dimanche, janvier 15, 2017

Vague de froid, consommation et sécurité de l'approvisionnement en électricité

La vague de froid qui s'installe cet hiver est plus intense que les hivers précédents. Les médias nous informent, chacun à leur manière, des risques de coupures d'électricité. Elles s'informent en fait auprès de RTE (réseau transport électricité) dont on voit maintenant les effets bénéfiques. Comme toujours il est préférable de s'informer à la source. Je mets en liens le document de base "l’équilibre offre-demande d’électricité pour l’hiver 2016-2017" (1).  Je signale aussi l'application smartphone, PC ou tablette eco2mix de RTE. (2) Vous trouverez aussi en (3) "les indisponibilités de moyens de production durant l'hiver 2016-2017".


  1. équilibre offre-demande d’électricité pour l’hiver 2016-2017
  2. application eco2mix pour pc, tablette ou smartphone accessible par google play ou apple store
  3. les indisponibilités de moyens de production durant l'hiver 2016-2017
Pour résumer simplement: la consommation et la production doivent être égales à tout moment. L'ensemble de tous les moyens de production doivent donc être aptes à assurer cet égalité. Nous sommes largement dépendants du chauffage électrique en France permis par le choix et le  développement du nucléaire. En hiver on consomme plus, et cet hiver s'annonce plus froid que d'habitude. Des centrales nucléaires sont en arrêt pour maintenance et mise aux normes de sécurité renforcée par l'Autorité de Sureté Nucléaire. Les moyens de production risquent donc d'être insuffisants lors des pontes de consommation le matin et le soir.  Mais nous avons les énergies renouvelables vent et photovoltaïque et les possibilités d'échanges intra européens, grâce à l'extension des réseaux de transport et d'échange.

Extraits du rapport RTE "l’équilibre offre-demande d’électricité pour l’hiver 2016-2017" (pages 8 et 9)


Un développement de l’éolien et du photovoltaïque qui contribue à la sécurité d’approvisionnement

Avec un total cumulé de 1 900  MW supplémentaires par rapport à l’hiver 2015/2016, les parcs éoliens et photovoltaïques français contribuent plus fortement à la couverture des besoins électriques. Pour tenir compte de l’intermittence de ces parcs de production, RTE utilise les scénarios climatiques fournis par Météo-France qui combinent simultanément les variations possibles de la température, de la vitesse des vents et du rayonnement solaire.

La disponibilité moyenne de la production éolienne dépend fortement  des  conditions  climatiques,  c’est  pourquoi  elle  varie  fortement  selon  ces  conditions.  Le  rapport  moyen  de  production entre l’énergie produite et la puissance maximale installée est estimé à 30% sur l’hiver.

La production photovoltaïque est plus à même à couvrir le plateau du matin que la pointe du soir en hiver, avec un rapport moyen à 13h de 40%.
d'où à nouveau mon appel à la CdC pour un nouveau parc photovoltaïque en pays de Fayence au Jas de la Maure

Une contribution très positive des interconnexions à la sécurité d’approvisionnement

La  capacité  technique  d’importation  de  la  France  pour  cet  hiver est de 12,2 GW soit une augmentation de 30% par rapport à l’hiver 2015/2106. Une telle capacité d’importation, jamais observée jusqu’ici, devrait être rendue possible par la pleine disponibilité de la nouvelle liaison à courant continu avec l’Espagne ou la deuxième année d’exploitation du dispositif d’optimisation de la capacité des interconnexions dit "Flow Based". La coordination renforcée des capacités nord Italiennes qui entrera en vigueur au 1er janvier 2017 contribuera elle aussi à optimiser la capacité d’importation.

Les  simulations  réalisées  par  RTE  intègrent  une  disponibilité de la production à l’étranger qui permet d’envisager  un  niveau  moyen  d’importation  compris  entre  7000  et 11000 MW lors d’une vague de froid durable.  (soit #10% de la consommation maximum prévue de 102000MW)

Plus:  voir mon fil RSS sur l'électricité

1 commentaire:

  1. You really make it seem so easy with your presentation but I
    find this matter to be really something that I think I would never understand.
    It seems too complex and extremely broad for me.
    I am looking forward for your next post, I will try to
    get the hang of it!

    RépondreSupprimer

Ce blog est ouvert à la contradiction par la voie de commentaires. Je tiens ce blog depuis fin 2005; je n'ai aucune ambition ni politique ni de notoriété. C'est mon travail de retraité pour la collectivité. Tout lecteur peut commenter sous email valide ou sous son nom. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie.
- Je modère tous les commentaires pour éviter le spam et d'autres entrées malheureuses possibles.
- Cela peut prendre un certain temps avant que votre commentaire n'apparaisse, surtout si je suis en déplacement.
- Je n'autorise pas les attaques personnelles. Je considère cependant que ces attaques sont différentes des attaques contre des idées soutenues par des personnes. Si vous souhaitez attaquer des idées, c'est bien, mais vous devez alors fournir des arguments et vous engager dans la discussion.
- Je n'autorise pas les commentaires susceptibles d'être diffamatoires (au mieux que je puisse juger car je ne suis pas juriste) ou qui utilisent un langage excessif qui n'est pas nécessaire pour l'argumentation présentée.
- Veuillez ne pas publier de liens vers des publicités - le commentaire sera simplement supprimé.
- Je suis pour la liberté d'expression, mais il faut être pertinent. La pertinence est mesurée par la façon dont le commentaire s'apparente au sujet du billet auquel le commentaire s'adresse. Si vous voulez juste parler de quelque chose, créez votre propre blog. Mais puisqu'il s'agit de mon blog, je vous invite à partager mon point de vue ou à rebondir sur les points de vue enregistrés par d'autres commentaires. Pour ou contre c'est bien.
- Je considère aussi que la liberté d'expression porte la responsabilité d'être le propriétaire de cette parole.

J'ai noté que ceux qui tombent dans les attaques personnelles (que je supprime) le font de manière anonyme... Ensuite, ils ont l'audace de suggérer que j'exerce la censure.