la question ne se pose pas. En ce qui me concerne, c'est Columbo bien sur. Lui seul à la télé traque la délinquance en col blanc...
    et parle d'une femme qu'on ne voit jamais (sourire)!

    RépondreSupprimer

Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-après: propos racistes, attaques et invectives personnelles.