lundi, novembre 07, 2016

Callian: La Fête de l'andouillette dimanche 6 novembre 2016


Callian La 3° édition, hier, a confirmé l'engouement populaire pour une fête de village pleine de saveurs. Et qui, l'année prochaine, verra la création d'une confrérie de l'andouillette.


Elle grossit chaque année, dans une joyeuse ambiance de fête populaire. À Callian, en seulement trois éditions, la Fête de l'andouillette est en passe de devenir une institution, comme c'était déjà avant elle la spécialité de la famille Autran depuis quatre générations: l'andouillette à l'ancienne. Les festivités ont débuté le matin parle défilé dans le village emmené par la Confrérie Sant Antoni dou Porquet (Le Val) derrière son grand maitre Yannick Bernard, l'aubade de la péna « L'Occitane» de Saint-Gilles dans la région nîmoise à une vingtaine d'exposants de produits du terroir, puis l'intronisation de deux nouveaux membres, Christiane Tanzi (la présidente du Comité des fètes qui tire sa révérence après onze ans d'activité), et Michel Moumdjian, président de l'Office de tourisme organisateur de la manifestation.


Mais cela pour la dernière fois car au 1 janvier 2017, l'Office de tourisme intercommunal va voir le jour. Callian tourisme, structure nouvellement créée, va donc s'y substituer pour faire perdurer cette fête et lui donner même une ampleur supplémentaire. Les nouveaux intronisés vont en effet fonder à Callian une Confrérie de l'andouillette et pourront à leur tour y introniser d'autres membres.
La symbiose de Callian tourisme et du Comité des fêtes appuyée par une quarantaine de bénévoles, dont la bande de copains d'enfance de Patrick Autran venus s'activer cette année encore autour des barbecues, promet donc des éditions encore plus savoureuses. Il faudra juste prévoir de renforcer les navettes gratuites depuis les parkings au bas du village car 25 mn d'attente, c'est vraiment trop tong...

La fête en chiffres

  • Plus de 2 000. Le nombre d'andouillettes préparées par Patrick Autran et son équipe pour cette 3e édition. Contre 800 la première année et 1 500 en 2015. À 5 dans l'atelier, ils ont commencé la production il y a 3 semaines! e 80. En kilos, le nombre de saucisses calliannaises qu'ils ont également fabriquées. Sans oublier une centaine de kilos de boudins noirs.
  • 1800. Toujours en kilos, la quantité de tripes de porc qu'ils ont fait rentrer pour confectionner les andouillettes «à la ficelle », entre panse, rosette et chaudin.
  • 1901. Cannée d'ouverture de la boucherie-charcuterie Autran à Callian, à l'époque par l'arrière-grand-père de Patrick Autran.
  • 315. Le nombre de convives qui ont participé au repas sous tente, contre 180 la première année et 250 l'année dernière. Sans compter une centaine de visiteurs venus se restaurer en sandwichs à la buvette et la clientèle de tous les restaurants du village qui proposaient, hier, un menu «spécial andouillette».
Source: Var Matin 7 novembre 2016 Emeric Charpentier Philippe Arnassan

3 commentaires:

  1. Impossible de trouver une place de stationnement dans le village et une très longue attente pour la navette... on est venu, on n'a pas vu et on ne reviendra pas.

    RépondreSupprimer
  2. Je veux croire que la seule fois où l'on ma servi une "andouillette de Callian" était une tromperie, car, franchement, c'était plutôt désagréable. Même pas du niveau de la camelote I° prix d'un supermarché.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Méfiez-vous des contrefaçons, l'andouillettes made in Callian est excellente même si dimanche j'ai été victime de son succès.

      Supprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.