samedi, mars 05, 2016

Pays de Fayence: une activité industrielle sur un site illicite à Tourrettes, angle D56 D562 | Une mise à jour suite à des informations supplémentaires

  Une mise à jour suite à des informations supplémentaires

 Depuis quelques mois nous constatons à Callian à l'angle de la RD562 et de la D56 sur la commune de Tourrettes, face au marché paysan, une activité industrielle intense se dérouler. Il s'agit de la société FC-Aménagements (FC pour Fabrice Combe son gérant). Cette société a été immatriculée en mars 2015 avec pour objet dans la nomenclature Insee NAF "Autres activités extractives n.c.a. (0899Z)" [lien].
Il s'agit de traitement valorisation de matériaux de terrassements par concassge et criblage. Le site est actif et monte en production depuis l'automne 2015. Des riverains sont gênés par le bruit, la circulation des camions, les poussières et se plaignent; leurs biens acquis après une vie de travail se dévalorisent... Suite...

15 commentaires:

  1. je trouve tres bien de dire qu'un comité s'est formé incluant la zone des muriers, la ferme d'allexandre et des riverains mais il faudrait pour cela que ces personnes soient informés!!!! et il semblerait que vous ayez omis de leur en parler...

    RépondreSupprimer
  2. Ces informations proviennent des habitants concernés pas de moi. Je suis en rapport avec eux.

    RépondreSupprimer
  3. pas vraiment car eux ne le sont pas avec vous!!!
    il faut accorder vos violons !!

    RépondreSupprimer
  4. Encore "la commune de Tourrettes" . Décidément, c'est la pétaudière.

    RépondreSupprimer
  5. Les riverains les plus proches du site sur la route de Bagnoles (D56), dont l'entrée du lotissement est à moins de 40m, se plaignent. Leur accès est bloqué fréquemment dans la journée par des gros semi remorques chargés de matériaux à concasser et cribler venant de chantiers de démolition et de terrassements. Ces semis remorques se mettent en travers de la route pour entrer en marche arrière dans le site. Idem à la sortie, route bloquée.

    Les semis attendent leur tour en se garant à droite le long du pare-vue depuis le carrefour de Tire-Boeuf.

    Leur quartier est dévalorisé; la valeur des biens acquis descend en dessous de leur prix d'achat.

    C'est une situation ubuesque! ces gens paient leurs impôts locaux à Callian et à la CdC (part de Callian).

    Cela se passe sur Tourrettes et la commune dit qu'elle ne peut rien faire!!!!! De qui se moque-t-on? Voir les deux séries de photos. Que les maires de Callian et de Tourrettes agissent; que la CdC agisse.

    Sinon que faire: lettres au Préfet, à la DDTM, à la Dreal,.... Envoyer le dossier au Canard Enchaîné; à Mediapart.

    Nos communes et la gendarmerie semblent considérer que tout cela est le fait d'excités écologistes (moi aussi violenté par la même) et qui veulent la mort des entreprises, de leur activité et des emplois.

    RépondreSupprimer
  6. des emplois? des sous-emplois! et le patronat veut encore revenir plus en arrière

    RépondreSupprimer
  7. On ne peut faire n'importe quoi partout sous prétexte d'activité économique et dans ce cas même l'argument du développement ne peut être avancé.Le marché paysan, la ferme Alexandre (produits primés!)situés en face de cette verrue constituent des lieux phares d'un canton qui affiche le développement touristique comme priorité. Ils doivent conserver leur cadre rural pour garder leur attractivité

    RépondreSupprimer
  8. Si vous attendez quelque chose de la commune de Tourrettes, avec son équipe actuelle, vous pouvez attendre longtemps. Bien que le staff soit hyper étoffé, avec les couts qui vont avec, il vaut mieux avoir avec lui de bonnes relations de copinages -voire plus- que des échanges équilibrés. Tant que Bouge n'aura pas été viré, cela ne changera pas.

    RépondreSupprimer
  9. Ne Bouge pas ! avec Bouge, rien ne Bouge !

    RépondreSupprimer
  10. Oh il n'y a pas que Bouge qui ne bouge pas mais aussi les français

    RépondreSupprimer
  11. Effectivement vous avez raison, mais monsieur Bouge est Vice Président de la commission Tourisme à la communauté des communes et devrait réagir pour protéger cet espace car oui il impacte l'environnement à tout point de vue.
    Je dirai de même qu'il ferait mieux de remettre le terrain de l'aérodrome à des sociétés de loisirs de type Club Méditerranée en lieu et place à un club qui pollue la vie de milliers d'habitants d'un point de vue acoustique avec un effet économique local restreint. Tout faux !

    RépondreSupprimer
  12. Et voici l'information complémentaire la plus importante de toutes: l'ONF n'a jamais donné d'autorisation de faire des travaux dans cette carraire. FC-aménagements a fait ces extractions de mini carrières pour satisfaire un riverain en haut de de la carraire pour lui aménager son accès. Le prédécesseur du responsable actuel de l'ONF a dû fermer les yeux à ce qu'on lui demandait sans savoir ce qui serait fait. Nous arrivons enfin au bout des tenants et aboutissants de cette affaire; toujours par un processus "dire le faux (sans le savoir) pour obtenir le vrai".
    Et je suis informé que la mairie de Tourrettes va enfin agir sur tout cela.

    RépondreSupprimer
  13. Vous êtes en france et que ce soit à Paris comme à Tourrettes c'est les copains d'abord

    RépondreSupprimer
  14. Vous écrivez à ce sujet que le terrain en question "loué à FC" le castagneur, appartient à Boccolacci. Il semble que le maire de tourrettes n'ait pas grand chose à refuser à ce propriétaire. Après la "fromagerie" fantome de Lavagne, transformée en centre équestre, avec construction de bâtiments d'habitation qualifiés de "granges à foin" pour les besoin de la cause et ce sur des parcelles classées en PER, pourquoi s'arrêter? Ce ne sera pas le constructeur de yourte sauvage, adversaire de principe aux dernières élections mais réintégré au CM pour le calmer qui dira le contraire.

    RépondreSupprimer
  15. Je ne le dirai pas! je ne veux pas être incendié ni roué de coups. La justice sait.

    RépondreSupprimer

Ce blog est ouvert à la contradiction par la voie de commentaires. Je tiens ce blog depuis fin 2005; je n'ai aucune ambition ni politique ni de notoriété. C'est mon travail de retraité pour la collectivité. Tout lecteur peut commenter sous email valide ou sous son nom. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie.
- Je modère tous les commentaires pour éviter le spam et d'autres entrées malheureuses possibles.
- Cela peut prendre un certain temps avant que votre commentaire n'apparaisse, surtout si je suis en déplacement.
- Je n'autorise pas les attaques personnelles. Je considère cependant que ces attaques sont différentes des attaques contre des idées soutenues par des personnes. Si vous souhaitez attaquer des idées, c'est bien, mais vous devez alors fournir des arguments et vous engager dans la discussion.
- Je n'autorise pas les commentaires susceptibles d'être diffamatoires (au mieux que je puisse juger car je ne suis pas juriste) ou qui utilisent un langage excessif qui n'est pas nécessaire pour l'argumentation présentée.
- Veuillez ne pas publier de liens vers des publicités - le commentaire sera simplement supprimé.
- Je suis pour la liberté d'expression, mais il faut être pertinent. La pertinence est mesurée par la façon dont le commentaire s'apparente au sujet du billet auquel le commentaire s'adresse. Si vous voulez juste parler de quelque chose, créez votre propre blog. Mais puisqu'il s'agit de mon blog, je vous invite à partager mon point de vue ou à rebondir sur les points de vue enregistrés par d'autres commentaires. Pour ou contre c'est bien.
- Je considère aussi que la liberté d'expression porte la responsabilité d'être le propriétaire de cette parole.

J'ai noté que ceux qui tombent dans les attaques personnelles (que je supprime) le font de manière anonyme... Ensuite, ils ont l'audace de suggérer que j'exerce la censure.