vendredi, janvier 29, 2016

Etalement urbain (suite) Un diaporama de photos satellite


Ces photos satellite google earth (meilleures en résolution que celles du geoportial de l'IGN), montrent de très grandes différences entre les communes. Le gouvernement impose aux communes la densification de l'habitat sur leur territoires via les PLU et les SCoT obligatoires; la mixité sociale et le logement social. On voit bien les différences et les difficultés; et ceci en plus des études que Citadia nous a présentées. Les situations des communes reflètent les politiques suivies par les maires qui se sont succédé depuis 1968, en accord avec leurs populations (Bagur, Etienne, Krempf, Bottero, Fabre et les autres... ).

Observons ces différences: Forte concentration à Bagnols; moins à Saint-Paul en Forêt, avec un début d'étalement vers le Sud-Ouest. Fort étalement à Callian-Montauroux, le plus fort se situant à Montauroux avec le domaine de Tournon et le village des Esterets du Lac. Dispersion aussi à Mons avec le dommaine de Gray et les domaines de la Chesnaye. Fort étalement à Fayence et Tourrettes  et plus fort étalement encore à Seillans avec la Bégude, l'ouest Bégude et l'Éouvière, Saint Arnoux...

Une  spécifité plus grande encore à Tanneron avec ses hameaux dispersés, mais c'est là une histoire beaucoup plus ancienne.

La mesure à l'aune de laquelle l'état apprécie l'étalement est le nombre d'habitants au km2. Il est en hausse partout ce qui signifie que les communes densifient l'habitat dans les zones existantes.
Cela dit, la loi Alur - plus de surface minimum pour construire - est-elle adaptée à nos conditions locales?    Les PLU et le SCoT sont du long terme. Voir les photos.






18 commentaires:

  1. Très intéressant,pour ceux qui n'ont pas la vue sur ces constructions dans les différentes communes.
    Mais je reviens sur un point, si Montauroux atteint 6000 habitants c'est dû au Estérêts du Lac qui amène environ 1400 hab. sur la commune et sans cette opération de l'ancien maire communiste J krempf nous serions à 4600 hab.
    Alors dans un premier temps, tous les détracteurs de l'expansionnisme et en particulier de gauche, devraient réfléchir avant d'accuser le maire sortant et comprendre, que si eux ont pu venir acheter un terrain constructible, il doivent accepter que d'autres puisse le faire à leur tour.
    Néanmoins je suis totalement d'accord pour ne plus étendre les zones non constructibles en zone à bâtir.
    Michel GRAILLE

    RépondreSupprimer
  2. Esterets du Lac à Montauroux; domaine de l'Eouvière à Seillans; même processus. L'Eouvière fut créé à l'initiative de Hollandais je crois, sauf erreur. Voici leur site. Le domaine de Tournon est aussi analogue. Comme le domaine de Gray à Mons et celui de la Chesnaye... Tout cela s'inscrit dans la dynamique de croissance des années 1960-1975. L'étalement des communes depuis leur centre historique était considéré comme une excellente chose à tous égards. Exemple à Nans les Pins: il y a un immense quartier qui est habité exclusivement par des Hollandais. On les retrouve tous les dimanches matin sur la place du marché de Nans.

    RépondreSupprimer
  3. Nans les Pins quartier hollandais. Et remarquez les terres agricoles à droite; exploitées chaque année pour la production de légumes.

    RépondreSupprimer
  4. Et pour rappel, il est bon de retrouver le SCoT du pays de Fayence publié sur le site de l'INSEE le 19/10/2012.

    RépondreSupprimer
  5. Puisque vous parlez du lotissement de Tournon qui effectivement est un habitat très diffus, qui est lui aussi à la base très éloigné du village et qui a entaché des hectares de forêt, nécessité d'amener l'eau potable, qui n'a pas de tout à l'égout !
    Savez vous qui en a été le maire autorisant cette réalisation équivalente aux Estérêts du Lac ?
    Le maire était monsieur Krempf maire communiste ! une fois de plus la gauche était coupable de tous ces maux qui à ce jour sont critiqués par leur grande famille politique !
    Michel GRAILLE

    RépondreSupprimer
  6. La question que je pose: est ce qu'il faut casser cette dynamique et par quoi la remplacer?  Rapport taxes que l'on paie pour les institutions nationales, régionales et départementales et celles qu'on paie pour la qualité du cadre de vie local.

    RépondreSupprimer
  7. Oui il faut casser cette dynamique en respectant tout simplement les POS qui ont été établis.
    Quand aux taxes que l'on paye aux diverses institutions pour notre cadre de vie, dois je rappeler que plus de la moitié par dans le social et non dans notre cadre de vie !
    Petite précision pour nos citoyens les 2 plus gros lotissements de la commune en matière d'habitat diffus ( Domaine de Tournon et Estérêts du lac) avaient été autorisé par le maire communiste J. Krempf !
    Michel GRAILLE

    RépondreSupprimer
  8. C'est pas vraiment de l'habitat diffus, mais de l'habitat concentré loin du centre. Ça doit se mesurer en nombre de logements par km2 et distance par rapport aux commerces, équipements et services et par le temps de parcours pour s'y rendre.

    RépondreSupprimer
  9. Monsieur Krempf est un bouc émissaire d’autant plus commode qu’il n’est plus là pour se défendre et MG ne se gêne pas pour le rendre responsable de tous les maux de Montauroux. Un regard plus honnête montre que loin d’être un affreux bolchevik au couteau entre les dents, cet homme apprécié par une grande majorité de la population (les fameux vieux montaurousiens) fut toujours reconduit au poste de maire et les hommages qui lui ont été rendus depuis sa disparition, notamment par la municipalité Bottero, sont le signe qu’il n’a pas été oublié et que ses mérites ont été reconnus par ses successeurs par ailleurs adversaires politiques. Concernant la politique d’urbanisme qu’il a pu mener à une époque où la priorité était le développement, il est un peu facile de la lui reprocher aujourd’hui alors que les buts sont inverses, par contre on peut s’interroger sur l’action des municipalités suivantes qui visiblement n’ont pas pris conscience d’un emballement dangereux pour notre cadre de vie.

    RépondreSupprimer
  10. Je fais simplement un rappel sur une réalité concernant les réalisations autorisées par J Krempf, qui ont engendré par 2 lotissements à accroitre de façon très significative la population de Montauroux (2000 hab) et de participer très largement à l'habitat diffus dans des espaces qui était des forêts. En ce qui concerne la suite veuillez comparer le POS établi par J Krempf et celui modifié par JP Bottero et vous me direz si les surfaces constructibles ont explosées !
    Concernant mes commentaires politiques sur J Krempf, ils sont basés sur des réalités mais chacun les analyse suivant ses convictions.

    RépondreSupprimer
  11. "chacun les analyse suivant ses convictions" justement non ! votre réflexion comme bon nombre de vos commentaires illustrent votre incapacité à porter un regard neutre sur des faits tant vous êtes prisonnier d'une étiquette politique qui n'a plus beaucoup de sens. A l'heure où au niveau national on a du mal à distinguer une politique de droite d'une politique de gauche vous restez bloqué sur de vieux clivages partisans heureusement abandonnés depuis longtemps dans nos petites communes où souvent les bonnes volontés de sensibilités diverses mais ouvertes et tolérantes se sont regroupées dans des équipes d'intérêt local pour travailler en parfaite harmonie. Quant à l'urbanisme sous Krempf les lotissements qu'il faut distinguer de l'habitat diffus ont effectivement accrus la population car c'était leur but du moment et on peut reprocher à ses successeurs le développement anarchique qui a suivi, notamment le long de la D562.

    RépondreSupprimer
  12. J'avais fait un état des entreprises du canton de Fayence en 2007. Voir.

    RépondreSupprimer
  13. Question de terminologie et de définitions: Esterets du lac, Tournon, Gray, la Chesnaye, l'éouvière... ce n'est pas de l'habitat diffus mais de l'étalement urbain. L'habitat diffus ce sont des logements disséminés dans l'espace sans nette relation urbaine entre eux. Difficile car les spécialistes doivent aussi donner leurs définitions. Je donne ces deux résultats google.
    Habitat diffus
    étalement urbain

    RépondreSupprimer
  14. Je regrette aussi que MG revienne constamment sur droite/gauche; Bottero/Krempf.... Le sujet mérite de meilleures contributions que cela. Car c'est un vrai sujet. Nous sommes passés d'une époque où le développement, le retour à la campagne étaient les moteurs dans nos pays ruraux à faible population, vivant chichement en quasi autarcie... à une époque totalement différente: sensibilité à la nature, au développement durable, à la préservation des paysages, à l'utilisation des ressources locales etc... les maîtres mots sont "maîtiser le dévelopement, densifier l'habitat", ce que veut l'État.. mais ce sont là aussi des idéologies du moment. Il faudra toujours que les gens se logent, de même qu'ils devront toujours se nourrir et se vêtir. Mais notre population locale ne s'accroît pas par l'excès des naissances sur les décès, mais par l'arrivée de personnes étrangères attirées pour les raisons évoqués dans l'étalement urbain. Il n'y a donc aucune obligation à loger cet afflux de population attirée par le pays... ce fut et c'est encore le choix des communes et de leurs élus, en utilisant les ressources du pays et les possibilités d'étalement urbain. C'est une dynamique que Callian a voulu casser avec son PLU avec comme critère maître: limiter l'accroissement de la population à 1.1% en moyenne annuelle (200 permis de logements sur les 10 ans à venir). Mais ce sera diifficle à tenir, surtout avec la loi Alur. Il n'y a qu'a constater les constructions en cours partout.

    RépondreSupprimer
  15. Il y a déjà longtemps que je ne suis plus dans le clivage politique que vous décrivez très justement droite comme gauche, même politique et même résultat : augmentation des impôts, des taxes, des aides à tout va, du chômage, etc….
    Au niveau municipal j’ai toujours défendu le seul intérêt des citoyens et de la commune, vous n’avez qu’à vous renseigner.
    J’arrête là un discours qui n’intéresse que peu de personnes, quant à l’avenir de Montauroux, je souhaite tout simplement que les droits attribués aux propriétaires soient respectés par les élus.
    Michel GRAILLE

    RépondreSupprimer
  16. C'est là toute la difficulté. Entre le tout développement des trente glorieuses, dont est résulté l'étalement urbain d'aujourd'hui et le tout arrêter parce que cela inquiète et s'obnubiler sur la densification, le choix reflète l'esprit du temps. Je ne sais si le droit des propriétaires que vous évoquez est pertinent. La valeur foncière des terrains continuera de monter tant qu'il viendra des migrants attirés par le pays, avec des moyens financiers conséquents et tant qu'ils seront encouragés par l'urbanisme et les communes.

    RépondreSupprimer
  17. "Je ne sais si le droit des propriétaires que vous évoquez est pertinent"... s'il l'était son strict respect voudrait que chacun puisse construire où il veut, c'était d’ailleurs la position de Robert Fabre à Fayence dans les années 70, qui au nom de la liberté et du respect de la propriété était très réticent à l'établissement d'un POS sur sa commune.

    RépondreSupprimer
  18. Résoudre le problème qui inquiète beaucoup de personnes à savoir l’extension des constructions en habitat diffus, me semble simple à partir du moment où l’on respecte le POS actuel et par ce fait le droit aux propriétaires. Quand à supprimer les droits de construire acquis et remplacer par des droits à l’habitat concentré je vois en cela de l’injustice pour les uns et favoriser certains propriétaires, qui eux vont pouvoir diviser leurs terrains ou le vendre plus cher donc faire du profit. Est-ce cela le but recherché ?
    L’habitat concentré engendre aussi des problèmes, et n’est pas le reflet de nos communes.
    Le prix de l’immobilier dans tous les cas sur la région PACA et y compris la notre ne fera qu’augmenter et ce quoique l’on fasse, car la demande française et Européenne est très forte.
    Les élus ont un rôle qui est de résister à la pression en figeant un POS et ce n’est pas en créant la concentration de l’habitat qui changera les prix, ni en supprimant les surfaces constructibles actuelles !
    Michel GRAILLE

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.