jeudi, novembre 01, 2012

Information sur le PLU de Callian.

Information sur le PLU de Callian. Le préfet formulerait des réserves sur le PLU de Callian en raison du taux de croissance de la population de 1.1% envisagé en moyenne annuelle. Il le trouverait trop faible. Si cela est confirmé, le préfet c'est l'État et il a forcément des raisons qui doivent être considérées. J'imagine ce que peuvent être ces raisons. Passer de 2.4% de hausse au cours de la dernière décennie à 1.1% souhaité pour la prochaine, est évidemment un coup de frein brutal. 1.1% cela représente 200 logements supplémentaires tandis que 2.4% en représentent 356. C'est risquer d'affecter l'essentiel des activités économiques et des emplois liés à la construction - bâtiments et TP. Et si toutes les communes font la même démarche, puisqu'on parle d'un taux de croissance de 1.34% pour le canton, cela peut faire mal ce qui est mal venu dans la période actuelle.

Plus profondément, pourquoi freiner les arrivées de migrants désireux de venir s'installer dans le canton, en raison de son attractivité? Le problème c'est que jusqu'ici, la croissance de la population a été caractérisée par un modèle d'habitat dispersé, habitat individuel sur grands terrains non lotis collectivement. C'est ce modèle qui a des limites. Comme je l'ai déjà noté, la méthode de la commune a été de partir d'un taux de croissance de la population et du nombre de logements correspondant, puis de définir où placer ces logements, localisation qui n'est toujours pas connue depuis que le maire a abandonné le projet de ZAC multi-sites.

On aurait pu faire l'inverse, cad. dire quelles zones pouvaient être urbanisées, sous quelle forme (lotissements, cahier des charges etc...) et en déduire la hausse de population correspondante. Comme l'a indiqué Citadia dans le PADD, Callian dispose de larges espaces urbanisables. La commune a donc le choix.

4 commentaires:

  1. Curieuse volte face, à la fois de la préfecture et de notre blogueur préféré, urbaniser des surfaces n'est pas un problème, l'humanité des 100 dernières années bétonne à tout va et n'importe où, dans les déserts d'Arabie comme sur les terres à blé de Beauce.
    Il est donc techniquement évident de passer Callian à 10000 habitants dans les 20 ans à venir, du travail pour tous les maçons Fayençois et bien au delà, l'eau du lac et celle du canal de Provence, une autoroute centrale, par exemple en dérivation de celle de l'Estérel, et lycée, 3° collège, carrefour ou auchan pour faire la pige au leclerc etc..., si la demande a du mal à suivre, on doit pouvoir favoriser l'immigration de diverses populations méritantes, qui seront ravies de participer au boum Calliannais.

    Ce n'est pas pour l'instant la préoccupation des électeurs à notre connaissance, et le SCoT à 1,3% qui va bien finir par sortir après l'épisode fréjucien reflète pour l'instant celle dominante chez les élus à l'écoute, la préservation de notre cadre de vie et des sites du Pays de Fayence.

    Voilà qui devrait être le sujet central des prochaines municipales, éliront nous nos prochains maires sur des programmes de croissance, ou sur la base des idées reprises dans le SCoT qui conditionneront les PLU des communes et donc le rythme de développement urbanistique du Pays?

    RépondreSupprimer
  2. On s'est mal compris. Ce que je veux dire c'est qu'il faut commencer par dire quelles zones on veut développer et la croissance de la population résultera de cela. On peut être restrictif sur les zones à développer en considération des ressources des communes et des contraintes d'équipements etc..... Cela n'est pas du malthusianisme mais du réalisme. La commune a des ressources naturelles et artificielles limitées et doit en tenir compte. C'était bien la démarche du PADD.

    RépondreSupprimer
  3. @adefa
    Je reviens sur le sujet: la mairie a sensiblement modifié la méthode de sa démarche. L'accent est mis d'abord sur la maîtrise de l'urbanisation dont la croissance de la population résultera...Je suis donc rassuré.
    Voir mon billet de ce matin?
    Cordialement

    RépondreSupprimer
  4. Après avoir massacré la plaine et la forêt pour la ferme Photovoltaîque et autres .. tiens !
    on veut maintenant préserver le Canton ! assez contradictoire comme raisonnement une fois qu'on à pris ce qu'il fallait ou il fallait on nous la joue préservons préservons ? Beaucoup de gens s'interroge sur cette façon de faire juste avant le PLU et les élections Municipales en 2014? on préserve on préserve ..

    RépondreSupprimer

Ce blog est ouvert à la contradiction par la voie de commentaires. Je tiens ce blog depuis fin 2005; je n'ai aucune ambition ni politique ni de notoriété. C'est mon travail de retraité pour la collectivité. Tout lecteur peut commenter sous email valide ou sous son nom. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie.
- Je modère tous les commentaires pour éviter le spam et d'autres entrées malheureuses possibles.
- Cela peut prendre un certain temps avant que votre commentaire n'apparaisse, surtout si je suis en déplacement.
- Je n'autorise pas les attaques personnelles. Je considère cependant que ces attaques sont différentes des attaques contre des idées soutenues par des personnes. Si vous souhaitez attaquer des idées, c'est bien, mais vous devez alors fournir des arguments et vous engager dans la discussion.
- Je n'autorise pas les commentaires susceptibles d'être diffamatoires (au mieux que je puisse juger car je ne suis pas juriste) ou qui utilisent un langage excessif qui n'est pas nécessaire pour l'argumentation présentée.
- Veuillez ne pas publier de liens vers des publicités - le commentaire sera simplement supprimé.
- Je suis pour la liberté d'expression, mais il faut être pertinent. La pertinence est mesurée par la façon dont le commentaire s'apparente au sujet du billet auquel le commentaire s'adresse. Si vous voulez juste parler de quelque chose, créez votre propre blog. Mais puisqu'il s'agit de mon blog, je vous invite à partager mon point de vue ou à rebondir sur les points de vue enregistrés par d'autres commentaires. Pour ou contre c'est bien.
- Je considère aussi que la liberté d'expression porte la responsabilité d'être le propriétaire de cette parole.

J'ai noté que ceux qui tombent dans les attaques personnelles (que je supprime) le font de manière anonyme... Ensuite, ils ont l'audace de suggérer que j'exerce la censure.