dimanche, février 23, 2014

Préserver Fayence : élaboration du Plan Local d'Urbanisme de Fayence

Dès après les élections municipales, la transformation du POS (Plan d'Occupation des Sols) en PLU (Plan Local d'Urbanisme) de la commune de Fayence va enfin entrer en phase d'étude : c'est une première, l'occasion de prendre du recul, d'avoir une vision globale et anticipatrice sur notre Commune. Une occasion à ne surtout pas rater pour Préserver l'Avenir de Fayence.


L'étude du PLU, à travers sa phase de diagnostic, permettra de mieux connaître le fonctionnement actuel du territoire communal, la nature et l'évolution récente et prévisible de sa démographie (environ 5300 habitants à ce jour), l'état de son patrimoine urbanistique, de ses richesses naturelles et culturelles, les risques naturels auxquels il est exposé, les besoins de sa population en services et équipements de toute nature...

Cette phase de diagnostic initial permettra à la commune d'élaborer en toute connaissance son Plan d'Aménagement et de Développement Durable qui constituera le projet de Fayence pour les années à venir, le fondement de ses choix en matière d'urbanisme, d'équipements, de services, de logements, de transports, de mixité sociale, de développement culturel, d'activités économiques. 

Le développement durable, que la loi impose de prendre en compte dans le PLU, ne doit pas être vu comme une contrainte supplémentaire mais plutôt comme une chance pour l'avenir : outre la préservation de ce qui fait la qualité de vie, l'identité de notre commune et donc son potentiel à long terme, il s'agit aussi d'opportunités à saisir, en lien avec les acteurs publics et privés, pour améliorer la vie quotidienne et développer des activités nouvelles (transition énergétique, nouveaux modes de vie, nouveaux besoins, etc.). 

Enfin, les options du PADD seront déclinées à travers un Règlement déterminant le droit d'occupation et d'utilisation des sols et les conditions assorties à ce droit. 
Le Code de l'Urbanisme est, par nature, aveugle : il favorise les uns et défavorise les autres au nom de l'intérêt général. La maîtrise de l'urbanisation limitant et rationalisant au mieux la consommation d'espace, la disparition des zones NB, l'obligation de préserver les espaces agricoles et les espaces naturels et boisés, tout en essayant de prendre aussi en compte les intérêts particuliers mais légitimes des propriétaires fonciers, tout cela va rendre les arbitrages périlleux, demander une grande intégrité et un un vrai courage politique. 

Les communes de Mons et de Callian, pour notre seul Pays de Fayence, y sont déjà parvenues de manière honorable. Les communes de Seillans et  de Tourrettes ont aussi mis leur ouvrage en chantier. 

La période d'étude qui s'engage sur notre commune concerne donc tous les habitants de Fayence à un titre ou à un autre
On ne peut concevoir que ce PLU soit élaboré dans le secret du bureau d'un maire. Il est impératif que les habitants et leurs associations représentatives, les acteurs économiques,  sociaux et les organisations professionnelles soient non seulement consultés, mais aussi étroitement associés à son élaboration. 
En matière de concertation, la municipalité sortante a pris des engagements, d'ordre formel, ainsi que la loi l'exige. Nous les tiendrons bien entendu ou ferons en sorte qu'ils soient pleinement respectés et si possible élargis. 

Il n'y aura pas de réussite totale de ce projet de territoire sans une pleine appropriation de ses choix par l'ensemble de la population de Fayence. 

Anne Grimault, Conseillère minoritaire sortante, préserver Fayence.

Anne Grimault, retraitée, a conduit sa carrière dans l'administration centrale, et plus particulièrement à la DATAR* où elle a exercé ses talents en tant que chargée d'études en aménagement du territoire et en développement local.
Elle suit de près depuis 6 ans les affaires d'urbanisme de notre commune dans le groupe d'opposition, sa compétence de base et sa connaissance de nos dossiers en font un acteur indispensable du processus PLU qui s'engage.
Patrick Schreiber candidat

*Délégation interministérielle à l'Aménagement du Territoire et à l'Attractivité Régionale



2 commentaires:

  1. J'apprécie le contenu de cette lettre et particulièrement ce paragraphe:
    "Le développement durable, que la loi impose de prendre en compte dans le PLU, ne doit pas être vu comme une contrainte supplémentaire mais plutôt comme une chance pour l’avenir : outre la préservation de ce qui fait la qualité de vie, l’identité de notre commune et donc son potentiel à long terme, il s’agit aussi d’opportunités à saisir, en lien avec les acteurs publics et privés, pour améliorer la vie quotidienne et développer des activités nouvelles (transition énergétique, nouveaux modes de vie, nouveaux besoins, etc.)."

    Et la fin du paragraphe "...développer des activités nouvelles (transition énergétique, nouveaux modes de vie, nouveaux besoins, etc.)". C'est cela qu'on appelle la "nouvelle croissance": cela correspond à l'évolution continuelle de la société avec des changements de produits et de services utiles, consommés et échangés (besoins), et à des changements d'activités des uns et des autres pour les produire. La croissance exponentielle et indéfininiment de tout ce qui se fait à un moment donné de l'histoire est impossible. On le constate bien sur longue période. Depuis que j'ai commencé à travailler il y a 60 ans de cela, toutes les entreprises où j'ai travaillé ont disparu et les produits et services qu'on y produisait aussi. Sur plus longue période il en est de même des diligences, comme des bi-faces de nos ancêtres du paléolithique.

    RépondreSupprimer
  2. À propos de transparence, de connaissance et de débat voir le diagnostic, première phase de l'élaboration du PLU de Tourrettes [lien]. Nous attendons miantenant celui de Fayence.

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.