samedi, février 04, 2017

Le pays de Fayence toujours en croissance


tassy-hopital.jpgLe territoire du pays de Fayence est en toujours en croissance, porté par son attractivité pour les étrangers de la région et par son caractère semi-rural proche des Alpes Maritimes saturées. Les agences immobilières qui se partagent le marché de l'offre et de la demande de logements disent que pour des logements qui se situent dans la fourchette 320-350k€, le marché se porte bien. La demande émane de couples primo-accédants ou non, venant des AM, voulant quitter la ville pour venir au calme, et prêts à faire des trajets vers leur lieu de travail.
C'est un constat que tout le monde connaît, voit et ressent.
Alors quid de la disponibilité en l'eau et en l'électricité,  vu l'accroissement de la population qui va continuer, avec la loi Alur.  Suite...

8 commentaires:

  1. La question essentielle est posée dans le texte:"la question est de savoir si les prélèvements aux sources de la Siagnole sont assurés en cas d'étiage d'années sèches". Quels ont été sur le temps long, dans le passé les débits d'étiage. J'ai demandé communication de ces données à E2S qui a une délégation de service public et a été chargée par arrêté préfectoral du 28 juillet 2015 d'enregistrer en continu le débit prélevé et le contrôle du débit réservé (à la rivière).

    RépondreSupprimer
  2. j'ajoute un commentaire pour compléter ma précédente remarque et illustrer la nécessité d'une vision communautaire du problème de l'eau dans ce canton (indépendamment du type de gestion qui est un problème politico-économique)
    La mairie de Callian a fait procéder à une MISE a JOUR DU SCHEMA DIRECTEUR D'EAU POTABLE (référencé dans un précédent article de ce blog) qu'elle a eu l'obligeance de me communiquer.
    Le rapport se base sur un débit entrant dans les réservoirs de 43 l/s au total (page 18); mais ce n'est pas un droit juste la possibilité offerte par l'hydraulique; le rapport se base sur ce chiffre pour affirmer que "La ressource est suffisante en situation future (Horizon 2035) en période de pointe"(page 37). Mais en période de sécheresse et d'étiage de la Siagnole plus accentué qu'en 2016, comme il y en a eu dans le passé, que se passera-t-il? Les autres communes tireront aussi sur une ressource devenue insuffisante!
    Toujours sur ce sujet de l'approvisionnement de Callian on observe page 45 de ce schéma que l'autonomie de stockage de 3 réservoirs de la commune sur 4 est déjà inférieure 24 H; or le rapport rappelle:"On considère qu'une autonomie de 1 journée est satisfaisante pour faire face au problème rencontré: pollution accidentelle de la ressource, casse sur l'adduction..."
    J'aurais d'autres réfléxions sur ce schéma mais je m'en tiens à ces commentaires sur le sujet des débits disponibles en période de sécheresse pour illustrer le besoin d'une réflexion communautaire sur ce sujet.

    RépondreSupprimer
  3. Oui! Le schéma directeur d'alimentation en eau potable SDAEP de Callia, mis à jour en septembre 2016, part du postulat qu'E2S fournira toujours à la commune l'eau nécessaire à tout moment de l'année pour maintenir ses trois réservoirs pleins - Fontenouille et les deux de la Pinée. Il est bien dit qu'il s'agit d'un postulat. C'est en partant de cela, que le cabinet Conseil Grontmij analyse la consommation d'eau actuelle et future selon des hypothèses de croissance de la population en relation avec le PLU et les données que lui a fournies la commune. La vulnérabilité des réservoirs est bien pointée mais c'est dans le cas d'une interruption accidentelle comme une rupture de conduite alimentant les réservoirs. Les données ont manqué à Grontmij pour réaliser une étude complète. Il en est ainsi du rendement consommation/production qui a été pris à 0.71 comme en 2002, alors que ce rendement a forcément dû augmenter à cause des travaux d'entretien de son réseau réalisés par la commune. Le SDAEP pointe aussi, l'insuffisance du réseau pour la protection incendie. Cela dit, chaque commune a son SDAEP puisqu'il s'agit d'un document obligatoire. C'est donc en amont des réservoirs des communes, au niveau E2S que se pose le problème de la sécurisation de l'AEP. Sachant que le réseau E2S se compose désormais de deux parties: une partie la plus ancienne étant le prélèvement aux sources de la Siagnole avec un débit de 320litres/sec ce qui correspond à 10 millions de m3/an; et une partie nouvelle dans la plaine avec 3 forages (la Barrière, Tassy 1 et Tassy 2) avec un débit de 175litres/sec et un volume de 5.5 millions de m3/an. La question est donc de savoir si ces débits sont assurés à tout moment de l'année en cas d'étages d'années sèches.

    RépondreSupprimer
  4. Autre info: la masse d'eau qui alimente le sources de la Siagnole et de la Siagne est énorme. Il n'y a jamais eu jusqu'à maintenant d'interruption de l'AEP aux sources de la Siagnole; autrement dit le prélèvement de 320l/sec a toujours été là. La Siagne est réputée ne pas avoir de niveaux d'étiages faibles (Source DIREN). Des traçages d'eau vers les sources de la Siagnole sont aussi significatifs: injectés dans le plat de la Luby en amont de Mons sur la D37, les eaux se retrouvent aux sources rapidement, ce qui montre l'étendue de la masse d'eau, et le Fil n'est qu'un des chenaux. Mais j'aurai les débits des sources en années sèches par E2S.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce qui compte ce n'est pas la masse d'eau mais ce qui resssort aux sources de la Siagnole et qui est directement lié à la pluviométrie saisonnière; Que la Siagne n'ait pas d'étiage faible (à vérifier!) ou pas n'est pas le problème: ce n'est pas la Siagne qui nous alimente par gravité mais les sources de la Siagnole. Il faut cerner les problèmes.

      Supprimer
    2. Je ne comprends pas cette obstination à vouloir que le stock d'eau ne fournisse pas le flux annuel y compris aux étiages, en l'absence de données des débits.

      Supprimer
  5. je ne comprends pas cette dernière phrase qui mêle le stock d'eau et l'absence de données de débit;
    On exploite un captage de source naturelle Karstique qui est une ressource renouvelable dont le débit est fonction de la pluviométrie saisonnière; Après une saison sèche le débit baisse rapidement ce qui montre qu'il y a peu de stockage et donc de réserve et qu'on est à la merci d'une sécheresse un peu plus prononcée...ou d'une consommation qui s'emballe!

    RépondreSupprimer
  6. DEBIT DES SOURCES DE LA SIAGNOLE EN PERIODE DE SECHERESSE :
    L'arrêté préfectoral du 28 Juillet 2015 porte la réserve obligatoire à laisser couler dans le lit de la Siagnole de 20 à 40 l/s à la source la plus haute ce qui semble logique si on veut que la rivière coule tout au long de son lit et conserve son attrait touristique (objectif de développement affiché). On comprend à la lecture du blog qu'E2S souhaiterait étaler les 40l/s sur les 3 sources ce qui semblerait indiquer de possibles difficultés en période de sécheresse. J'ai demandé à E2S de me communiquer les chiffres des débits restants à la Siagnole et de la consommation. Il faut rappeler que l'approvisionnement en eau de l'habitat collinaire en pays de Fayence dépend presque exclusivement des sources de la Siagnole et que les forages de la plaine s'ils soulagent E2S ne sont pas utilisables pour alimenter l'habitat collinaire; la sécurité de l'alimentation en eau de cet habitat dépend des sources de la Siagnole et DE LEUR DEBIT EN PERIODE SECHE.

    RépondreSupprimer

Ce blog est ouvert à la contradiction par la voie de commentaires. Je tiens ce blog depuis fin 2005; je n'ai aucune ambition ni politique ni de notoriété. C'est mon travail de retraité pour la collectivité. Tout lecteur peut commenter sous email valide ou sous son nom. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie.
- Je modère tous les commentaires pour éviter le spam et d'autres entrées malheureuses possibles.
- Cela peut prendre un certain temps avant que votre commentaire n'apparaisse, surtout si je suis en déplacement.
- Je n'autorise pas les attaques personnelles. Je considère cependant que ces attaques sont différentes des attaques contre des idées soutenues par des personnes. Si vous souhaitez attaquer des idées, c'est bien, mais vous devez alors fournir des arguments et vous engager dans la discussion.
- Je n'autorise pas les commentaires susceptibles d'être diffamatoires (au mieux que je puisse juger car je ne suis pas juriste) ou qui utilisent un langage excessif qui n'est pas nécessaire pour l'argumentation présentée.
- Veuillez ne pas publier de liens vers des publicités - le commentaire sera simplement supprimé.
- Je suis pour la liberté d'expression, mais il faut être pertinent. La pertinence est mesurée par la façon dont le commentaire s'apparente au sujet du billet auquel le commentaire s'adresse. Si vous voulez juste parler de quelque chose, créez votre propre blog. Mais puisqu'il s'agit de mon blog, je vous invite à partager mon point de vue ou à rebondir sur les points de vue enregistrés par d'autres commentaires. Pour ou contre c'est bien.
- Je considère aussi que la liberté d'expression porte la responsabilité d'être le propriétaire de cette parole.

J'ai noté que ceux qui tombent dans les attaques personnelles (que je supprime) le font de manière anonyme... Ensuite, ils ont l'audace de suggérer que j'exerce la censure.