vendredi, janvier 27, 2012

Urgent !!! Hold-up sur le Pays de Fayence


Suite...

2 commentaires:

  1. La loi bâclée du 16/12/2010 conduit à une réorganisation des collectivités
    locales dans une sorte d'incohérence qui permet à certains départements de
    conserver une structure compatible avec notre passé républicain -20 à 30
    collectivités réunies dans un département qui reste un échelon
    manifestement utile- là où d'autres anticipent la suppression de cet
    héritage du transport à cheval devenu croupion au profit des régions -le
    cas extrême est celui de nos voisins azuréens qui reconstituent sous la
    houlette du maire de Nice les 3 composantes historiques de ce département,
    soit le Comté de Nice, les terres italiennes de l'est et l'arrondissement
    provençal détaché du Var lors du rattachement du Comté à la France.

    Notre situation varoise est intermédiaire avec un découpage initial en 6
    entités, portées à 9 après discussions qui ne laissent plus de coté que
    notre Pays de Fayence que le préfet souhaite toujours associer à Fréjus-St
    Raphaël -l'ancien évêché de Fréjus- sans apporter de justification sérieuse
    à cette obstination.

    Les choses se corsent quand on note que la loi permettrait au préfet
    d'imposer "son" découpage sans s'occuper de l'avis unanime des élus
    concernés, ni de celui des populations (un 1° sondage rapide et non
    scientifique a donné 90% de non à la fusion), ni même enfin de celui de la
    commission qu'il a nommée en choisissant une quarantaine d'élus du
    département à son idée...

    Hallucinant et clairement contraire à l'esprit même de notre fonctionnement
    républicain, comme des lois de décentralisation qui se voient trahies par
    la petite dernière issue des méthodes expéditives du pouvoir actuel.

    Le CiC du Pays organise donc ce 3 février une réunion d'information (info
    ci jointe) qui nous permettra de faire le point de la situation avec nos
    élus et d'envisager l'organisation de résistances citoyennes et, si
    nécessaire, judiciaires à un éventuel diktat du préfet du Var.

    Venez nombreux et n'hésitez pas à faire suivre ce message à votre carnet
    d'adresses locales.

    RépondreSupprimer
  2. J'espère que celà ne va pas entrainer la démission de nos maires, largement déjugés sur leur positionnement... à moins que...
    RIGOL ANKHOR

    RépondreSupprimer

Ce blog est ouvert à la contradiction par la voie de commentaires. Je tiens ce blog depuis fin 2005; je n'ai aucune ambition ni politique ni de notoriété. C'est mon travail de retraité pour la collectivité. Tout lecteur peut commenter sous email valide ou sous son nom. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie.
- Je modère tous les commentaires pour éviter le spam et d'autres entrées malheureuses possibles.
- Cela peut prendre un certain temps avant que votre commentaire n'apparaisse, surtout si je suis en déplacement.
- Je n'autorise pas les attaques personnelles. Je considère cependant que ces attaques sont différentes des attaques contre des idées soutenues par des personnes. Si vous souhaitez attaquer des idées, c'est bien, mais vous devez alors fournir des arguments et vous engager dans la discussion.
- Je n'autorise pas les commentaires susceptibles d'être diffamatoires (au mieux que je puisse juger car je ne suis pas juriste) ou qui utilisent un langage excessif qui n'est pas nécessaire pour l'argumentation présentée.
- Veuillez ne pas publier de liens vers des publicités - le commentaire sera simplement supprimé.
- Je suis pour la liberté d'expression, mais il faut être pertinent. La pertinence est mesurée par la façon dont le commentaire s'apparente au sujet du billet auquel le commentaire s'adresse. Si vous voulez juste parler de quelque chose, créez votre propre blog. Mais puisqu'il s'agit de mon blog, je vous invite à partager mon point de vue ou à rebondir sur les points de vue enregistrés par d'autres commentaires. Pour ou contre c'est bien.
- Je considère aussi que la liberté d'expression porte la responsabilité d'être le propriétaire de cette parole.

J'ai noté que ceux qui tombent dans les attaques personnelles (que je supprime) le font de manière anonyme... Ensuite, ils ont l'audace de suggérer que j'exerce la censure.