dimanche, janvier 28, 2018

Montauroux: Aldi, confirmation de fermeture


 Vendredi 26 janvier 2018, un représentant de la direction d'Aldi-Marché Cavaillon est venu confirmer la fermeture du magasin Aldi Montauroux, installé là depuis 1998, un des premiers de l'enseigne en région PACA. Pourquoi? mystère du choix des actionnaires basés à Essen en Allemagne, mais forcément en  concertation étroite avec les dirigeants à Cavaillon qui connaissent et gèrent l'ensemble des magasins et le personnel de l'enseigne en région sud.

Les actionnaires délèguent leurs pouvoirs à un conseil d'administration qui délègue à un président directeur général. Les actionnaires ont décidé d'un changement de stratégie économique et commerciale; le PDG applique ce plan. C'est la même chose chez Carrefour! chez Intermarché avec le Nutella LOL! et chez Lidl à Callian qui veut doubler sa surface de vente en allant sur le plan de la grande Vigne en face.

La fermeture est donc le résultat d'un choix de changement de stratégie d'entreprise,  un changement qui implique la fermeture de certain(s) magasins... dont ... Montauroux. Ceci en dépit de résultats excellents en volume des ventes et de clients, en progression annuelle, et même d'un classement numéro 1 dans la vente des produits dits "opportunités" situés à l'entrée du magasin. Les clients et le personnel ne comprennent pas (*); mais les actionnaires sont souverains en économie de marché.

Le responsable était venu annoncer officiellement la fermeture du magasin, le 31 mars,  au personnel et demander ce qu'ils souhaitent: reclassements ou licenciements. Dans une si petite structure de 6 personnes, les choses ne devraient pas mal se passer en raison de la dispersion de la totalité du personnel géré, en 92 magasins, donc des équipes de 6-8 personnes dans chaque magasin. Il en résulte une gestion de personnel spécifique (*).

Cela dit, le dirigeant a été accueilli par une trentaine de personnes, tous clients du magasin, venus dire leur attachement à l'enseigne, à ses produits et à son personnel. Surpris de ce rassemblement à l'entrée du magasin, à laquelle il ne s'attendait pas, il a néanmoins joué le jeu des questions - reponses avec bonheur. Il a déclaré  que la fermeture était  le résultat du choix des actionnaires quant à la stratégie de l'entreprise pour s'adapter au marché (ça rappelle Carrefour!). Il a dit qu'il transmettrait à sa hiérarchie le déroulement de cette manifestation: l'attachement des clients à l'enseigne et que peut-être un jour Aldi déciderait d'un nouveau magasin dans le pays de Fayence. Que Dieu l'entende!

(*) le personnel n'est pas obligé d'en rester là; ils peuvent demander des informations supplémentaires. Il existe un comité d'entreprise avec des délégués du personnel élus par leurs pairs. Le CE a dû être convoqué; le plan de restructuration a dû être présenté et expliqué; des questions ont dû être posées et des réponses données. Les délégués du personnel font-ils le boulot pour lequel ils ont été élus?  Voir sur le site du gouvernement la législation des CE.

3 commentaires:

  1. Malheureusement la purge en distribution alimentaire ne fait que commencer.D'autres enseignes et réseaux vont suivre car le parc veillissant est de moins en moins rentable.
    (POUR LES ACTIONNAIRES DE CES GROUPES°)
    La course à l'implantation commerciale avec le rendement optimisé pour les investisseurs et les taxes juteuses pour les élus entraîne ce résultat et la casse en matière de masse salariale seul vecteur d'ajustement comptable dans notre pays.

    RépondreSupprimer
  2. En plus ,la grande distribution alimentaire loin d'être des idiots ,continue leur politique d'implantation d'une autre manière en ayant mis la main sur le Bio , la proximité ....
    Et mettent sur le tapis des indépendants franchisés , qui eux ne peuvent manifester !
    La finance quand tu nous tiens !

    RépondreSupprimer
  3. Peut-être pourrait-on reclasser le personnel
    chez Marie Blachère ?

    RépondreSupprimer

Ce blog est ouvert à la contradiction par la voie de commentaires. Je tiens ce blog depuis fin 2005; je n'ai aucune ambition ni politique ni de notoriété. C'est mon travail de retraité pour la collectivité. Tout lecteur peut commenter sous email valide ou sous son nom. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie.
- Je modère tous les commentaires pour éviter le spam et d'autres entrées malheureuses possibles.
- Cela peut prendre un certain temps avant que votre commentaire n'apparaisse, surtout si je suis en déplacement.
- Je n'autorise pas les attaques personnelles. Je considère cependant que ces attaques sont différentes des attaques contre des idées soutenues par des personnes. Si vous souhaitez attaquer des idées, c'est bien, mais vous devez alors fournir des arguments et vous engager dans la discussion.
- Je n'autorise pas les commentaires susceptibles d'être diffamatoires (au mieux que je puisse juger car je ne suis pas juriste) ou qui utilisent un langage excessif qui n'est pas nécessaire pour l'argumentation présentée.
- Veuillez ne pas publier de liens vers des publicités - le commentaire sera simplement supprimé.
- Je suis pour la liberté d'expression, mais il faut être pertinent. La pertinence est mesurée par la façon dont le commentaire s'apparente au sujet du billet auquel le commentaire s'adresse. Si vous voulez juste parler de quelque chose, créez votre propre blog. Mais puisqu'il s'agit de mon blog, je vous invite à partager mon point de vue ou à rebondir sur les points de vue enregistrés par d'autres commentaires. Pour ou contre c'est bien.
- Je considère aussi que la liberté d'expression porte la responsabilité d'être le propriétaire de cette parole.

J'ai noté que ceux qui tombent dans les attaques personnelles (que je supprime) le font de manière anonyme... Ensuite, ils ont l'audace de suggérer que j'exerce la censure.