vendredi, septembre 02, 2011

Le contre-sens économique des SAFER - iFRAP

Empêchez l’accaparement des terres agricoles par les « gros » agriculteurs. » C’est le principal objectif fixé en 1960 aux Sociétés d’aménagement foncier et rural qui contrôlent le marché des exploitations agricoles dans toute la France. Les dirigeants des principaux syndicats agricoles, dont la FNSEA, et certains responsables politiques sont convaincus que cette responsabilité, mieux, cette mission confiée aux SAFER est sacrée. Ni à l’étranger ni en France, aucun autre secteur ne fonctionne pourtant suivant des règles qui dérogent à ce point aux règles normales de l’économie : c’est un contre-sens économique. Un demi-siècle plus tard, les résultats sont négatifs pour les agriculteurs, pour l’agriculture, et pour l’économie française.... Lire.

Voici un article de l'iFRAP qui est susceptible d'en décoiffer certains....

1 commentaire:

  1. Même les gros agriculteurs (?) ne peuvent tout acheter, chemin du Lac à Tourrettes la propriété agricole vendu en FERME PASTORALE à un quindam plus porté sur la maçonnerie, prouve bien que la SAFER n'a pas la main mise totale.
    JEAN RIGOLE TOUJOURS AUTANT

    RépondreSupprimer

Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-après: propos racistes, attaques et invectives personnelles.