dimanche, décembre 23, 2012

L'enquête publique sur le projet de PLU de Callian s'est achevée

L'enquête publique sur le projet de PLU de Callian s'est achevée le 21 décembre au soir. Le commissaire enquêteur Mr Larrieu (CE) a reçu les 19 et 26 novembre, les 3, 10, 17 et 21 décembre en mairie. Il a été à l'écoute des points de vue des visiteurs.

J'ai rencontré le CE les 10 et 21 décembre. J'ai échangé avec lui sur la conception du PLU, le diagnostic (présentation), le PADD, le plan de zonages et les réserves publiques. Les modalités de cette enquête étaient différentes de celles que j'ai connues ailleurs: le dossier des documents consultables était dans une autre pièce; le CE recevait les visiteurs séparément pour des raisons de confidentialité.

Des échanges que j'ai eus, il ressort que le PLU est "malthusien" dans ses principes: les maîtres mots sont "restreindre, préserver, maîtriser" ... Cela se traduit par la phrase clé de la mairie "on n'accordera seulement 17 permis par an en moyenne".

En conséquence, la grande majorité des contributions consignées sur les deux registres ouverts par le CE, expriment des intérêts particuliers: les uns souhaitant que leurs terrains deviennent constructibles, d'autres inquiets que leur zone d'habitat le devienne, d'autres préoccupés de préserver le caractère rural ou agricole de leur zone.


À mon sens le PLU n'est pas allé assez loin: il manque le document d'orientations générales DOG prévu au PLU, pour l'application du PADD et des zonages [lien]. Le projet garde en réserve deux zones AU destinées à une urbanisation future selon l'évolution de la demande, à savoir la friche industrielle de la ferme avicole des Touos, et des terrains à proximité des tennis. Le maire a renoncé au projet de ZAC multi-sites qu'il avait proposé, mais il ne l'a pas remplacé par autre chose de précis.

Pour ma part, je pense qu'un autre élément important du PLU n'a pas été suffisamment travaillé: c'est le développement de la plaine, la partie la plus étroite au centre de la commune. Clairement la plaine, de Tireboeuf à Agora jusqu'à la Camiole, puis Montauroux au delà, est un espace urbain en cours de devenir. Tout développement doit se faire avec Montauroux dans le cadre du SCOT qui n'avance guère dans ce sens. D'après moi, il faut penser ce développement selon des principes d'équilibre entre commercial, résidentiel et espaces agricoles résiduels. Et il faudrait développer depuis le pied des villages, un maillage de voies de circulation recalibrées et reliées à la RD562 - les chemins des Crotons sur Callian et de Gimbrette sur Montauroux. Cet axe est relié à la RD562 par le chemin Jean Paul à Callian et le chemin Vincent à Montauroux; il faudrait une liaison supplémentaire entre les deux. Cela permettrait d'irriguer cette partie de l'unité urbaine Callian-Montauroux par de la circulation locale, accédant au passage aux agriculteurs qui pratiquent le maraîchage et ainsi de valoriser leur activité et leurs productions de terroir. Préserver les terres agricoles, oui, pour des productions vivrières.

Le CE va maintenant travailler avec les dossiers du PLU chez lui; il compte remettre son rapport dans un mois. Je souhaite que la mairie le mette en ligne sur son site pour consultation.

Vos contributions seront les bienvenues.

7 commentaires:

  1. Saluons tout d'abord l'existence de ce PLU dans un contexte mou, le SCoT est semble t il enlisé depuis l'épisode agglo St Raphaël et la plupart des autres communes semblent assez satisfaites de se contenter de l'attendre.

    Saluons aussi son coté malthusien qui préserve le village de la folie immobilière propre à notre région, notons qu'il est plus courageux de freiner les appétits immobiliers que de les laisser prospérer en se battant la coulpe.

    Reste la plaine, mais, comme noté par Pierre Ratcliffe, son évolution doit relever, pour arriver à une cohérence globale, de la communauté de communes, au sens juridique ou au moins par une collaboration intelligente des 4 maires concernés. Rien à attendre donc dans l'immédiat, le principal acteur du désordre actuel est toujours en place, et nous avons là le principal enjeu des municipales de 2014 pour notre CdC.

    RépondreSupprimer
  2. He bien moi, Pierre, je ne suis pas déçu d'entendre "restreindre, préserver, maîtriser" et 17 permis par an, parfait! C'est ce que M Cavallier avait annoncé lors de sa campagne, il a promis moins de construction et il va le faire. En tant qu’électeur, quelle satisfaction de voir un élu respecté ses promesses. Il me semble que rares sont les habitants qui ne souhaitaient pas une limitation de l'urbanisation.

    RépondreSupprimer
  3. Pierre pouvez nous, nous expliquer la suite. ( car apparemment la cadre en communication de Callian n'est pas payé pour communiquer).
    Je m'explique:
    On nous a présenté un PLU. Maintenant, certaines personnes ont pu aller évoquer leur souhaits devant le commissaire enquêteur.
    Est ce que les dernières modifications vont nous être soumises avant approbation? Ne va t on pas découvrir certains terrains constructibles rajoutés en dernière minute( car je doute de voir apparaitre l'inverse.)
    Et quand est ce que le PLU va être réellement applicable?
    Quid des zones à risques?
    Vous dites " les documents consultables étaient dans une autre pièce" je pensais que sur le site de la mairie, on nous avez mis tous les document du PLU? Y avait il chez le commissaire d'autres documents auquels le plus grand nombre n'aurait pas eu accès?


    RépondreSupprimer
  4. jUSTE POUR RIRE : DIX SEPT PERMIS d'une seule unité ??? On peut aussi comptabiliser la dedans, un permis pour cinquante appartements sociaux...
    JEAN RIGOL ANKHOR

    RépondreSupprimer
  5. Les documents du PLU n'étaient pas disponibles dans la salle de conseil où le commissaire enquêteur recevaient ses visiteurs - il y avait seulement le plan de zonages. Ces documents étaient consultables par ailleurs (via l'urbanisme); mais c'étaient ceux publiés sur le site de la mairie sous un format non accessible à l'internaute lambda (tous sous enveloppe zip et mélangés avec des documents non pertinents). C'est pourquoi j'ai téléchargé les documents, les ai dézippé et ai les présenté sous la forme d'un dossier consultable par chacun sur le blog. Concernant les visites et les insertions sur les 2 registres, la grande majorité de celles-ci étaient d'ordre d'intérêt privé et particulier. Nous devons attendre la remise du rapport du commissaire enquêteur, et que le "service communication de Callian" nous en fasse connaître le contenu, soit directement dans le blog soit en nous signalant un lien vers le site de la mairie qui le fera connaître.

    RépondreSupprimer
  6. Merci pour vos informations, je suis en attente depuis trop longtemps (+10ans)pour le changement favorable du Plu, l'enquête publique est ma dernière chance, j'espère que l'on tiendra compte du cas par cas sans influence politique. Votre blog est très intéressant, riche et complet, je vous ai mis dans mes favoris. Vous êtes un passionné généreux. Merci. Pet. COLLOMP

    RépondreSupprimer
  7. Nos flux de pensées se sont croisés aujourd'hui; j'ai travaillé ce dimanche pour augmenter les connaissances de tous sur ce PLU et leur permettre d'agir le cas échéant. Il faut lire en conjonction 3 documents: le PADD qui est le document de base qui commande tout - le zonage et le règlement. Les trois doivent être parfaitement cohérents et ne révéler aucune contradiction. Sinon les juges administratifs peuvent l'annuler et faire revenir au POS précédent. Il ne doit pas non plus y avoir de discrimination: certaines dispositions favorisant certains individus ou groupes au détriment d'autres; c'est plus délicat à juger mais il y a eu des annulations à ce motif.
    Je vous suggère d'utiliser à nouveau mon billet mis à jour

    [lien]

    et le document sur le règlement

    [lien]

    Je publierai prochainement un nouvel outil de compréhension avec tous ces éléments.

    Cordialement

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.