dimanche, décembre 25, 2016

Pays de Fayence: passage à la FPU et développement économique



  J'ai connaissance de deux études importantes pour l'avenir de notre CdC: il s'agit d'une étude pour le passage à la FPU (fiscalité professionnelle unique) par Patricia Darellis et d'une étude de la Chambre de commerce et d'industrie du Var CCI-Var pour le développement commercial du pays de Fayence. Comme toujours, je n'ai connaissance de ces études que par des fuites. Les élus devenus décideurs à la CdC n'aiment pas dévoiler ce qu'ils concoctent avant que leurs décisions ne deviennent force de loi locale. Dommage, car la réflexion citoyenne est utile pour la bonne compréhension des décisions. C'est ce à quoi je m'emploie dans ce billet. Lire la suite...

3 commentaires:

  1. Il serait intéressant maintenant de réfléchir comment attirer les commerces et entreprises pour accroître notre autonomie locale, dans la mesure où les ménages suivront et achèteront localement plutôt que dans les grands centres commerciaux voisins. C'est de la qualité de l'offre que dépendra cette évolution. Les exemples réussis de Gamme Vert et de Weldom sont intéressants à cet égard.

    Quelles surfaces commerciales supplémentaires? Où? Quelles entreprises de fabrication? et Où? Installer des surfaces commerciales ou des entreprises de fabricaton à Mons, Seillans, Tanneron ou Saint-Paul?... des entreprises liées aux ressources locales: agricoles, sylvo-pastorales et forestières.

    Les achats à l'extérieur sont principalement pour les produits blancs et bruns (91%), les vêtements (66%) pour lesquels nous n'avons pas les commerces. La filière bois: la production de granulés est entièrement importée ; et l'agriculture de proximité pour accroître la production de nourriture locale.

    RépondreSupprimer
  2. Pour les produits blancs et brun, informatique, vêtements nous avons des boutiques et petites surfaces; aucune succursale de franchisé sur le pays de Fayence(30.000 clients potentiels) ne pourra présenter le choix de Cap 3000, ou des Zones commerciales de Cannes, Antibes, Fréjus-Saint-Raphaël sur des achats chers pour lesquels on regarde et on compare avant de se décider; donc il faut se méfier des idées simplistes que pourraient susciter ces chiffres! Ensuite on dira qu'il faut augmenter la population pour faire vivre ces nouveaux commerces!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense aussi comme vous. Mais si la CdC fait du marketing pour les zones d'activité qui peuvent être développées, si des entreprises, commerces, grandes ou moyennes surfaces y répondent favorablement, selon leur business plan et leur calcul économique, alors elles viendront. La relation entre les activités économiques et commerciales et la population est à double sens. Les entreprises viennent s'il y a du monde, et les gens viennent s'il y a des activités, des infrastructures, des services et des équipements publics; chez nous, les gens sont venus pour les paysages, les grandes propriétés, les grands espaces... or l'État, les PLU et le SCOT veulent limiter cela. Alors attendons les orientations de nos élus décideurs et de leurs conseils, au sein de la CdC!

      Supprimer

Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-après: propos racistes, attaques et invectives personnelles.