dimanche, septembre 28, 2014

Elections sénatoriales dans le Var

2 élus UMP (Hubert Falco, et Christiane Hummel)
1 FN (David Rachline)
1 PS (Pierre-Yves Collombat)

6 commentaires:

  1. Ce jour, Fréjus devient le symbole de la France de demain face aux politiques moles de ces dernières décennies
    Michel GRAILLE

    RépondreSupprimer
  2. Nouveau dérapage pour les finances publiques. Le déficit du régime général de la sécurité sociale sera de 11,7 milliards d'euros en 2014 contre 9,8 milliards d'euros prévus. Soit 1,9 milliard de plus que ce qui avait été envisagé, a annoncé la ministre des Affaires sociales Marisol Touraine sur France Inter, dimanche 28 septembre.

    RépondreSupprimer
  3. Le maire de Fréjus élu plus jeune sénateur de France est aussi le symbole d’une jeunesse qui en a marre et réagi !
    Il n’a pas été élu que par les voies du FN ( 200 ), mais aussi d’autres électeurs (200) ! Les Français sont à bout de ces politiques passées qui ne leur apportent rien et appauvrissent la classe moyenne !
    Michel GRAILLE

    RépondreSupprimer
  4. Bon ce qui est rassurant c'est que le pouvoir de nuisance des sénateurs reste quand même très limité.

    RépondreSupprimer
  5. Pouvoir de nuisance .. on y va un peu fort... tant pis, il en faut pour tous les goûts... l'inconscience jusqu'à une certaine limite... un vert, ça passe, deux verts assez, trois verts bonjour les dégâts. Officine subventionnée par la taxe d'apprentissage pour éduquer les citoyens à la politique. BIG MAT .... BIG MAILLON d'une chaine qui fait des gos billets. Tellement peur d'une vaccination des bollahs...Une crise ? qué crise... de foie ?? de foi ??
    encore une écho taxe TOUJOURS LA MEME on a l'habitude... c'est vrai Mr Le Président : on entend gueuler en ce moment, faut pas être sourd !!!!
    RAS LAKOUANE

    RépondreSupprimer

Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-après: propos racistes, attaques et invectives personnelles.