mercredi, mai 06, 2015

La Lettre de François Cavallier - Mai 2015



La Lettre de François Cavallier - MAI 2015 - N°37

Edito : autres temps, autres mœurs

J'avais fait un premier point, lors de ma lettre d'avril (n°36), sur la troisième mi-temps des élections départementales. Les tendances que j'y avais identifiées n'ont fait depuis lors que s'affirmer dans les directions prévues. La majorité départementale est pléthorique, et occuper chacun (sans même parler de satisfaire chacun) entraîne une redistribution et un émiettement des responsabilités. Par ailleurs, le nouveau mode de scrutin a donné aux agglomérations une représentativité très fortement majoritaire. Les élus ruraux du Var, qui étaient autrefois majoritaires au Département, s'y retrouvent cette fois nettement minoritaires.

Dans ces conditions, il devenait très difficile de conserver des responsabilités dans l'aire toulonnaise. Mes fonctions en tant que président de Var Habitat ont donc logiquement pris fin. Je regretterai cette fonction où j'ai beaucoup appris, et où j'ai notamment pu cultiver ce qui me plaît le plus dans l'engagement public : lutter contre les clichés et contre les idées reçues, et faire bouger les lignes. Le logement social, dans un département où le prix du foncier est tel que trois quarts des habitants y sont éligibles, ne concerne pas une minorité que l'on va loger dans des barres d'immeubles ghettoïsées : le logement accessible, et la mixité, sont bien l'affaire de tous. J'entends d'ailleurs m'en souvenir dans la zone 1AU que nous allons développer à Callian sur le site des hangars de l'ancienne ferme avicole des Touos.

J'ai bien évidemment conservé la délégation où mon travail est aujourd'hui reconnu, celle de l'environnement, avec notamment la présidence de la Siagnole. Le temps récupéré par ailleurs doit me servir à renforcer l'action de proximité. Car dans le même temps, d'autres défis, de proximité ceux-là, attendent notre territoire, et ce dans les deux circonscriptions où le redécoupage cantonal l'aura donéravant placé (ceux qui ont envie de jeux de mots pourront dire que je suis à cheval..) entre la cinquième et la huitième circonscription du Var. La réorganisation institutionnelle donne en effet, pour les départements comme pour les futures intercommunalités, toujours plus de poids à l'urbain et moins au rural : pour notre pays de Fayence, il faut donc, pour exister, se structurer politiquement à tout prix. Je travaille donc à la mise en place d'une association dont cette manifestation d'une identité résistante pourra être l'objet : les modalités pratiques en figureront dans mes prochains supports de communication.

A ce propos enfin, je travaille aussi à revoir le format du bulletin cantonal dont j'aurai publié 17 numéros entre 2001 et 2014. S'il était devenu semestriel ces dernières années, c'est bien parce que l'actualité est toujours plus imminente et immédiate, et que le développement des nouvelles technologiques la veut la plus récente et fraîche possible. C'est donc une revue du pays de Fayence allégée, mais plus récurrente, à laquelle je travaille en ce moment. Son format sera trimestriel et sa première publication (ou sa dix-huitième, selon le point à partir duquel on compte) est prévue pour fin juin 2015. Merci d'avance à tous ceux, notamment prestataires et annonceurs, qui continueront par leur concours à faire en sorte que cela reste matériellement possible.

Actu : le SCOT entre dans sa phase cruciale

On n'en parle certainement pas assez : le schéma de cohérence territoriale (dont l'acronyme est le S.C.O.T) est le document qui harmonise les documents d'urbanisme de chaque commune, et ce dans une perspective réglementaire qui rapproche de nous, chaque jour davantage, la mutualisation de l'urbanisme, les PLU intercommunaux,  voire la disparition de fait des communes. C'est dire toute l'importance de ce document stratégique. Ce n'est que par lui que le développement chaotique et mal maîtrisé de notre territoire, quand il est passé sans préavis de l'exode rural des années 50 à l'exode urbain des années 80, peut être contenu et réorganisé. Dans le cadre de sa procédure d'élaboration, une réunion publique aura lieu ce mardi 12 mai à 18h00 à la salle des fêtes de Fayence. Comme un tel document n'est ni évidemment la propriété des élus, ni non plus celle des associations qui ont bien sûr le mérite de s'y intéresser, mais qui ne sauraient être représentatives par elles seules de la diversité de la société civile, je ne puis qu'inviter le plus large public possible à venir y assister.

Echos : le Front, imperméable aux affaires, pour combien de temps ?

Beaucoup d'observateurs tentent d'analyser cette situation remarquable : tout en distribuant des leçons de morale aux uns et aux autres, le Front National et ses élus paraissent, tout du moins pour un temps, exempts pour ce qui les concerne des règles qu'ils entendent voir observer par les autres. Quand chaque jour dans les media, des "affaires" se succèdent qui concernent des organisations politiques "classiques', l'audience et le crédit de ces dernières diminuent encore d'autant, au profit d'ailleurs du Front National. Mais quand les affaires concernent le Front National lui-même, tout porte à croire (pour le moment en tous cas) que le crédit et l'ascension de ce mouvement n'en souffrent pas. Nous en savons quelque chose dans notre territoire, où la dernière élection départementale a pris la jeune vedette locale, sénateur-maire "anti-cumul" de Fréjus, en flagrant délit d'alliance contre nature avec le maire de Roquebrune qui, condamné en première instance comme en appel sur une affaire d'incitation à la haine raciale et sur une affaire de détournement de fonds publics, n'est pas précisément l'incarnation locale de la morale publique. Et voilà le même sénateur-maire frontiste aujourd'hui visé par une enquête sur des financements illégaux, le voilà reconnaissant même avoir perçu des revenus qui ne figurent pas dans sa déclaration de patrimoine, qui est publique et consultable... Je sais ce qu'on me répondra : le FN est un parti pour contester, pas pour gouverner, et il est ainsi abstrait des règles communes. Qu'on l'y soumette enfin ! Et il regagnerait rapidement l'obscurité d'où il est issu.




Réflexion : Pour que le haut débit ne soit pas le grand oublié du développement cantonal
 

Il n'y a pas d'avenir économique pour notre territoire, et encore moins un avenir économique structuré et durable, sans une véritable politique d'équipement pour des connexions Internet haut débit. Or, comme cela a été acté dans le document départemental en cours (le SDTAN), l'opérateur historique a fait le choix de ne développer l'accès à la fibre que dans le périmètre des communautés d'agglomération (soit les aires toulonnaise, dracénoise, et fréjuso-raphaëloise). Il existe, bien sûr, des opérateurs concurrents : Free, par exemple, a construit sa propre boucle dans le centre du pays de Fayence, ce qui lui permet de dégrouper ses abonnés (ce qui est en cours), mais il n'en résulte pas de progrès en termes de couverture territoriale ou de débit. Il faudra donc à notre communauté faire l'effort d'investir par elle-même pour que les choses avancent : les internautes et la communauté économique ont tout intérêt à le rappeler à chaque maire pour que ce dossier trouve sa place dans les priorités communautaires.
Agenda : quelques dates des jours à venir
07/05 : commissions routes et environnement (Toulon)
09/05 : les 30 ans du centre de secours (Saint-Paul-en-Forêt)
10/05 : foire agricole (Mons)
12/05 : Réunion publique SCOT (Fayence)
17/05 : Fête patronale de la Sainte-Maxime (Callian)

Mais aussi, sur le site :

Facebook
Facebook
Twitter
Twitter
Site Internet
Site Internet
Email
Email
© 2015 - Copyright www.francoiscavallier.com • Tous droits réservés. Vous pouvez à tout moment accéder, faire rectifier ou supprimer les informations personnelles vous concernant ou vous opposer à leur traitement par mail : newslettercavallier@gmail.com. En vertu de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés (dite "loi CNIL"), vos coordonnées ne seront en aucun cas utilisées à d'autres fins ou divulguées à un tiers. Conformément à l'article 38 de la loi CNIL, vous pouvez vous opposer à ce que vos données à caractère personnel fassent l'objet du présent traitement. Pour ce faire, il suffit d'adresser un message à newslettercavallier@gmail.com. Conformément aux articles 39 et 40 de la loi CNIL, vous disposez à tout moment d'un droit d'information, d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Pour l'exercer, il vous suffit d'adresser un message à newslettercavallier@gmail.com






This email was sent to pratclif@gmail.com
why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences
François Cavallier · Place de l'Hôtel de ville · Callian 83440 · France

Email Marketing Powered by MailChimp

14 commentaires:

  1. Déblatérer sur le Front national n'est pas ce qu'attendent les citoyens des élus, mais des vrais résultats de leur part !
    Déblatérer sur les électeurs du FN c'est anti démocratique et républicain ! Où est le respect des français lorsque l'on se comporte ainsi ??

    RépondreSupprimer
  2. Il est bon d'ouvrir les yeux de nos concitoyens sur la réalité du FN même si cette démarche démocratique gêne ceux qui préfèrent la cécité.

    RépondreSupprimer
  3. A Anonyme du 08 mai, 2015 08:25
    La cécité, certes a atteint une belle partie des socialistes, de la droite mais le peuple lui en a marre de se faire rouler dans la farine par ces beaux parleurs qui ne tiennent pas leurs promesses : moi président ! la courbe de chômage va s’inverser !
    Des magouilles à gauche comme à droite fleurissent, pendant que les français se serrent la ceinture de plus en plus ! Les impôts n’augmenteront plus en 2015, sauf que le conseiller départemental UMP annonce + 20% sur le bâti, les salaires n’augmentent pas, les retraités ont leur retraite bloquée.
    Savez que si vous avez travaillé 20 ans seulement vous allez percevoir de 400 à 600€ alors que si vous n’avez jamais travaillé vous aurez le minimum retraite de 800€ !
    De plus, si vous êtes étranger vous bénéficier d’une allocation vieillesse de 800€ par mois même si vous n’avez jamais travaillé et donc jamais cotisé
    Ni la droite ni la gauche ne rectifient ces anomalies, eux qui « cocorico » contre les inégalités à tout va en France !
    Alors le FN semblerait-il laisser encore un peu d’espoir aux français avant de s’expatrier.

    RépondreSupprimer
  4. Le problème c'est que nos politiques, nos zélites, nos journalistes, nos médias et nous tous, sommes formatés par une pensée unique; interdit de penser autrement que par ce que les zéconomistes nous disent.
    Pourtant PRODUCTION = CONSOMMATION un peu comme pour l'électricité. Tout ce qui est produit l'est parce que les gens le demandent; tout ce qui est produit est forcément consommé, soit sous forme de consommation immédiate, soit sous forme d'investissements qui permettent de maintenir la consommation et le niveau de vie, de l'accroître ou de la modifier selon les préférences des consommateurs et des innovations technologiques. Mais en France, pire qu'ailleurs, où ça se passe un peu de même car on y trouve les mêmes erreurs, il y a 2.5 millions de fonctionnaires, 5.5 millions de chômeurs et 2.5 millions de mal et sous payés qui n'ont pas la capacité de consommer et qui doivent être assistés. Alors qu'Areva, un si beau fleuron de notre technologie, est en faillite - comme naguère le Crédit Lyonnais, que son président ex Président de PSA va toucher une retraite à vie de 300000€/an et qu'on demande aux salariés et aux retraités français de se serrer toujours plus la ceinture pour assurer la poursuite de l'état des choses: un état pléthorique, dispendieux et incapable de résoudre le problème du chômage massif qui nous tue. Quand les citoyens que nous sommes descendrons nous une bonne fois pour toutes dans la rue pour dire notre ras le bol?

    RépondreSupprimer
  5. La production c'est de la monnaie sonnante et trébuchante; la consommation c'est aussi de la monnaie sonnante et trébuchante. Elle doit être distribuée entre tous les producteurs et consommateurs que nous sommes, tous tour à tour: au travail, au bureau, au magasin ou au chantier et à la maison. Un partage équitable tenant compte des capacités et des talents de chacun; mais sans oublier que leslents sont souvent plus dûs à la société qu'à leur caractèe inné! que nos zélites le sachent et en tiennent compte.

    RépondreSupprimer
  6. Pour l'instant les français traduisent leur mécontentement en votant FN, qu'en déplaise à notre 1er ministre, il n'a qu'à s'en prendre à lui même et à son ami Hollande tellement ils sont décevant et non aux votants FN qui sont désespérés d'une France qui se rapproche pas à pas de la Grèce

    RépondreSupprimer
  7. Je suis surpris de voir combien notre conseiller départemental, monsieur Cavallier donne autant d’importance sur sa lettre au Front national, au lieu de nous proposer un agenda de son programme correspondant à son mandat ! Plus difficile !
    Il fait comme tous les politiques de droite comme de gauche, faute de pouvoir parler de leur programme ils s’attaquent au FN mais ce n’est pas cela qu’attend la population ! Mais une D562 qui permette une circulation fluide à toute heure et bien d’autre chose qui touche au quotidien une majorité de citoyens
    Cordialement
    Michel GRAILLE

    RépondreSupprimer
  8. Cette lettre est creuse pour un conseiller départemental réelu, on attend du concret, rien à faire de son blabla sur lui ou sur le Fn

    RépondreSupprimer
  9. La dernière rigolade : " Hollande tacle Cameron", avant d'aller à Cuba pour nous faire le coup déjà connu : "faut pas se plaindre chez nous, il y a pire ailleurs", citation chère d'un élu local, retour d'un voyage en Haïti...le Bronx, est bel bien en cours chez nous. Inouï.. SCOT , ne pas confondre aux votes nationalistes des écossais, dommage..

    RépondreSupprimer
  10. Le vote en Grande Bretagne Les travaillistes (socialistes chez nous) complètement écrasés.... et en Ecosse, le travaillistes totalement éliminés par le SNP Scotish National Party). Je reviens d'une semaine en Ecosse.

    RépondreSupprimer
  11. "éliminés"... Le SNP est un parti social-démocrate.

    RépondreSupprimer
  12. Au Royaume Uni quand on perd une élection on démissionne; en France on s'accroche tel le morpion.

    RépondreSupprimer
  13. Il est fatiguant ce maire avec ces bla,bla qui ne servent à rien . Que deviendra t-il quand il ne sera plus maire celui là !

    Dido .

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.