jeudi, novembre 05, 2009

la France 43è du classement en matière de liberté de la presse


Une lectrice assidue communique: Liberté de la presse : la France en recul constant
Le dernier rapport sur la liberté de la presse de Reporters Sans Frontières
est disponible sur (lien titre). Mauvaise nouvelle, la France continue son recul entamé depuis la création de ce classement il y a 8 ans (11ème place); elle se retrouve au 43ème rang mondial en ayant perdu 8 places cette année; 13 pays Européens sont dans les 15 premières places. La France est maintenant entourée du Surinam et de Cap Vert, et se trouve moins bien placée que de jeunes démocraties Africaines telles le Mali, le Ghana, ou même l'Afrique du Sud. Bravo, nos élus locaux JLFabre etJNain sont dans la "tendance". Ce sont sans doute eux qui tirent la France vers le bas du classement.

12 commentaires:

  1. Hier soir, sur FR3, émission "CE SOIR OU JAMAIS" avec ERIC BESSON, MICHEL ONFRAY et HOURRA BOUTELDJA;
    Eric Besson, confirme bien les propos entendus il y à plus de trente ans,
    la FRANCE, l'EUROPE vieillit, il faut du sang neuf? EN AVOUANT l'arrivée en FRANCE de 180.000 étrangers,(par an) dont 110.000 sont naturalisés et le constat d' un mariage sur trois avec des étrangers. tOUT AU LONG DE CETTE EMISSION L ON PARLA DE F R A N C E
    METISSEE ! métissée. déja UN PREMIER DOUTE SUR CE CLASSEMENT...
    surtout après avoir entendu cette
    affolée de BOUTELDJA qui a pû
    exprimer la haine du français.
    Premier ou dernier dans ce classement, ce que je sais, c'est que le processus déjà mis en route partout ne peut faire exception dans notre région. Alors, fort de cet afflux non touristique, il faudra bien envisager des surper U et autres, la communication de CAMILLE BOUGE sur le doublement de la population dans le canton d'ici DIX ANS - population dite maitrisée
    par PREFET CONSEIL GENERAL et autres, - donc faut pas rêver - les indiens locaux : faudra faire de la place, la plume ou je pense !
    première vérité dans la presse ?

    RépondreSupprimer
  2. Ah la houri de Houra Boutelldja! Celle qui nous traite, nous les vrais indigènes de FRance, de "sous-chiens" en jouant sur les mots , elle sévit encore cette "sous-chienne" algérienne dont elle revendique sans cesse la nationalité, que ne vit elle dans son merveilleux pays d'algérie et y déverse son fiel a travers une tenue de scaphandrier. Si monsieur BOUGE souhaite le doublement de la population du canton, ce n'est peut etre pas sans raisons. Cherchez un peu et surtout écoutez les arguments bien construits de certain "décideur" concernant les resources qu'il prévoit pour faire face aux dépenses inévitables de l'extension a outrance : vous songerez alors sérieusement a transporter vos pénates ailleurs. Pour finir, à ceux qui prétendent que le mélange de gens de culture et de moralité différentes règleront les problèmes, rappelez vous que mettre des pommes tannées dans un panier avec d'autres qui ne le sont pas n'a jamais changé la nature des premières.

    RépondreSupprimer
  3. Il s'agit de culture et point de nature

    RépondreSupprimer
  4. JE NE SUIS PAS D'ACCORD NOUS SOMMES EN L'AN 2000 ET LE MELANGE des cultures des races des couleurs des idées c'est voir l'avenir pourquoi rejetter les différences apprendre a accepter c'est c'est avancer chacun apporte à l'autre et c'est aussi la liberté d'expression

    RépondreSupprimer
  5. J'ai un peu connu l'afflux des polonais, bien connu les arrivées des espagnols, des portugais, maintenant des chinois, sans m'être rendu compte un seul instant
    un comportement de méfiance, bien au contraire. Les arrivées massives de l'AFRIQUE avec un "sentiment" personnel étrange d'avoir en face
    de moi des créanciers, nous leur devons sans cesse, mais une simple question, jusqu'à quand ? Nous avons dans ce cas là, fait une belle erreur, c'est d'avoir oublié de les secourir chez eux,comme le père DASSAULT le préconisé dans un large article sur le FIGARO, les usines doivent se construire en AFRIQUE... mais une certaine gauche voyait là un dévoiement de
    l'emploi en FRANCE ! Résultat chomage massif, sans résoudre la pauvreté qui s'installe en FRANCE.

    RépondreSupprimer
  6. A l'anonyme adepte du "mélange" je réponds : ayant un immense respect pour le choix de chacun, libre a vous de vous mélanger. Cela ne me gêne en aucun cas. Ce qui me gêne, par contre, c'est cette propention des gens ayant vos idées a les imposer aux autres. Je ne souhaite pas le mélange pour moi ni mes descendants et considère que c'est mon droit, même si cela vous parait politiquement incorrect. Personnellment, en tant qu'an parisien (tête de chien) j'ai vu à deux reprises ce que donnait la soit disant "mixité sociale" qui est en fait une mixité ethnique. Dans les deux cas, les premiers habitants ( les vrais indigènes) n'ont plus eu d'autre choix que de se soumettre ou de dégager. Si vous ne me croyez pas, allez à l'occasion faire un tour à Paris , rue Myrrah où j'ai vécu dans mon enfance : c'est très édifiant. Maintenant, si vous vivez dans un monde de bisounours, tant mieux pour vous. Mais il faut bien avertir les gens des conséquences de leurs choix, avant qu'ils ne leur reste plus qu'à pleurer.

    RépondreSupprimer
  7. Je pense que les 20% de logements sociaux ne sont pas pour nous et qu'il faut éviter que cela devienne notre problème. Raison essentielle pour ne pas dépasser 3500 habitants dans nos communes. Je l'ai dit dans mon billet sur le SCOT. En effet, c'est facile à évaluer. Prenons une commune de 5000 habitants; cela fait environ 2500 logements. 20% cela fait 500 logements donc 1250 habitants de statut "logement social". Y a t il une telle population par exemple à Fayence ou à Montauroux? Clairement non! nous sommes un population résidentielle constituée de migrants relativement aisés. On ne va tout de même pas "importer" des gens ayant le profil adéquat. Ce 20% de logements sociaux ne peut pas être pris au "pied de la lettre". Une façon de ne pas avoir de problème est donc de rester à moins de 3500 habitants - 3000 - est l'objectif de Tourrettes et de Callian qui en sont déjà là. Je ne sais d'où vous tenez que Camille Bouge parle de doubler la population du canton. En revanche je l'ai entendu dans la bouche de Jean Pierre Bottero et de Jean Luc Fabre. C'est ce qu'il faut arrêter selon moi. Mais ces deux communes ont plus de 3500 habitants et sont soumises à la règle des 20% de logements sociaux.

    RépondreSupprimer
  8. oui chacun a le droit d'avoir son opinion sur le mélange c'est aussi la liberté d'expression mais ne nous cachons pas la face sur le canton il y a une majorité de gens aisés qui ne sont d'ailleurs pas des natifs du canton pour la plupart et qui ont bien été accepté par tous, mais aussi des gens beaucoup moins aisés et pour ces derniers les logements sociaux sont indispensables on ne doit pas les écarter.

    RépondreSupprimer
  9. Vu cette émission... fort heureusement je suis naturellement bronzé, surtout après l'été, je suis rassuré, je ne passerai pas pour un étranger, mais bel et bien pour un métis.. agé.

    RépondreSupprimer
  10. une question stupide : et si les vingt pour cent s'appliquait sur toutes les intercommunalités ?
    simple.. question, bien entendu !

    RépondreSupprimer
  11. La question est intéressante; j'ai raisonné comme vous avant. 23000 habitants, 20% c'est 4600 habitants ou #2300 logements sociaux. Mais y a t il une demande pour 2300 logements sociaux sur l'ensemble du canton? Clairement non. La règle des 20% s'applique à partir de 3500 habitants. C'est à partir de ce seuil qu'on considère que la mixité sociale est plus forte et que cela justifie d'offrir des logements sociaux au segment de population la moins rémunérée. Mais même dans les communes de Montauroux et de Fayence qui sont dans ce cas, la répartition de la population par catégories socio-professionnelles rend l'application de la règle 20% difficile, bien qu'il y ait des logements sociaux dans ces communes. Et ce sont Tourrettes, récémment avec le lotissement du Riou Blanc, et Tanneron, qui ont fait des logements qualifiés de sociaux. Alors pas simple tout ça! J'attends des infos concrètes sur la situation en pays de Fayence. Mais viendront-elles?

    RépondreSupprimer

Ce blog est ouvert à la contradiction par la voie de commentaires. Je tiens ce blog depuis fin 2005; je n'ai aucune ambition ni politique ni de notoriété. C'est mon travail de retraité pour la collectivité. Tout lecteur peut commenter sous email valide ou sous son nom. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie.
- Je modère tous les commentaires pour éviter le spam et d'autres entrées malheureuses possibles.
- Cela peut prendre un certain temps avant que votre commentaire n'apparaisse, surtout si je suis en déplacement.
- Je n'autorise pas les attaques personnelles. Je considère cependant que ces attaques sont différentes des attaques contre des idées soutenues par des personnes. Si vous souhaitez attaquer des idées, c'est bien, mais vous devez alors fournir des arguments et vous engager dans la discussion.
- Je n'autorise pas les commentaires susceptibles d'être diffamatoires (au mieux que je puisse juger car je ne suis pas juriste) ou qui utilisent un langage excessif qui n'est pas nécessaire pour l'argumentation présentée.
- Veuillez ne pas publier de liens vers des publicités - le commentaire sera simplement supprimé.
- Je suis pour la liberté d'expression, mais il faut être pertinent. La pertinence est mesurée par la façon dont le commentaire s'apparente au sujet du billet auquel le commentaire s'adresse. Si vous voulez juste parler de quelque chose, créez votre propre blog. Mais puisqu'il s'agit de mon blog, je vous invite à partager mon point de vue ou à rebondir sur les points de vue enregistrés par d'autres commentaires. Pour ou contre c'est bien.
- Je considère aussi que la liberté d'expression porte la responsabilité d'être le propriétaire de cette parole.

J'ai noté que ceux qui tombent dans les attaques personnelles (que je supprime) le font de manière anonyme... Ensuite, ils ont l'audace de suggérer que j'exerce la censure.