samedi, août 25, 2007

Communauté de communes du pays de Fayence

La communauté de communes du pays de Fayence prend ses marques dit le président Jean Pierre Bottero. Suivre le lien titre.
Cela suscite chez moi les réflexions suivantes.

4 commentaires:

  1. Vous citez dans votre étude sur les spécificités de nos communes, l'idée de mettre en place une navette sur Fayence (électrique est une bonne idée) entre le haut et le bas du village, pour permettre l'approvisionnement ... vers Super U je pense ? celà ne risquerait il pas d'être au détriment des quelques commerces alimentaires du haut du village ? (boucherie, boulangerie et ... marchés ?) Nous avons justement la chance d'avoir encore une attractivité commerciale au coeur du village ...
    par contre, il est plus qu'urgent de mettre en place un réseau de transports en communs inter-villages ! comment font nos chères têtes blondes qui veulent pratiquer une activité si un adulte n'est pas disponnible pour les véhiculer ? Comment font nos anciens ou les personnes qui ne peuvent avoir de voiture, pour aller d'une commune à l'autre : l'EREF par exemple, ou toute autre démarche ou course à faire ?
    Je signale en passant, que ce projet a déjà été suggéré et étudié lors des "états généraux du canton" auxquels j'ai pu participer, il y a plus de 3 ans ... et .... rien à l'horizon ... il est plus qu'URGENT de mettre en place une politique sociale au niveau intercommunal, et les moyens de transports en font partie !

    RépondreSupprimer
  2. Votre site et votre blogs sont plus que pertinents ! nous avons besoin de gens comme vous dans nos équipes d'élus ! (je sais, je l'ai déjà dit ..... )

    RépondreSupprimer
  3. J'ai eu cette idée de navette car la commune de Fayence est celle qui présente le plus de continuité entre les activités du haut jusqu'en bas; l'offre commerciale est diverse, presque complète. Parcourir Fayence le long de l'Avenue Robert Fabre n'est guère possible à pied. Une navette, au moins l'été, serait utile à tout le monde, locaux comme visiteurs et touristes; on peut se garer en haut, et les premiers visités seraient les commerces du haut.

    RépondreSupprimer
  4. il devrait être évident à tous (et votre papier contient
    l'information s'il n'en fait pas son essentiel) que le scot devra
    constituer la charte de développement du canton qui comporte 3
    éléments principaux:
    -la plaine commune, elle supporte l'essentiel du développement
    économique, commercial et de communication
    -les 4 villages centraux, ils doivent absolument préserver leurs
    sites et les vues sur ces sites (voir l'affaire weldom, un raté de
    callian)
    -les villages périphériques plus éloignés et dont l'association est
    moins urgente compte tenu d'une pression moins forte

    ce qui n'est pas exprimé, et probablement pas entré encore dans les
    têtes des élus connus, c'est la nécessité impérative de réfléchir sur
    cet espace global et non plus village par village... aucun d'ailleurs
    ne communique sur ces sujets, le papier intercommunalité de botéro
    est le 1° à ma connaissance et d'une prudence de sioux.

    reste donc à faire ce scot et à associer autant que possible la
    population à cette réflexion, pas gagné à ce jour, même les
    oppositions communales semblent exclues par les majorités de la
    démarche et les articles grand public ne sont pas au rendez vous, à 6
    mois des municipales...

    pour ma part je pense qu'il faut quasi sanctuariser les villages (pas
    de préoccupations de développement dans leurs périmètres, de
    l'entretien et de l'optimisation sociale) et tirer les conséquences
    de l'urbanisation déjà irréversible de la plaine en passant là du
    sauvage au coordonné efficace.

    pour faire le lien avec le pos de fayence, j'ai le sentiment que la
    concentration des surfaces à bâtir sur 2 zac dans le périmètre nord a
    été une erreur importée de toulon (esprit "urbain" de la loi sru mal
    adapté à notre cadre ), l'habitat correspondant doit se concentrer
    dans la plaine (sur un quelconque territoire cantonal) et les zones
    sorties de constructibilité par le pos 2001 à partir du pos 91 se
    voir rétablies sauf bonnes raisons (risques, eau, coût des dessertes,
    paysages) pour un habitat individuel de faible densité (5 à 10000m2
    par unité) sur ces surfaces globales limitées.

    en conclusion d'un non spécialiste, nos politiques ont un travail
    commun urgent à faire dans la clarté et le cadre de la loi sru, soit
    le scot "cohérent" et non une lecture commune par commune biaisée et
    paralysante de cette loi générale.

    amitiés

    RépondreSupprimer

Ce blog est ouvert à la contradiction par la voie de commentaires. Je tiens ce blog depuis fin 2005; je n'ai aucune ambition ni politique ni de notoriété. C'est mon travail de retraité pour la collectivité. Tout lecteur peut commenter sous email valide ou sous son nom. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie.
- Je modère tous les commentaires pour éviter le spam et d'autres entrées malheureuses possibles.
- Cela peut prendre un certain temps avant que votre commentaire n'apparaisse, surtout si je suis en déplacement.
- Je n'autorise pas les attaques personnelles. Je considère cependant que ces attaques sont différentes des attaques contre des idées soutenues par des personnes. Si vous souhaitez attaquer des idées, c'est bien, mais vous devez alors fournir des arguments et vous engager dans la discussion.
- Je n'autorise pas les commentaires susceptibles d'être diffamatoires (au mieux que je puisse juger car je ne suis pas juriste) ou qui utilisent un langage excessif qui n'est pas nécessaire pour l'argumentation présentée.
- Veuillez ne pas publier de liens vers des publicités - le commentaire sera simplement supprimé.
- Je suis pour la liberté d'expression, mais il faut être pertinent. La pertinence est mesurée par la façon dont le commentaire s'apparente au sujet du billet auquel le commentaire s'adresse. Si vous voulez juste parler de quelque chose, créez votre propre blog. Mais puisqu'il s'agit de mon blog, je vous invite à partager mon point de vue ou à rebondir sur les points de vue enregistrés par d'autres commentaires. Pour ou contre c'est bien.
- Je considère aussi que la liberté d'expression porte la responsabilité d'être le propriétaire de cette parole.

J'ai noté que ceux qui tombent dans les attaques personnelles (que je supprime) le font de manière anonyme... Ensuite, ils ont l'audace de suggérer que j'exerce la censure.