dimanche, juin 28, 2009

Explosion de la vie stoppée par les herbicides;


Je cite ce mail reçu d'un lecteur de Fayence:
"En ce début d'été il est facile (et bien triste ) de constater dans nos campagnes les traînées d'herbe prématurément sèche car traitée avec du désherbant.A titre d'exemple en haut du chemin de Prébarjaud à Fayence des berges entières où les eaux de pluie ruissellent ont ainsi été traitées ....et nul doute que déjà les molécules cancérigènes sont arrivées dans le lac de Saint Cassien. Je livre à la réflexion de chacun ce constat pour que la prise de conscience du danger gagne du terrain . Je sais que ce problème a déjà été abordé dans votre blog mais un rappel serait manifestement nécessaire."
JPM

8 commentaires:

  1. Attention Pierrot dire que la mairie de Callian, Montauroux et d'autres ..."aspergent" le bord des routes avec "ce" produit de chez "M" en êtes vous sûr? Il y a des pratiques qui donnent le même résultat.
    Vous êtes un ingénieur et vous avez mis en application des ratios de rentabilité ....
    Votre billet est manifestement polémique; des preuves, des preuves, pas des photos; à croire que vous faite du sensas.

    RépondreSupprimer
  2. Vous avez raison. Je ne peux pas savoir. La seule chose sûre, c'est que c'est l'emploi d'un produit chimique. Pas de polémique, ce billet doit être utile. C'est pourquoi je le modifie pour tenir compte de vos remarques. Merci pour votre contribution.

    RépondreSupprimer
  3. résultat pratique pour un départ de feu de forêt !!
    Que pensent les pompiers et les ccff du maire qui autorise cette abberation ??

    RépondreSupprimer
  4. Quel membre d’une famille rurale n’a pas vu un agriculteur “traiter des semences” à mains nues, rincer et vidanger le pulvérisateur dans la cour ou dans l’égout, désherber les cultures par grand vent….? Qui n’a pas eu connaissance d’une intoxication par un pesticide ? Et qui n’a pas dans son village un cas de tumeur cérébrale, de Parkinson ou d’Alzheimer précoce frappant un agriculteur “modèle” de sa génération ? Il n’y a pas que les abeilles qui trinquent…

    RépondreSupprimer
  5. bien, mais il ne faudrait pas oublier toutes intoxications confondues, qu'il y a un siècle en arrière, l'espérance de vie MOYENNE était la soixantaine quand elle est de 75 ans pour les hommes aujourd'hui, et 81 ans pour les femmes...!
    Il ne faudrait pas oublier non plus qu'il y un siècle en arrière, nous travaillions 80 heures la semaine.
    Alors herbicides, engricides, pesticides, fongicides, raticides... confondus, travailler plus tue d'avantage !!!
    Quel rapport direz vous ? Faites travailler vos neurones, mais pas trop, et surtout, votez pour ne pas perdre sa vie à la gagner contre travailler plus pour mourir plus !!

    Sylvain

    RépondreSupprimer
  6. Nous voyons régulièrement le long de nos chemins comunaux de Fayence des employés des services techniques de la commune traiter le long des chemins, avec toutes les protections utiles pour l'employé ...et des vaporisateurs grand modèle plein de produit désherbant;quoi d'autre, de l'engrais peut être ? venant d'une comune qui se prétend agir avec l'Agenda 21, doit on sourire ou pleurer ?

    RépondreSupprimer
  7. Est-il possible de se renseigner pour savoir quel produit les communes utilisent dans les pulvérisateurs utilisés pour désherber par les agent communaux?
    j'ai demandé un jour à un employé qui traitait les bords de routes, il n'a pas su me répondre et m'a dit "on est obligé"!! Obligé de polluer? C'est si difficile de mettre des gants et d'utiliser une petite bêche pour faire le même travail? C'est comme ces souffleurs de feuilles qui ne vont pas tarder à ressortir!!! Et le balais, ce ne serait pas plus simple, moins bruyant et moins polluant!!!!
    Patricia Schmitzer-Tozzi

    RépondreSupprimer
  8. Ce serait bien en effet que des élus participent à ce blog et répondent aux questions que les lecteurs posent!!!

    RépondreSupprimer

Ce blog est ouvert à la contradiction par la voie de commentaires. Je tiens ce blog depuis fin 2005; je n'ai aucune ambition ni politique ni de notoriété. C'est mon travail de retraité pour la collectivité. Tout lecteur peut commenter sous email valide ou sous son nom. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie.
- Je modère tous les commentaires pour éviter le spam et d'autres entrées malheureuses possibles.
- Cela peut prendre un certain temps avant que votre commentaire n'apparaisse, surtout si je suis en déplacement.
- Je n'autorise pas les attaques personnelles. Je considère cependant que ces attaques sont différentes des attaques contre des idées soutenues par des personnes. Si vous souhaitez attaquer des idées, c'est bien, mais vous devez alors fournir des arguments et vous engager dans la discussion.
- Je n'autorise pas les commentaires susceptibles d'être diffamatoires (au mieux que je puisse juger car je ne suis pas juriste) ou qui utilisent un langage excessif qui n'est pas nécessaire pour l'argumentation présentée.
- Veuillez ne pas publier de liens vers des publicités - le commentaire sera simplement supprimé.
- Je suis pour la liberté d'expression, mais il faut être pertinent. La pertinence est mesurée par la façon dont le commentaire s'apparente au sujet du billet auquel le commentaire s'adresse. Si vous voulez juste parler de quelque chose, créez votre propre blog. Mais puisqu'il s'agit de mon blog, je vous invite à partager mon point de vue ou à rebondir sur les points de vue enregistrés par d'autres commentaires. Pour ou contre c'est bien.
- Je considère aussi que la liberté d'expression porte la responsabilité d'être le propriétaire de cette parole.

J'ai noté que ceux qui tombent dans les attaques personnelles (que je supprime) le font de manière anonyme... Ensuite, ils ont l'audace de suggérer que j'exerce la censure.