samedi, janvier 08, 2011

Voeux de la CdC et du CG vendredi 7 janvier 2011 à Fayence

La cérémonie des voeux du président de la communauté de communes (CdC) et du conseiller général du canton de Fayence (CG) s'est déroulée hier au centre culturel de Fayence en présence d'une assistance moins nombreuse que les années précédentes mais d'habitants particulièrement actifs et militants dans la vie locale. Que retenir d'important des longs discours prononcés par Jean Pierre Bottero président de la CdC et de François Cavallier CG.... Lire...

5 commentaires:

  1. Aucune annonce n'a été faite sur le passage de témoin à mi-mandat de la Présidence de la CDC. En savez-vous un peu plus?

    RépondreSupprimer
  2. J'ai posé la question à JLF; il a répondu que personne n'était désireux de prendre la place; qu'il fallait que JPB aille jusqu'à la fin du mandat. Si cela est confirmé, l'annonce faite après l'élection de mars 2008 ne sera pas suivie d'effet car elle était irréaliste.

    RépondreSupprimer
  3. Claire BON SENS11 janvier, 2011 11:04

    ils auraient du commencer par là ...élargir ,aménager avant de créer les zones commerciales !
    pour
    "Dans ce contexte, il me paraît important que les maires de Callian et de Montauroux se concertent davantage pour l'aménagement de la RD562. Un grand nombre d'habitants sont exaspérés de voir la situation empirer d'année en année. Il est temps de faire une pause et de consacrer des ressources publiques à une amélioration perceptible de cette situation."

    RépondreSupprimer
  4. C'est génial la citation du philosophe Jankelevitch. Je m'en servirai... Voir ici.

    RépondreSupprimer
  5. Apparemment il y en aurait quelques uns qui souhaiteraient le départ de JP. BOTTERO. Mais qui à la place peut agir aussi bien que lui?

    RépondreSupprimer

Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer tout commentaire indésirable selon les critères ci-après: propos racistes, attaques et invectives personnelles; et que les commentaires soient signés et accompagnés d'une adresse email valide.