samedi, janvier 05, 2019

Lettre mensuelle de François Cavallier conseiller départemental du Var janvier 2019

  1. De Fondurane à la Barrière, du neuf pour la RD 562
  2. Aérodrome  zones de voltige, la suite
  3. le R.I.C., et si on votait déjà quand c'est l'heure ?
  4. Casiers 3 et 4 de Bagnols, des projets raisonnables et responsables
  5. Humeur: Fontsante comme danger pour l'eau, ou l'argument inaudible
  6. Subventions: 19 Novembre 2018
Suite...

9 commentaires:

  1. Cet élu se refait une virginité politique sans cesse et depuis trop longtemps !
    Certes, avec une plume intéressante mais qui ne trompe plus grand monde sur la place.

    RépondreSupprimer
  2. Pour le moment, c'est le seul politique qui cherche a faire avancer le shmilblick, et si au lieu de critiquer tout le temps, on l'aider à avancer. La critique n'a jamais fait avancer quoi que ce soit, mais c'est très facile.
    Je ne dit pas adhérer à toutes ses idées, mais quand elles vont dans le bon sens, il faut soutenir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entièrement d'accord avec vous sur la critique mais on ne peut pas être pompier et pyromane !
      Sous entendu que le désordre occasionné par cet élu
      (et d'autres) dans l'organisation de notre pays de fayence
      plaine commerciale abominable; désertion des villages, ...
      ne peut être résolu et amélioré par le même.

      Supprimer
  3. Je vous trouve injuste. D'accord, vous ne voterez pas pour lui s'il se représente en 2020. Mais concernant la plaine, il n'est pas seul dans l'histoire de son développement. Tourrettes, Mercuriales, centre commercial d'un seul  tenant; idem Agora; Montauroux chapelet  depuis Leclerc, Espace, occidentlal Est et Ouest, Apier, Fondurane, Sirius, Barrière 1 et 2....  Voir mon billet sur les centres commerciaux. Cela dit,  remettre tout ça en bonne ordre, des pistes cyclables, des voies parallèles, des commerces visibles  et agréables à visiter... c'est tout un programme difficile à réaliser après 30 ans d'erreurs comme cela apparaît dans les circonstances d'aujourd'hui.  Faire revivre les centres villages?  Mais ils continuent de se vider. C'est plus facile dans des villes moyennes  mais pour nos petites communes c'est plus difficile. Alors il me semble que c'est bien  sur l'amélioration de la plaine au pied des villages  qu'il faut tavailler. Voir   Olivier Razemon "comment arrêter de tuer les centres villes". ça concerne les villes moyennes, mais il y a des idées.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai toujours voté pour cet élu mais je pense qu'il est temps maintenant d'en changer.
      Et comme vous dites il n'est pas le seul , ce que je précise rapidement dans mon message précédent.
      Comme pour le reste de la CDC pays de Fayence....

      Supprimer
  4. Je vous comprends et partage ce point de vue. C'est pourquoi j'ai publié dans un post précédent le souhait d'une sorte de programme commun de candidats des 4 communes noyau de la plaine en 2020,  avec des listes transversales représentant les principales sensibilités. Une sorte de fusion donc. Les programmes pourraient être élaborés lors de conférences de consensus où chacun donnerait son avis de manière équilibrée en temps de parole.  Et une ou deux réunions communes pour bien fusionner le tout. Voir mon post de ce jour qui revient à ce sujet: intelligence collective LIEN.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et je note que Jean-Yves Huet a déjà annoncé sa candidature lors des voeux de la commune vendredi 4 janvier! était-ce le lieu et le moment de le faire?

      Supprimer
  5. Comme vous le savez, la politique des partis politiques n'est pas celle que nous attendons toujours.
    par exemple : si une commune est de tendance droite, les habitants voterons pour le candidat de droite quel qu'il soit (ou presque) et il est plutot rare que 2 represantant du meme parti se canibalisent les voies (surtout s'il y a un candidat RN en embuscade)
    Il reste la solution du candidat sans étiquette, mais sans le soutient d'un parti, c'est plutot difficile, si il est élu, il n'aura pas le poids d'un encarté au niveau départemental et régional.
    En cette période de dégagisme, cela parait donc possible, mais attention à ne pas remplacer un renard par un loup
    Dans tous les cas, les villages continuerons à etre déserté, c'est le XXI siécle qui le veut, et la plaine ne pourra etre remise en bon ordre que sur plusieurs mandats.
    La solution la plus efficace serait la fusion des communes pour ne pas avoir de querelle de chateau.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. nous voilà deux à être sur la même longueur d'onde. Fusion! je sais deux futurs candidats qui sont pour cette méthode. Il en manque donc deux... laissons le temps faire son oeuvre et espérons. Voir mon dernier billet sur comment arrêter de tuer les centres villes et villages. Lien.

      Supprimer

Vu les commentaires récents sans aucun rapport avec les billets, dorénavant pour commenter il faut avoir un compte google et s'identifier.

Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-après: propos racistes, attaques et invectives personnelles.