lundi, mars 05, 2018

Le métier de pharmacien évolue; les petites officines sont impactées par cette évolution.

Évolution du métier de pharmacien : l’avenir vu par les futurs professionnels Il est bon de comprendre  comment l'évolution de notre société moderne impacte les pharmacies, notamment les petites officines de nos villages. Les médicaments génériques, les médicaments très chers pour des traitements lourds... Les pharmaciens militent pour un paiement à l'acte comme le médecin, afin de s'affranchir du prix du médicament et exercer pleinement leur mission de proessionnels de la santé.  Début 2017, l’Association Nationale des Étudiants en Pharmacie de France (ANEPF) a publié un livre blanc [1] dans lequel elle indique en quoi pourrait consister le métier de pharmacien de demain. Quelles évolutions sont présentées ? En quoi peuvent-elles améliorer l’accès aux soins de la population?
On peut comprendre les raisons pour lesquelles nos pharmacies de Callian et Montauroux veulent descendre dans la plaine où le "marché" est plus grand.  Et pour Callian, il y a un vrai problème d'accès; j'en ai fait l'alerte à propos des 5 places en face de Casino, et des places réservées du village!

Plus: 
  1. Évolution du métier de pharmacien : l’avenir vu par les futurs professionnels
  2. Livre blanc:  un oeil sur la pharmacie:
  3. Infographie de l’étude
  4. Pharmaciens professionnels de santé de proximité

2 commentaires:

  1. Je pense qu'il ne faut pas s'égarer à vouloir chercher des causes pour chaques types d'activité au sein d'un village .
    Chaque commerce a une bonne raison de vouloir chercher du trafic en plus ,donc du CA en plus, donc de la marge en plus...Rien de plus normal,c'est une question de survie .
    Mais la pompe aspirante qu'est devenue la plaine commerciale (et non plus agricole) , reste le fond du problème et le restera pour longtemps.
    Il faut prendre le problème dans la globalité de la communne
    *manque d'attractivité de certain village
    *manque de volonté des habitants à consommer sur place
    *manque de professionnalisme de certains commerçants
    *manque de commerces en nombre....
    Chacun porte une forme de responsabilité
    difficile de faire marche arrière
    nous sommes à un point de non retour en pays de Fayence.

    RépondreSupprimer
  2. M'étant informé à la source pour Montauroux, j'ai connaissance d'une baisse de chiffre d'affaires de 30% par rapport à 2006. La pharmacie s'est déjà restructurée en conséquence (1 seul pharmacien aujourd'hui). L'essentiel du CA est constitué par les médicaments prescrits par les médecins. La parapharmacie c'est moins de 10%. Il n'y a pratiquement plus de médecin à Montauroux. L'officine a déposé depuis longtemps une demande à l'ARS de descendre dans la plaine. Le projet a été étudié avec l'ARS sur la base de la démographie de Montauroux, laquelle se situe aujourd'hui à 2/3 dans la plaine: 1/3 en haut, 1/3 en bas à l'Ouest, 1/3 en bas à l'Est; sur cette base, l'ARS a demandé une implantation située au centre de gravité. D'où la Barrière devant le Temple de la Fleur. Le dossier est donc en cours d'instruction. Quelle sera la décision de l'ARS? En tout cas, le maire ne peut sans doute pas grand chose. La désertification du village - sauf bistos et restos, agences immobilières, boulangeries et colifichets - est une donnée inéluctable. Voyez l'activité en bas tous les jours y compris les dimanches!

    RépondreSupprimer

Vous êtes les bienvenus pour partager et commenter mon analyse de l'économie, de la société et de la politique. Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. A moi de proposer, à vous de réagir, de contredire et de donner plus de richesse dans le contenu, car les commentaires, parties intégrantes des billets, en constituent la valeur ajoutée. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer ou de modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus: propos racistes, attaques et invectives personnelles.