samedi, avril 26, 2014

pays de Fayence; finances des communes et comparaisons

Les comparaisons entre communes n'ont de sens qu'en se référant à leurs caractéristiques: superficies, populations permanentes et temporaires, nombre et longueur des chemins, structure socio-professionnelle, écoles, équipements publics, nombre d'espaces commerciaux, commerces et entreprises... Les chiffres et statistiques disponibles sur le site de la DGCL et de l'INSEE doivent être interprétés en connaissance de ces éléments. On peut remarquer pour l'ensemble, que les ratios de prélèvements totaux en €/habitant sont supérieurs aux moyennes des communes de mêmes strates; seule exception Montauroux... Suite...

 - En savoir plus.

3 commentaires:

  1. Voir le rapport de l'institut Montaigne de février 2014 sur la dépense publique un constat de la situation existante soit 10 points de PIB de plus que la moyenne de l'OCDE - 11 points de plus qu'en Allemagne, 8 points de plus qu'au Royaume-Uni, 6 points de plus qu'en Italie et 9 points de plus qu'en Espagne.

    Le programme des économies de dépenses publiques est réparti sur les trois fonctions qui composent la sphère des finances publiques: l’Etat devra économiser 18 milliards d’euros, la protection sociale 21 milliards et les collectivités locales 11 milliards. Il ne s’agit donc plus d’une action sur les recettes fiscales mais d'une nécessité de réduction des dépenses publiques. Les augmentations d’impôts résultant des lois de Finances précédentes sont déjà faites et le matraquage fiscal en témoigne; les contribuables vont le sentir passer dans leurs déclarations de revenus et leurs impôts en 2014. C'est la dépense publique qui est la cause du mal français: de la dette de 100% du PIB, des 50 milliards d'intérêts de la dette, de la croissance à 0.9%, des inégalités territoriales, du chômage structurel massif à 10%, des problèmes des banlieues et des jeunes qui partent rejoindre les djihaistes, en Afghanistan au Mali ou en Syrie....

    C'est la dépense publique française qu'il faut réduire pour libérer la société; près de 60% des dépenses sont pour la protection sociale, un choix de société depuis 1945 nous dit-on; on ne pourra pas revenir sur cela et s'attaquer seulement et massivement à ce poste; il faut réduire tous les postes dont le poste personnels qui représente 25% des dépenses. Voir aussi les propositions de l'Institut Montaigne pour la réduction des dépenses publiques

    RépondreSupprimer
  2. Voir tous les postes de baisses de dépenses possibles dans la loi de finances 2014 (293 pages)[lien]

    RépondreSupprimer
  3. Pour Montauroux, ne désespérez pas. La nouvelle équipe municipale de gauche masquée va se charger de faire remonter le score à vitesse grand V , tant les gens de cette tendance sont adicts à la "redistribution", fut elle basée sur des emprunts. C'est dans leurs gênes, que voulez vous......

    RépondreSupprimer

Ce blog est ouvert à la contradiction par la voie de commentaires. Je tiens ce blog depuis fin 2005; je n'ai aucune ambition ni politique ni de notoriété. C'est mon travail de retraité pour la collectivité. Tout lecteur peut commenter sous email valide ou sous son nom. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie.
- Je modère tous les commentaires pour éviter le spam et d'autres entrées malheureuses possibles.
- Cela peut prendre un certain temps avant que votre commentaire n'apparaisse, surtout si je suis en déplacement.
- Je n'autorise pas les attaques personnelles. Je considère cependant que ces attaques sont différentes des attaques contre des idées soutenues par des personnes. Si vous souhaitez attaquer des idées, c'est bien, mais vous devez alors fournir des arguments et vous engager dans la discussion.
- Je n'autorise pas les commentaires susceptibles d'être diffamatoires (au mieux que je puisse juger car je ne suis pas juriste) ou qui utilisent un langage excessif qui n'est pas nécessaire pour l'argumentation présentée.
- Veuillez ne pas publier de liens vers des publicités - le commentaire sera simplement supprimé.
- Je suis pour la liberté d'expression, mais il faut être pertinent. La pertinence est mesurée par la façon dont le commentaire s'apparente au sujet du billet auquel le commentaire s'adresse. Si vous voulez juste parler de quelque chose, créez votre propre blog. Mais puisqu'il s'agit de mon blog, je vous invite à partager mon point de vue ou à rebondir sur les points de vue enregistrés par d'autres commentaires. Pour ou contre c'est bien.
- Je considère aussi que la liberté d'expression porte la responsabilité d'être le propriétaire de cette parole.

J'ai noté que ceux qui tombent dans les attaques personnelles (que je supprime) le font de manière anonyme... Ensuite, ils ont l'audace de suggérer que j'exerce la censure.