samedi, novembre 02, 2019

De la nécessité d'avoir plusieurs listes aux municipales 2020

Les listes ont du mal à se former. Il faut une tête de liste, des proches de la tête de liste pour être les futurs adjoints, un homme une femme alternativement dans la liste.... Difficile de rassembler des hommes et des femmes volontaires et motivé.es pour un mandat de six ans.

Pourtant il est indispensable qu'il y ait des listes alternatives, pour que la diversité des visions et des avis nourrissent les futures six années de notre territoire. Non dans une posture d'opposition stérile et systèmatique, mais dans l'optique d'avoir droit au chapître, de manière indépendante, publiquement,  sans devoir rester dans l'allégeance, au motif de la solidarité politique avec une majorité.
Cela dit, les listes alternatives concourent pour seulement 2 ou 3 places à cause du mode de scrutin: prime à la liste arrivant en tête (la moitié des sièges) et partage de l'autre moitié à la proportionnelle entre les listes.  L'idéal à mon sens, c'est trois listes... Les listes minoritaires auront donc 2 ou 3 sièges.
Mais ceci facilite la constitution de listes alternatives. Il faut un ensemble d'hommes et de femmes,  partageant la même vision des choses, sans idéologie ni postures politiciennes, conscients de l'intérêt de pouvoir exprimer leur point de vue en conseil municipal et si possible communautaire, par la voix de leurs 2 ou 3  représentants élus. Ces listes devraient rester vivantes après les élections, durant tout le mandat, une sorte de cabinet fantôme..

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-après: propos racistes, attaques et invectives personnelles.