mercredi, mars 11, 2020

Municipales: A Fayence Laquelle des 4 listes l'emportera? Lettre de Bernard Henry à l'Adefa

COMMUNIQUE DE Bernard HENRY. TETE DE LISTE " FAYENCE : C'EST VOUS "
"Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément." Nicolas Boileau (1636-1711)
 ET bien voilà M. SCHREIBER, il suffisait d'être plus claircomme dans votre dernier mail.
Un mail de plus, un mail de trop en signe d'aveu qui vous déshonore et qui vous accable.
Nul n'était besoin de me harceler depuis des mois au téléphone et par des courriels insidieux tous plus blasphématoires et mensongers les uns que les autres, visant à me discréditer personnellement et nominativement comme si j'étais le seul et unique édile de Fayence.
Après la Camandoule, la remise en cause d'une délibération du Conseil Municipal de février 2015 sur la cession d'un chemin, me voilà aujourd'hui fourvoyé avec l'émir du Qatar au sujet d'une délibération de 2019. Vous n'auriez pas un ami Russe ou Chinois qui traine quelque part ? 
Convenons que votre mail éclaire tout cela d'un œil nouveau car depuis votre déconvenue des Cauvets, chantage auquel M. le Maire n'a pas voulu souscrire, vous avez détourné l'objet d'une Association respectable en outil de dénigrement dans le but de propagande électorale pour un candidat de vos amis et qui a sur sa liste des membres de votre "association".
Louable effort d'intoxication des électeurs mais j'ai confiance, ils sauront faire la part des choses. Bravo. Quelles pratiques et quelle éthique que la vôtre et quel soufflet pour les créateurs de l'ADEFa qui n'avaient pas, je pense, imaginé une telle imposture.
Je ne vous salue pas Monsieur, mais au même titre que n'importe lequel des électeurs Fayençois, vous êtes convié à ma réunion publique du 12 mars à moins qu'à force de vouloir laver plus blanc que blanc vous ne deveniez complètement transparent.

3 commentaires:

  1. Excellente illustration des qualités de M. bernard Henry, polémique gratuite, parfaitement excessive, d'un autocrate au petit pied que l'on ne voit pas très bien à la tête de notre mairie.
    Camandoule a effectivement echappé à l'urbanisation à la Henry, par contre nous n'avons toujours pas communication de l'enquête publique relative au chemin de l'émir ...

    Pour l'anecdote, "les chiens aboient, la caravane passe" est le commentaire favori de notre irascible candidat vis à vis des interventions de l'AdéFa depuis l'invalidation du projet de Super U dans la plaine en 2010.
    Il est à ne pas craindre qu'il soit en train d'inverser la tendance passée!

    RépondreSupprimer
  2. Messieurs ,
    vous ne servez strictement à rien !

    RépondreSupprimer
  3. Patrick Schreiber président de l'Adéfa12 mars, 2020 10:25

    Bernard Henry, se sent harcelé par les interventions de l’AdéFa dans la campagne électorale, ce qui peut se comprendre puisque notre critique de la gestion des 6 dernières années porte essentiellement sur le poste «urbanisme», notre objet social.

    Sa réaction du 10 mars montre cependant la fragilité du personnage, fragilité qui ne le qualifie guère pour une gestion efficace de notre mairie.
    Il voit du «blasphème» dans la critique démocratique, des mensonges qu’il ne précise pas, même sur sollicitation privée, et ne se sent pas tenu, comme la loi l’exige, de mettre à la disposition des fayençois des informations à caractère public.
    Le reste n’est pas blasphématoire vis à vis de l’AdéFa et de son président qui restent dans la sphère laïque, mais de l’ordre du diffamatoire.


    On retiendra que Bernard Henry, qui a toujours refusé de dialoguer avec l’AdéFa, depuis l’annulation du projet Super U de 2010, n’a aucune des qualités d’ouverture et de dialogue que l’on est en droit d’attendre du 1° magistrat de notre commune.


    Cordialement


    patrick Schreiber, pdt AdéFa

    RépondreSupprimer

Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer tout commentaire indésirable selon les critères ci-après: propos racistes, attaques et invectives personnelles; et que les commentaires soient signés et accompagnés d'une adresse email valide.