mardi, janvier 06, 2015

La Lettre de François Cavallier - JANVIER 2015 - N°33

Edito : des vœux pour la nouvelle année

Au moment de vous formuler tous mes vœux
pour la nouvelle année, j'ai d'abord en tête ceux qui sont dans l'affliction, la maladie, les affres des pertes de revenus, des fins de droit, et des diminutions, de quelque nature qu'elles soient, de ces espérances petites ou grandes qui nous font avancer.Dans un registre très différent, je voudrais saluer mes concitoyens de Callian, remercier naturellement ceux qui ont exprimé leur confiance à la liste que j'avais l'honneur de conduire en mars dernier. Que ceux qui ont fait d'autres choix sachent que, grâce au mode de scrutin proportionnel, ils sont dorénavant représentés, et que ces représentants sont pleinement associés à la gouvernance collégiale que je me suis fixée pour règle depuis maintenant près de vingt ans.

Je voudrais aussi profiter de cet éditorial pour présenter mes remerciements à tous ceux qui m'aident à constituer la meilleure équipe possible pour les élections départementales des 22 et 29 mars prochains, et auxquelles je serai candidat pour que notre territoire reste représenté malgré l'artificialité du nouveau redécoupage au sein duquel on a voulu l'assimiler à une improbable entité littorale. Merci à Josette Mimouni, présidente de l'association des contribuables de Roquebrune, conseillère municipale, qui sera ma partenaire méridionale dans ce binôme paritaire qui nous est imposé. Merci à tous mes collègues maires du pays de Fayence, qui ont tous décidé de soutenir cette candidature comme un seul homme : pareille unanimité ne s'était plus vue par ici dans cet exercice depuis des décennies.

Enfin, les voeux que je formulerai pour la nouvelle année, même si ceux-là sont sans doute destinés à rester pieux, vont vers l'abrogation de réformes nationales qui ne sont pas utiles à nos concitoyens. Je pense d'abord à la réforme sur les rythmes scolaires, coûteuse pour les communes, fatigante pour les familles et la communauté éducative, sans que ses bienfaits pour les enfants apparaissent à qui que ce soit. Je pense aussi à la désastreuse loi A.L.U.R, née d'un fantasme dirigiste coupable, et qui n'a abouti aujourd'hui, au plan national, qu'à paralyser plus encore la construction des logements qu'elle entendait développer, et, au plan local, qu'à compromettre les documents d'urbanisme locaux, au mépris le plus absolu du principe constitutionnel de l'indépendance des collectivités.

J'aurai le plaisir de vous formuler ces voeux de vive voix ce vendredi 9 janvier à 18h30 à la salle des sports de Callian :  vous y êtes tous cordialement invités !

Actu : l'actualité routière (Tire-Bœuf / Terrassonnes)
La suspension provisoire de ces travaux a fait naître un bataillon de rumeurs fantaisistes auquel je veux mettre aujourd'hui bon ordre.

Suite aux premières et fortes intempéries intervenues entre le 10 et 17 novembre, et malgré les protections mises en place préventivement par l’entreprise (pose de bâches de protection en fond de fouille), les terrassements se sont trouvés gorgés d’eau et impraticables pour les engins de chantier. Le chantier a subi des dommages engageant la pérennité de l’ouvrage : les volumes d’eau tombés, leur intensité et leur durée ont en effet conduit à ce que de l’eau s’infiltre sous les bâches et vienne polluer le fond de fouille. Ces mêmes eaux ont également pollué les fondations de la chaussée existante, ce qui a conduit à des dégradations ponctuelles de celle-ci, et donc à la nécessité d'en purger certaines portions.

Ce qui était en jeu n'était pas le confort ponctuel de tel ou tel, mais la capacité de portance de la nouvelle route une fois réalisée : cela voulait dire qu'il n'était pas envisageable de traiter les couches supérieures de la chaussée sans mettre en péril la solidité de la route. Un nouvel épisode pluvieux important fin novembre début décembre, a aggravé la situation et les terrassements n’ont pas pu s’assécher. Des eaux d’infiltration venant des terrains environnant continuaient même à les polluer.  Le délai d'assèchement des fonds inférieurs nous a menés à la période de fermeture de l'entreprise pour les fêtes de Noël. Celle-ci a repris les travaux ce lundi 5 janvier, en vue, sauf nouvel incident, d'une fin de travaux à la fin janvier 2015.
Actu : l'actualité routière (Tanneron)
La RD 138 paie souvent un lourd tribut aux intempéries, et les épisodes de forte pluie de l'automne dernier n'ont rien arrangé. La consultation des entreprises sur les dommages liés à l'éboulement principal à la RD138 vient d'être lancée : la technique de réparation retenue est la paroi berlinoise, technique qui sera mise en oeuvre à la fois sur cet éboulement et sur le dernier affaissement intervenu début décembre dernier
200 mètres plus loin. Le budget prévisionnel pour cette intervention est de 500 000 € TTC .  Un mot enfin sur les budgets de ces deux opérations, un contradicteur me reprochant de me glorifier de faire dépenser le plus possible à la collectivité. Ce n'est évidemment en rien le cas : le mécanisme des appels d'offres (assez d'entreprises me le reprochent) garantit le prix le plus bas possible. Si donc je me prévaux des sommes investies, c'est simplement parce qu'elles sont le résultat de mon travail redistributeur : faire en sorte de pousser au plus haut le ratio entre ce que la collectivité investit devant les portes des contribuables et ce que ces derniers lui ont versé sur leurs feuilles d'impôts.
Echos : enfin une connexion Internet décente au collège de Montauroux

C'était une situation pour le moins gênante : l'un des deux collèges de notre canton, celui de Montauroux (Léonard de Vinci) ne disposait que d'une connexion Internet désespérément lente. Je n'ai jamais cessé de me battre pour que cette anomalie soit réparée, et le Département a enfin abouti, avec la mise en service depuis ce 6 décembre d'une connexion ADSL de vitesse convenable. C'est le résultat d'une négociation au long cours avec un opérateur qui a réaffecté à cette opération (certes pas à titre gratuit..) une partie de la bande passante qu'il réservait jusque-là à d'autres usages. Lorsque l'on sait le poids du numérique sur les formations et les enseignements d'aujourd'hui, c'est là un heureux dénouement !


Humeur : les compétences des Départements ne seront pas connues à la date de l'élection

On pourrait penser à un gag, mais ce scénario apparemment impensable va bel et bien se réaliser : non seulement personne ne sait aujourd'hui quelles seront demain les compétences des collectivités départementales (la loi vient en discussion à l'Assemblée ce mois-ci), mais surtout, ces compétences ne seront pas définitivement fixées à la date de l'élection, à la fin mars... Nous allons donc voter pour des élus qui ne sauront pas dans quels domaines la collectivité qu'ils vont administrer aura le droit d'agir ! Ne nous étonnons donc pas si chacun peut avoir du mal à présenter dans ces conditions un programme précis ; et ne nous étonnons encore moins, dans ce charivari général où tout semble fait pour achever de désorienter l'électeur déjà passablement désenchanté, de récolter les fruits ainsi semés, l'abstention et les votes de défiance.
Les subventions du moment

01/12/14    Fayence                  Travaux de sécurisation Parroubaud et Mourre de Masque    140 000,00€
01/12/14    Tanneron                 Programme de maîtrise des déchets                                       120 000,00€
01/12/14    Seillans                   Création du chemin de l'ESAT de Brovès                                  55 000,00€
01/12/14    Montauroux             Programme de travaux de voirie                                               40 000,00€
01/12/14    Montauroux             Rénovation STEP Esterets du Lac                                          100 000,00€
01/12/14    Ciné-Festival           Le cinéma comme ouverture au monde                                        800,00€
01/12/14    Cello Fan                 Organisation de festivals                                                            1 000,00€
01/12/14    Maison pour Tous    Organisation de rencontres Ciné-jeunes                                    1 000,00€
01/12/14    L.Ressort (Seillans)  Installation de jeunes agriculteurs                                             9 700,00€
01/12/14    SIVU/SECM              Création de la STEP Callian/Montauroux                             150 000,00€
15/12/14    Synd de l'Endre         Remise aux normes du barrage du Riou de Meaulx              70 000,00€
15/12/14    Mons                         Réfection du chemin du Touët                                                 42 300,00€
Agenda : quelques dates des jours à venir

13/01 : bureau communautaire (Tourrettes)
14/01 : conseil fédéral de l'habitat (Paris)
20/01 : réunion sur le plan paysage (Fayence)
21/01 : repas des anciens (Callian)
Et aussi, sur le site :

La Région ne nous redistribue presque rien, et personne n’en parle

Communiqué de presse du 19 décembre 2014 : François Cavallier et Josette Mimouni en binôme pour le canton de Roquebrune


2 commentaires:

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.