samedi, janvier 10, 2009

Callian voeux du maire François Cavallier

26 commentaires:

  1. La location du terrain de la ferme
    photovoltaïque d'une part, et la
    super taxe professionnelle de fonsante d'autre part, auront le mérite d'augmenter un peu les recettes, à moins que..

    RépondreSupprimer
  2. je note un petit "parti pris" de pierre pour françois. Le mérit t- il ?
    J'aimerai dire que c'est le meilleur, je me contente de dire que c'est le moins pire

    RépondreSupprimer
  3. et j'oubliais : au fond du "trou" il y a deux ans - pas beaucoup d'eau -
    depuis l'on peut reprendre les forages, il a eu tellement des averses (var matin) ouf E2S est sauvée et nous continuerons à être
    épargnés par toute augmentation de
    l'eau... comme on dit : le moins pire certainement, effectivement on en est là !!

    RépondreSupprimer
  4. Oui, cette info de Var Matin du 10 janvier est très une bonne nouvelle; 30l/seconde, c'est allocation de Fayence et Seillans qui puisent ensemble sur la même conduite qui descend par le chemin des Acates depuis le répartiteur du Jas Neuf. Ce n'est pas beaucoup mais les petits ruisseaux font les grandes... Les hydrogéologues du BRGM nous disent que les ressouces du sud de la plaine de Fayence sont maigres et surtout que la qualité n'est pas bonne pour l'AEP, pour des raisons géologiques - cad. les roches traversées. On ne nous dit pas quelle est la qualité de ces eaux, ni les caractéristiques piézomètriques du forage. Ce n'est pas de Var Matin qu'il faut attendre ces infos. Attendons donc d'en savoir plus. Si pas dAEP, les agriculteurs de la plaine en seront contents et ça soulagera le reste du réseau, notamment en période d'étiage si la piézomètrie le permettra.

    RépondreSupprimer
  5. désolé Mr RATTCLIFF : on peut se demander si ces forages sont réellement une bonne solution et se demander pourquoi ne pas rechercher
    dans les meilleurs délais un raccordement direct au canal de provence, si celui-ci s'arrête à
    CALLAS ?? Votre sincère réponse
    est la bienvenue !!!!!!! quant aux agriculteurs de la plaine, n'ont -ils pas laissé les différents canaux d'irrigations à E.2.S ??
    simple question, sans malice !!

    RépondreSupprimer
  6. Je suis de votre avis. Si on s'accroche à des recherches E2S dans la plaine, c'est sans doute parce qu'on espère garder l'autonomie, la position d'E2S, écarter SCP le plus longtemps possible du canton... Un réseau gravitaire c'est effectivement mieux que tout quand on peut l'avoir. C'est moins cher et plus facile à exploiter. Mais plus on prendra l'eau dans la plaine, s'il y en a, ce qui géologiquement n'est pas sûr, plus on s'écartera du gravitaire et plus on se rapprochera de conditions d'exploitation analogues à SCP, et alors quel sera le comparatif prix, qualité de l'eau?. Si la demande en eau devait augmenter considérablement et que notre réseau Siagnole ne pouvait satisaire la demande, aussi bien gravitaire que par pompages dans la plaine, alors c'est le pompage dans le lac et le traitement de l'eau qui s'imposerait, sans doute avant une liaison depuis le Verdon très riche en eau.

    Mais, je ne sais rien de documenté sur tout cela car les données manquent. Je suis demandeur d'un entretien avec E2S pour m'informer, mais Mr Leothier ne veut pas me recevoir. Alors nous en sommes tous réduits à des conjectures, à ce que notre CG83 nous dit quant à la relation qu'il souhaite entre E2S et SCP c'est à dire la région; quelle est la part de la politique, de la technique, de l'économique et du social dans tout cela. Je n'en sais rien.

    RépondreSupprimer
  7. Monsieur RATTCLIFF : Que faut-il comprendre sur vos difficultés de rencontrer le directeur de E.2.S ?
    Je dois vous reconnaitre une valeur
    d'investigation remarquable, il est agréable d'avoir un professeur tel que vous, modéré, moqueur, précis,
    toujours prêt à passer les bonnes
    infos disséquées, a l'aise au milieu
    de tant d'abréviations qui finissent par surprendre nos concitoyens, non ?
    mais, au "fil du temps", je peux constater dans vos articles pas mal
    d'interrogations, dans le genre E2S
    par exemple. Vous avez été particulièrement séduit par la ferme photovoltaïque, c'est sûr, mais en bon professeur vous savez
    manifestement compter : voyons une
    société montée par deux agents de
    l'EDF au capital de 40.000 euros,
    loue par bail de trente ans à la commune de callian un terrain
    (veuillez lire le bail pour me dire
    sa désignation réelle) et prévoyant
    un investissement de 1.000.000 euros, ce bail prévoyant une clause de substitution.... es-ce une startup ? vous pouvez peut-être
    nous le dire ? On part sur une très
    belle idée, l'environnement çà
    paye et c'est propre... notre petit cercle de réflexion compte
    sur vous pour nous affranchir de
    cette affaire... E.2.S : deux sociétés, une privée, l'autre publique avec à sa tête parait-il
    un seul et même dirigeant, avec une mission 'peut-être " de conserver le monopole de la fourniture de l'eau sur notre région.... en haut on parle de
    l'affaire de.. MONTAUROUX comme
    un exemple... Enfin FONSANTE, là
    vous êtes super qualifié pour nous
    dire si cet endroit recevra ou non
    une usine d'incinération...
    L'on vous donne beaucoup de travail, mais que voulez vous,
    vous avez démontré par votre blog
    d'excellentes qualités.

    RépondreSupprimer
  8. Mais l'eau de E2s et sa direction sont astreint au secret "def" et en plus avec vigipirate pas la peine de mettre nos sources aux esprits malins.

    RépondreSupprimer
  9. le retraitement des déchets inertes du bTP serait un doublon avec celui de fréjus. Peut être pour les entrepreneurs des AM mais la, faut craindre un nouveau front... Le compostage des déchets verts ? Idem à fréjus... Un 3 E géré en associatif ?! Monsieur Pizzorno y serait sensible selon moi. Mais reste l'éternel "problème". Le lac de saint cassien où nous aimons nous baigner, pêcher...

    RépondreSupprimer
  10. @anonyme du 14/1/09 19h21. Merci. Deux éléments de réponse:
    1. il n'est pas question d'un retour à une usine d'incinération; c'est de traitement valorisation de déchets inertes du BTP qu'il s'agit et de compostage de déchets verts. Et pourquoi pas aussi, de recyclage de ferrailles à destination des mini acieries italiennes...
    2. Eneryo est effectivement une start-up, ou une gazelle et c'est précisément un risque... mais en cette matière on n'a que des gazelles... quand ça marchera et qu'il y aura moins de risque, elles seront reprises par les Veolia, Suez et autres majors.

    @ l'anonyme de 19h58. Oui c'est vrai ce que vous dites mais E2S sait parfaitement ce que je veux avoir comme infos; cela n'a rien à voir avec la sécurité du site des sources.... les trajets des conduites d'eau, les réservoirs, tout est indiqué sur les cartes IGN, la couverture aérienne du Var et Google Earth.... je veux seulement savoir les quantités d'eau prélevées, et distribuées aux communes et la répartition des quantités dans l'année mois par mois. Ceci afin d'avoir une vue d'ensemble des besoins et des disponibilités et de la manière par laquelle on adapte les consommations aux productions.
    Le dossier "eau" en l'état (voir ici) peut être complété par des données quantitatives (c'est ce que je souhaite); et je suis encouragé à le faire par 2 des maires du canton qui déplorent eux aussi un manque de transparence d'E2S.

    Comme le dossier sur la TPU que je prépare le montrera, derrière l'unité de façade et les embrassades des maires entre eux - mes origines font que je n'embrasse jamais les hommes, et je n'ai jamais embrassé mon père - il y a de réelles divergences de vues que les maires ne peuvent pas exprimer.... solidarité oblige!

    RépondreSupprimer
  11. Merci d'évoquer les sites de recyclage 3E (électricité, électroniquue et électroménager). Comme le recyclage des aciers pour les mini aciéries italiennes. Le site de Fonsante permet d'y mettre au moins deux activités séparées voire 3; il y a le site de la mine, le site des déchets de laverie (actuellement occupés par un club d'aéromodélisme mais ils savent qu'ils peuvent être délogés et c'est convenu), et entre deux un "no man's land" moins facile à aménager car penté... et utilisé naguère par des fans du motocross.

    Les sites du type Ferro (Fréjus), comme chez nous Guglielmelli (Tanneron) et Didier Pugnères (Tourrettes) ne sont pas suffisants pour tous les besoins de matériaux de recyclage; car les granulats de carrières ne peuvent pas suivre la demande, c'est dommage d'utiliser des produits de qualité pour des sous couches de routes ou des remblais de drainage, et l'ouverture de nouvelles carrières est de plus en plus difficile - écologie oblige! alors les sites de traitement valorisation des déblais du BTP ont de l'avenir devant eux car il s'agit de la protection de l'environnement, les déchets d'aujourd'hui sont nos matières premières de demain.

    Quand au lac de St Cassien; oui c'est un risque. Pas gros pour les sites de traitement valorisation du BTP, mais réel pour les sites de recyclage de métaux et les 3E. Les mesures de protection contre les infiltrations du sol et les débordements sont draconniens. La DRIRE est très stricte en la matière et aussi la DIREN; et pour Fonsante, la DDE et DGAF encore plus. Mais la DRIRE dit qu'elle est favorable à une réutilisation du site minier de Fonsante et le préfet aussi ainsi que le CG83. Alors laissons nos élus agir.... c'est ce qu'ils font avec St Raphaël, Fréjus, Bagnols et les Adrets.

    RépondreSupprimer
  12. ah, si le préfet, le cg et les élus sont d'accord, alors taisons nous, laissons les agir dans l'obscurité !

    RépondreSupprimer
  13. désolé; je me suis mal exprimé et peut-être m'avez vous mal compris. Le site de Fonsante est retenu pour une requalification comme je l'ai indiqué. "Laissons les agir" ne signifie pas ne rien dire, ne pas être vigilants... Cela signifie, laissons agir les gens dont c'est la fonction. POur le moment cela va plutôt dans le bon sens; ce n'est pas le cas de la CdC et je le dis avec ma conviction de citoyen (voir billet de ce jour); à vous de réagir dans le débat que permet ce blog.

    RépondreSupprimer
  14. Mr F.C. fort d'une étude (?) avait déclaré lors d'une réunion pré-électorale, que le prix de revient de l'eau desservie par le canal de provence, coûterait quatre fois plus que celle de E2S : certains se reconnaitront et doivent encore attendre cette étude !! il serait intéressant de connaitre les investissements de cette société depuis sa création tandis qu'elle se prive de bénéfices
    subtanciels en livrant une eau
    quatre fois moins chère !!!! mais
    jusqu'à quand ? Il est difficile aujourd'hui de croire à de l'humanité d'un associé E2S qui en général ne fait pas dans la dentelle. Mr. Rattcliff va enfin
    lever une partie du voile (?) par une investigation intéressante ?

    RépondreSupprimer
  15. Point besoin d'une étude pour constater des faits très simples. Prix de vente de l'eau d'E2S aux communes du canton = 0,13 euros le m3. Prix de vente de l'eau du lac par la SCP au golf = 0,63 euros le m3. E2S investit tous les ans sur notre canton (forage de la Barrière, du vol à voile, conduites nouvelles). Toutes les autres informations que vous souhaiteriez sont à votre disposition sur simple demande.

    François Cavallier

    RépondreSupprimer
  16. c'est précisément une des questions que je me pose car cette différence est énorme (rapport de 1 à presque 5! et ce n'est pas la première fois que vous le dites. Je voudrais comprendre pourquoi. Car l'eau du lac est une réserve, et sauf erreur le coût du pompage est à la charge du golf. Je reprendrai donc contact avec E2S comme vous le suggérez.

    RépondreSupprimer
  17. et pourquoi pas une investigation auprès du CANAL de PROVENCE si cher
    à Monsieur VAUZELLE (V le site).le directeur semble très ouvert !!!!!

    RépondreSupprimer
  18. et pourquoi pas une investigation auprès du CANAL de PROVENCE si cher
    à Monsieur VAUZELLE (V le site).le directeur semble très ouvert !!!!!

    RépondreSupprimer
  19. Il est réconfortant de voir un élu
    s'intéresser à la vie de ce blog !
    Cette simple question répétitive,
    n'est pas posée pour lasser, mais
    pour avoir une réponse très claire,
    ... y aura-t-il sur FONSANTE une
    USINE D'INCINERATION ?? oui ou non, pas plus, ni moins !! Attention, nous évitons les bruits de LGV rumeur
    actuelle du canton !!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  20. La TP de Fonsante sera pour Tanneron, car Fonsante c'est sur le territoire de Fonsante. Mais Callian est propriétaire civil de 1500ha sur Tanneron et ça comprend le site de Fonsante. Callian aura donc un droit de bailleur du terrain à l'industriel qui viendra. Ce n'est pas une TP mais un revenu de location. Si vous voulez en savoir plus sur cette curiosité, visitez le dossier Fonsante.

    RépondreSupprimer
  21. Le président GINESTA DU SYNDICAT de l'eau du VAR (seve)député de saint raphaël a signé une convention avec
    E2S POUR LIVRAISON DE L'EAU de LA
    BARRIERE A MONTAUROUX de minimum 100 litres seconde (le var ne dispose que de vingt pour cent de la capacité
    du lac de saint cassien) avec un secours d'urgence vers les adrets de
    l'estérel. bon ! et alors.. et bien cette solution adoptée permettra
    à Monsieur GINESTA d'être plus à l'aise dans les négociations avec le CANAL DE PROVENCE (déclaration var matin). vérifiable ! Celà donc
    conforte que nous ne pouvons jamais discuter pour un prix de l'eau plus en rapport aux prix pratiqués par la SCP sur d'autres
    communes. Non ? bon !

    RépondreSupprimer
  22. NON, il n'y aura pas d'usine d'incinération à Fonsante, pas plus d'ailleurs que de décharge, ni de déchets des Alpes-Maritimes.

    François Cavallier

    RépondreSupprimer
  23. Formidable, déjà un grand point si l'on peut se passer de cette fameuse usine, la réponse de FC calme nos
    préoccupations. Bravo !

    RépondreSupprimer
  24. Une réflexion sur le point alpes maritimes; est-il judicieux de prononcer l'interdiction pure et simple? l'entreprise qui exploitera le site aura besoin de matériaux à traiter. Est-on sûr qu'on aura tout le gisement nécessaire chez nous et sur l'Est Var? Ne serait-il pas plus judicieux de dire: pas n'importe quels matériaux des AM, donc fixer des conditions et demander un droit d'entrée payable à la CdC. Faut-il priver l'entreprise exploitante des matériaux des chantiers de démolition par exemple?

    RépondreSupprimer
  25. On sait bien que E2S n'ont aucune qualification suffisante pour
    pouvoir être utile lorsqu'on a besoin d'eux en cas de pépin. Ils ne savent même pas ou se trouve leur canalisations ni à qui elles appartiennent dans ce cas c'est " pas vu pas pris " "Ya" plus personne. Sauf pour les factures .

    RépondreSupprimer

Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer tout commentaire indésirable selon les critères ci-après: propos racistes, attaques et invectives personnelles; et que les commentaires soient signés et accompagnés d'une adresse email valide.