samedi, avril 07, 2018

Lycée de Montauroux: des précisions par Jean Bacci maire de Moissac-Bellevue et conseiller régional

Jean Bacci, maire de Moissac-Bellevue, est aussi conseiller régional. Et c'est à ce titre qu'il a souhaité que Var Matin  lui ouvre ses colonnes, à propos du projet de construction du lycée de Montauroux.  Un sujet polémique qui a déjà fait couler beaucoup d'encre et sur lequel il apporte ses précisions.  Lire la suite.

4 commentaires:

  1. Et alors? Nous attendons la suite à cette non information.

    RépondreSupprimer
  2. Même si les arguments sont fondés...il est légitime de perdre confiance....ne reste plus qu'à y croire..

    RépondreSupprimer
  3. Muse.. à lier !en dehors du problème lié au lycée, transparait un "léger" règlement de compte... accoudé au comptoir.. on ne sait pas tout ! car homme jugé localement comme intelligent, entraine dans sa démission les espoirs d'une population éberluée. Vu la virulence du patron du C.G. envers notre élu jusqu'à le voir rejoindre le FN majoritaire au pays de Fayence, il faudra à l'avenir se rappeler dans quel monde vivent nos chers élus.

    RépondreSupprimer
  4. ENCORE UNE FOIS DE PLUS UNE HISTOIRE POLITIQUE OU L'ON DOIT TOUT GOBER COMME UNE ATTAQUE MASSIVE DE SITES SYRIEN SANS FAIRE UNE SEULE VICTIME...le commentaire du général Dominique DELAWARDE est édifiant, et montre à quel point les individus sont manipulés par l'image à défaut de LINKY.

    RépondreSupprimer

Vous êtes les bienvenus pour partager et commenter mon analyse de l'économie, de la société et de la politique. Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. A moi de proposer, à vous de réagir, de contredire et de donner plus de richesse dans le contenu, car les commentaires, parties intégrantes des billets, en constituent la valeur ajoutée. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer ou de modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus: propos racistes, attaques et invectives personnelles.