mercredi, avril 23, 2014

Nombre de fonctionnaires en hausse en 2012

Dépense publique : 15000 fonctionnaires de plus en France en... 2012 Cinq millions trois cent soixante douze mille fonctionnaires. On vous fait grâce des six cent en plus, car de toute façon ce chiffre, calculé par l'INSEE pour 2012 dans une étude parue ce mercredi 23 avril est déjà faux. Ah oui, à ces 5 372 600 fonctionnaires, il faut rajouter au moins 150 000 emplois publics aidés, et cela ne fait que commencer, car en 2013 et 2014, les emplois d'avenir ont été distribués par dizaines de milliers. L'Etat, irresponsable ? Et bien pour une fois, ce n'est pas lui le fautif mais les collectivités locales. Lire la suite...

5 commentaires:

  1. bizarre; au conseil communautaire de ce jour 23 avril 2014, l'ordre des vice-présidents fixé la semaine passée a été modifié. Huet et l'aménagement du territoire est passé en 8è position, Tosan et les déchets est passé en 6è position; un jeu de chaises musicales! allez comprendre.

    RépondreSupprimer
  2. Dans la CdC de Fayence les recrutements ont été bon train en 2013; à la CdC, JP.Bottero a recruté un ingénieur pour coordonner les services techniques des communes; le DGS Jean-Marc Lavielle ayant pris sa retraite a été remplacé par son adjoint Vivien Vial. C'est Pascal Pulito qui assure les fonctions de "service technique" du pays de Fayence. Voir personnel et services de la CdC http://bit.ly/1k7a43P

    RépondreSupprimer
  3. Concernant le recrutement de fonctionnaires, Fayence qui ne se présente pas comme "un fief de gauche" n'a pas été en reste.

    RépondreSupprimer
  4. Nos élus continuent de dépenser sans compter depuis + de trente ans et la France traîne son boulet au sein de l'Europe en ayant détruit son économie car privilégiant l'assistanat plutôt que l'artisanat et la création de richesse, a préféré acheter la paix social plutôt que favoriser l'intégration au sens général du terme etc...........
    En dehors de la sécurité, la défense, un seul contrat de travail , un seul système de cotisations et fin des privilèges.
    Terminé d'être fonctionnaire par copinage ou filière familial , de l'oxygène et vite !!
    La marmite est limite explosion.

    RépondreSupprimer
  5. Que la "marmite" explose. Et le plus vite possible. Sinon, pas moyen d'enrayer le copinage et l'achat de clientèle.

    RépondreSupprimer

Ce blog est ouvert à la contradiction par la voie de commentaires. Je tiens ce blog depuis fin 2005; je n'ai aucune ambition ni politique ni de notoriété. C'est mon travail de retraité pour la collectivité. Tout lecteur peut commenter sous email valide ou sous son nom. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie.
- Je modère tous les commentaires pour éviter le spam et d'autres entrées malheureuses possibles.
- Cela peut prendre un certain temps avant que votre commentaire n'apparaisse, surtout si je suis en déplacement.
- Je n'autorise pas les attaques personnelles. Je considère cependant que ces attaques sont différentes des attaques contre des idées soutenues par des personnes. Si vous souhaitez attaquer des idées, c'est bien, mais vous devez alors fournir des arguments et vous engager dans la discussion.
- Je n'autorise pas les commentaires susceptibles d'être diffamatoires (au mieux que je puisse juger car je ne suis pas juriste) ou qui utilisent un langage excessif qui n'est pas nécessaire pour l'argumentation présentée.
- Veuillez ne pas publier de liens vers des publicités - le commentaire sera simplement supprimé.
- Je suis pour la liberté d'expression, mais il faut être pertinent. La pertinence est mesurée par la façon dont le commentaire s'apparente au sujet du billet auquel le commentaire s'adresse. Si vous voulez juste parler de quelque chose, créez votre propre blog. Mais puisqu'il s'agit de mon blog, je vous invite à partager mon point de vue ou à rebondir sur les points de vue enregistrés par d'autres commentaires. Pour ou contre c'est bien.
- Je considère aussi que la liberté d'expression porte la responsabilité d'être le propriétaire de cette parole.

J'ai noté que ceux qui tombent dans les attaques personnelles (que je supprime) le font de manière anonyme... Ensuite, ils ont l'audace de suggérer que j'exerce la censure.