dimanche, juin 18, 2006

Film et débat à Montauroux "le Caïman"



Samedi 18/6/2006 à la MPT (maison pour tous) de Montauroux, nous avons été gratifiés de la projection du très bon film de Nanni Moretti "le Caïman" (festival de Cannes 2006). La responsable de ces soirées débat à la MPT avait invité le journaliste Ivan Levai pour animer un débat après la projection du film.

4 commentaires:

  1. En relation avec ce que Yvan Levaï a dit à propos de France Inter, voir la pétition pour l'émission "là bas si j'y suis"
    Pétition

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai pas été convaincu par le film que j'ai trouvé ennuyeux ni par les propos d'Ivan Levaï commentant superficiellement un sujet puis un autre sans chercher à fonder ses assertions, se prenant les pieds dans ses propres contradictions ("la vertu est une qualité qui n'est plus reconnue en politique depuis Mendés France" ou jouant sur le sentiment d'humiliation mêlant arbitrairement l'effet Clearstream avec celui du match France-suisse puis essayant de se rattraper après avoir ainsi déclenché naïvement (?) le "tous pourris". " On s'attendrait à plus de conscience et de rigueur de quelqu'un qui dénonce le peu de rigueur de ses collègues et qui par ailleurs faisait de bons éditoriaux à la radio. Et puis, comme vous le dites il accapare la parole après avoir affirmé qu'il était venu gracieusement pour rencontrer et discuter avec les citoyens de base : en fait il n'a rencontré que lui-même.

    Cette attitude procède évidemment du parisianisme condescendant propre aux dix mille appartenant à cette caste qui croient faire la France (dixit la jeune femme dans la salle avec pertinence).
    Ce qui est positif c'est que malgré lui, il a déclenché une réflexion, les personnes présentes commençant à discuter en aparté et aborder des sujets sur un ton de débat non polémique comme celui qui est le vôtre sur votre site.

    Le temps n'est pas en effet à la polémique mais à la réflexion pour trouver des solutions en dehors de tout parti-pris idéologique, personne ne pouvant prétendre détenir seul la vérité face à une situation complexe tant sur le plan national qu'au plan local.

    RépondreSupprimer
  3. C'est tardivement que j'ai pris connaissance de vos réflexions sur votre blog à propos de la soirée film/débat du 17 courant. J'ai été, en effet, comme un certain nombre d'habitants de Montautroux, privée de connexion depuis samedi AM.

    Tout d'abord 2 petites rectifications :

    La MJC de Mtrx se nomme la Maison Pour Tous. Son amical pendant à Fayence est le Foyer Rural.

    Par ailleurs, pour préparer l'émission en direct qui est consacrée à ces soirées par notre partenaire Agora FM, j'ai été sur le Net et trouvé à » Ivan Levaï « pas mal d'éléments le concernant, dont une photo avec sa partenaire pour l'émission qu'il anime sur Inter tous les samedi à 11 heures : Inter-Média.

    Ceci étant dit, j'ai trouvé vos commentaires un peu sévères, tant pour Ivan Levaï qu'à travers lui, pour la MPT et moi-même.

    En effet, avec l'approbation des responsables de cette Maison, j'ai la responsabilité de cette formule que j'ai fait repartir en 2003. Elle plaît et la fréquentation est soutenue. Si je souligne ce point c'est qu'il n'est pas évident de faire sortir les gens le soir : ceux qui s'y essayent, même appuyés par un staff conséquent ( ce qui n'est pas le cas ici ) le constatent avec amertume.

    Le public en majorité s'accorde pour reconnaître les mérites de cette initiative unique dans le canton : faire se rencontrer des gens de tous horizons et leur permettre d'échanger sur tous sujets, dans cet espace de liberté de parole qu'est notre Maison.

    Et c'est là, que cette fois-ci le bât blesse ( je ne sais si vous déjà assisté à l'une des soirées précédentes ?)

    De là à qualifier la prestation ( gracieuse, c'est important de le dire ) d'I. L. « d'interminable monologue « , je pense qu'il faut nuancer.

    Je n'entrerais pas dans le détail de vos critiques.

    Les échos que j'ai eu depuis ( je suis très à l'écoute des réactions ) sont très partagés : la bouteille + ou - pleine.. Certains comme vous, auraient aimé en effet qu'I. L. laisse plus de place aux interventions de la salle. Cependant ces soirées ne peuvent se transformer en tribune pour qui que ce soit, il y a d'autres lieux pour ça.

    J'ai bien perçu cette frustration latente et si jusqu'alors au cours de ces soirées, j'avais maintenu l'équilibre entre questions et réponses, je reconnais que samedi, peut-être par excès de respect pour cet homme, qui pendant un moment, se laissait aller à évoquer souvenirs et réflexions personnelles.j'ai renoncé à endiguer le courant.

    En disant cela, je ne cherche en aucune façon à m'exonérer de quoi que ce soit.

    D'autres n'ont retenus que le privilège de pouvoir écouter « en live « ce grand professionnel chaleureux, qui se sentait bien parmi nous. Ils se souviendront de ce moment.

    En ce qui me concerne, je crois qu'il sera ressenti comme positif pour notre Maison.



    Quant au film, heureuse que vous l'ayez trouvé bon. Le montage qui met en parallèle, sous l'ère Berlusconi, le désarroi d'une vie privée en crise et celui d'une Italie en mal de repères, est brillant .

    Tout n'était donc pas à jeter dans cette soirée !!

    Mais là aussi les avis ont été mitigés : admiratifs pour beaucoup et négatifs pour d'autres. Ce qui nous ramène à la bouteille...

    N'est- ce pas une évidence que dire qu'il est difficile de contenter tout le monde ?

    RépondreSupprimer
  4. Je regrette que mes propos aient été interprétés comme cela; il faut que je corrige, que je nuance le propos....
    Car votre dévouement est estimable et j'ai apprécié la soirée.... Le rôle et le métier du journaliste est d'informer, après tout avoir mis en oeuvre pour vérifier les infos qu'il donne. YL est un journaliste
    Europe1, France Inter, la Tribune, marié avec A.Sinclair puis B.Shoenberg et qui d'autre? Sa prestation, selon moi, n'était pas celle d'un journaliste
    ni d'un éditorialiste, mais plutot une causerie de caractère personnel....

    Vos soirées sont très bonnes et je reviendrai.

    Les corrections faites devraient vous satisfaire; si j'insiste, c'est pour dire ceci:

    Je tiens ce blog dans le même esprit de service à la collectivité que vous...
    la merveille de l'internet c'est de pouvoir faire des choses extraordinaires en temps réel!
    en y incluant des liens vers de multiples documents, images et autres , pour justifier et crédibiliser les propos; je souhaite recevoir plus de réactions et de commentaires à ce que je fais; cela augmente mais pas assez à mon goût...

    Si vous aviez pu réagir plus vite, la correction aurait été faite de suite, comme je viens de le faire après avoir lu votre mail de ce soir.

    J'espère que ceci est l'amorce d'un collaboration utile.......

    Cordialement

    RépondreSupprimer

Ce blog est ouvert à la contradiction par la voie de commentaires. Je tiens ce blog depuis fin 2005; je n'ai aucune ambition ni politique ni de notoriété. C'est mon travail de retraité pour la collectivité. Tout lecteur peut commenter sous email valide ou sous son nom. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie.
- Je modère tous les commentaires pour éviter le spam et d'autres entrées malheureuses possibles.
- Cela peut prendre un certain temps avant que votre commentaire n'apparaisse, surtout si je suis en déplacement.
- Je n'autorise pas les attaques personnelles. Je considère cependant que ces attaques sont différentes des attaques contre des idées soutenues par des personnes. Si vous souhaitez attaquer des idées, c'est bien, mais vous devez alors fournir des arguments et vous engager dans la discussion.
- Je n'autorise pas les commentaires susceptibles d'être diffamatoires (au mieux que je puisse juger car je ne suis pas juriste) ou qui utilisent un langage excessif qui n'est pas nécessaire pour l'argumentation présentée.
- Veuillez ne pas publier de liens vers des publicités - le commentaire sera simplement supprimé.
- Je suis pour la liberté d'expression, mais il faut être pertinent. La pertinence est mesurée par la façon dont le commentaire s'apparente au sujet du billet auquel le commentaire s'adresse. Si vous voulez juste parler de quelque chose, créez votre propre blog. Mais puisqu'il s'agit de mon blog, je vous invite à partager mon point de vue ou à rebondir sur les points de vue enregistrés par d'autres commentaires. Pour ou contre c'est bien.
- Je considère aussi que la liberté d'expression porte la responsabilité d'être le propriétaire de cette parole.

J'ai noté que ceux qui tombent dans les attaques personnelles (que je supprime) le font de manière anonyme... Ensuite, ils ont l'audace de suggérer que j'exerce la censure.