mardi, octobre 17, 2017

Déchets, déchets, encore et toujours plus de déchets!

Les déchets sont le terme ultime du tryptique infernal "production, consommation, déchets" de notre civilisation, vouée à l'effondrement. Notre décharge des Lauriers à Bagnols est fermée depuis novembre 2011, résultat de l'action des habitants de Bagnols et de son maire... face au Smiddev et aux communes membres dont les principales St-Raphaël, Fréjus et Roquebrune de la CAVEM.  Le site de Balançan au Cannet des Maures est dans la même démarche de demande de fermeture par sa population et son maire. Saturation déjà; fermeture en 2018 ou continuation? L'état ne sait pas ce qu'il faut décider. Alors pour nous? Marseille Septême les Vallons ou réouverture du site des Lauriers: remplissage du Casier 3, ou vallon des Pins avec son usine multi-filières (quesaco?). Pour en savoir plus sur tout cela, je vous invite à visiter le site de l'ABI (association bagnolaise d'information); leur site a été considérablement amélioré pour une consultation facile et rapide d'articles pertinents.... Site web de l'ABI
Le  tri devrait permettre d'atteindre une proportion de moins de 20% de déchets ultimes non recyclables à enfouir.... (lien)  Alors, ironiquement,  les mesures à prendre pour y arriver me paraissent comme un retour en arrière de 20 ans - avant la loi Royal - du temps des petites décharges communales chez nous. A la limite, que ceux qui ont un jardin  traitent leurs  déchets chez eux! C'est presque mon cas.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes les bienvenus pour partager et commenter mon analyse de l'économie, de la société et de la politique. Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. A moi de proposer, à vous de réagir, de contredire et de donner plus de richesse dans le contenu, car les commentaires, parties intégrantes des billets, en constituent la valeur ajoutée. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer ou de modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus: propos racistes, attaques et invectives personnelles.