jeudi, février 16, 2017

Conseil communautaire du 13 janvier 2017

Le Conseil communautaire est réuni mardi soir dans la Maison de pays à Fayence. Si l'ordre du jour était assez court, Saint Valentin et match de foot obligent, quelques délibérations importantes ont été débattues. Haut débit et RD562

Haut débit à l'Horizon 2020:

Celle sur l'adhésion au Syndicat mixte ouvert PACA très haut débit a donné lieu à quelques explications de la part de .lean-Luc Fabre. qui a été nommé délégué titulaire et François Cavallier suppléant pour siéger au sein de ce syndicat.

Le haut débit dans le Var c'est parti. La fibre optique a été ramenée à 6 ans du fait de l'intérêt que portent les opérateurs sur ce sujet et de la réaction anticipée du conseil départemental a déclaré le premier.

Dans de nombreuses zones, cet équipement ne sera pas réalisé par le secteur privé et l'action des différentes entités publiques nécessite une parfaite cohérence. C'est un enjeu primordial pour le Pays de Fayence, notamment pour certaines zones du territoire. que le déploiement de la fibre optique, dans le cadre du Schéma directeur territorial d'aménagement numérique (SDTAN) du Var.

 Cette délibération a été approuvée à l'unanimité bien sûr et on peut compter sur l'arrivée du très haut débit à l'horizon de 2020.

RD562: Une épine dorsale déficiente

Dans la rubrique des finances locales, il a été surtout question de la création des voies de desserte de la Barrière-Fondurane, ce qui appelle à des demandes de subventions et des plans de financement pour les deux tranches de l'opération.

Le conseil départemental. l'État, la commune de Montauroux et la Communauté de communes devraient participer à cette réalisation d'un coùt de 1511000€ H.T pour la totalité des travaux. C'est une nécessité absolue au regard du fort développement démographique et économique qui s'est effectué sans réel plan d'ensemble le long de la RD562, véritable épine dorsale du territoire de la plaine entre Montanroux et Fayence.

L'axe routier est saturé, les entreprises existantes ne peuvent se développer. les nouvelles .s'implanter, avec unie forte accidentologie sur quelques kilomètres et une banalisation du paysage au pied des magnifiques villages perchés du Pays de Fayence.

Là aussi une demande de subvention est nécessaire pour des travaux chiffrés à 1903220€. Une aide de l'État de l'ordre de 261873€ a déjà été attribuée et René Ugo président de la ComCom. propose la sollicitation de l'Agence de l'eau à concurrence de 1272346 euros. Le conseil a voté à l'unanimité cette délibération. Quelques questions sur la fonction publique et l'agriculture ont conclu ce conseil, court mais important pour l'avenir du Pays de Fayence.

Source: Var Matin 16  février 2017 Christian Godet.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ce blog est ouvert à la contradiction par la voie de commentaires. Je tiens ce blog depuis fin 2005; je n'ai aucune ambition ni politique ni de notoriété. C'est mon travail de retraité pour la collectivité. Tout lecteur peut commenter sous email valide ou sous son nom. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie.
- Je modère tous les commentaires pour éviter le spam et d'autres entrées malheureuses possibles.
- Cela peut prendre un certain temps avant que votre commentaire n'apparaisse, surtout si je suis en déplacement.
- Je n'autorise pas les attaques personnelles. Je considère cependant que ces attaques sont différentes des attaques contre des idées soutenues par des personnes. Si vous souhaitez attaquer des idées, c'est bien, mais vous devez alors fournir des arguments et vous engager dans la discussion.
- Je n'autorise pas les commentaires susceptibles d'être diffamatoires (au mieux que je puisse juger car je ne suis pas juriste) ou qui utilisent un langage excessif qui n'est pas nécessaire pour l'argumentation présentée.
- Veuillez ne pas publier de liens vers des publicités - le commentaire sera simplement supprimé.
- Je suis pour la liberté d'expression, mais il faut être pertinent. La pertinence est mesurée par la façon dont le commentaire s'apparente au sujet du billet auquel le commentaire s'adresse. Si vous voulez juste parler de quelque chose, créez votre propre blog. Mais puisqu'il s'agit de mon blog, je vous invite à partager mon point de vue ou à rebondir sur les points de vue enregistrés par d'autres commentaires. Pour ou contre c'est bien.
- Je considère aussi que la liberté d'expression porte la responsabilité d'être le propriétaire de cette parole.

J'ai noté que ceux qui tombent dans les attaques personnelles (que je supprime) le font de manière anonyme... Ensuite, ils ont l'audace de suggérer que j'exerce la censure.