mardi, février 28, 2012

SDCI projet de fusion CdC du pays de Fayence avec l'agglo Fréjus Saint-Raphael; Lettre ouverte d'Adéfa à M. Georges GINESTA, député du Var

Fayence le 26 février 2012 Monsieur le Député, 

 La loi du 16 décembre 2010, votée par la seule majorité a pour objectif d'achever rapidement le processus de rationalisation de nos structures politiques locales engagé par divers textes majeurs depuis plus de 30ans. Il s'agit en particulier d'aller au bout de la mutualisation de nos communes au sein de communautés de communes de différents niveaux. De quasi pleins pouvoirs ont été donnés sur cet aspect, à priori relativement consensuel, aux Préfets, sous contrôle de Commissions d'élus locaux désignées et s'exprimant aux 2/3, soit grosso modo la situation d'équilibre entre droite et gauche sur ce niveau politique.

De nombreux départements ont pu ainsi aller au bout de la démarche dans les courts délais prévus, mais le dispositif coince dans une trentaine d'autres, ce qui devrait conduire à une révision post électorale, déjà engagée par le Sénat sur l'ensemble du texte. 

Pour notre problème local, à coté du résultat caricatural du 06, où le système Estrosi-UMP contrôle Préfet et Commission pour dénier toute alternative aux petites structures rurales, nous sommes parvenu très près du but : au projet initial de 6 entités lourdes se sont ajoutées sans difficultés 3 communautés territoriales homogènes en taille avec la nôtre, mais le bouclage a butté sur la volonté du Pays de Fayence de conserverson autonomie, contre l'avis non motivé du Préfet du Var, qui a préféré différer et ne pas prendre celui d'une Commission que l'UMP ne contrôle heureusement pas à la mode du 06... 

Ainsi, une réforme importante et utile traîne sans que ses acteurs, autres que les Maires unanimes de notre Pays de Fayence, n'aient motivé de façon sérieuse ce blocage. L'argumentation initiale du Préfet sur cette fusion particulière est creuse, comme cela a été analysé par ailleurs, et l'Agglomération d'accueil que vous co-présidez n'a jamais fait l'effort de l'appuyer de ses propres motivations. Il est vrai que dans les civilisations où le mariage forcé se pratique, la future épouse n'a pas son mot à dire contre la décision des pères, et l'époux n'est pas toujours mieux traité! En l'occurrence nous avons pourtant le sentiment que votre poids politique relatif est le problème, il est insuffisant pour passer outre le consensus des Maires ruraux du Var, trop lourd pour que le Préfet du Var puisse être l'arbitre impartial qu'il devrait être, malgré votre position restée confidentielle. 

 Il vous appartient donc de corriger cette situation dans le bon sens ou de vous justifier publiquement, alors que les électeurs de notre Pays de Fayence vont avoir très bientôt leur vote à dire. Leur poids ne peut évidemment qu'être très marginal pour les présidentielles, mais il est clair que leur intérêt bien compris pour les législatives ne sera pas de reporter les voix qu'ils vous ont accordées auparavant sur votre successeur désigné par l'UMP en Dracénie (la nouvelle 8° circonscription), mais sur un candidat susceptible de les aider à sortir de ce mariage forcé par toutes les voies utiles. Comme le bon sens fondé et déterminé a toutes chances de l'emporter un jour, peut être conviendrez vous qu'il serait préférable que celui-ci puisse procéder auparavant du vôtre à travers une initiative pré-électorale efficace? 

 Nous vous prions de croire, Monsieur le Député, à l'expression de nos sentiments distingués. 

 Patrick Schreiber, président de l'AdéFa adefayence@gmail.com

4 commentaires:

  1. Est il possible d'avoir une traduction de ce texte pour les illétrés dont je fais partie.

    RépondreSupprimer
  2. Il faut connaître un peu le sujet, les bases sont disponibles sur ce site.
    Pour résumer, M. Ginesta, cacique UMP, cherche à annexer le Pays de Fayence à l'agglomération de Fréjus-St Raphaël contre élus locaux et population...
    Il lui est demandé d'abandonner ce projet avant les élections, et suggéré aux électeurs fayençois de tenir compte de sa position le moment venu.
    Le reste relève de la courtoisie que l'on doit à son député en exercice.

    RépondreSupprimer
  3. le dossier complet sur cette affaire de schéma départemental de coopération intercommunal est ici CLIQUER.

    RépondreSupprimer
  4. Pendant qu'inévitablement une petite guéguère entre deux maires de l'intercom se profile à lhorizon, ceci avec un directeur de campagne, lui aussi maire d'un village de la même intercom, pendant ce temps, on évite de trop parler de l'intercom NORD/SUD à 14.. pour l'instant l'intéret majeur pour ces élus, c'est l'axe EST/OUEST... bref, notre illetrisme nous évite un fort mal de tête et comme toujours :
    JEAN RIGOL ANLHOR.

    RépondreSupprimer

Ce blog est ouvert à la contradiction par la voie de commentaires. Je tiens ce blog depuis fin 2005; je n'ai aucune ambition ni politique ni de notoriété. C'est mon travail de retraité pour la collectivité. Tout lecteur peut commenter sous email valide ou sous son nom. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie.
- Je modère tous les commentaires pour éviter le spam et d'autres entrées malheureuses possibles.
- Cela peut prendre un certain temps avant que votre commentaire n'apparaisse, surtout si je suis en déplacement.
- Je n'autorise pas les attaques personnelles. Je considère cependant que ces attaques sont différentes des attaques contre des idées soutenues par des personnes. Si vous souhaitez attaquer des idées, c'est bien, mais vous devez alors fournir des arguments et vous engager dans la discussion.
- Je n'autorise pas les commentaires susceptibles d'être diffamatoires (au mieux que je puisse juger car je ne suis pas juriste) ou qui utilisent un langage excessif qui n'est pas nécessaire pour l'argumentation présentée.
- Veuillez ne pas publier de liens vers des publicités - le commentaire sera simplement supprimé.
- Je suis pour la liberté d'expression, mais il faut être pertinent. La pertinence est mesurée par la façon dont le commentaire s'apparente au sujet du billet auquel le commentaire s'adresse. Si vous voulez juste parler de quelque chose, créez votre propre blog. Mais puisqu'il s'agit de mon blog, je vous invite à partager mon point de vue ou à rebondir sur les points de vue enregistrés par d'autres commentaires. Pour ou contre c'est bien.
- Je considère aussi que la liberté d'expression porte la responsabilité d'être le propriétaire de cette parole.

J'ai noté que ceux qui tombent dans les attaques personnelles (que je supprime) le font de manière anonyme... Ensuite, ils ont l'audace de suggérer que j'exerce la censure.